Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Bâtiment - Gros oeuvre > Clichy : Black, le plus grand immeuble d’Europe arborant une façade en bois Yakisugi
BÂTIMENT - GROS OEUVRE

Clichy : Black, le plus grand immeuble d’Europe arborant une façade en bois Yakisugi

PUBLIÉ LE 7 MARS 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Clichy : Black, le plus grand immeuble d’Europe arborant une façade en bois Yakisugi
 Axa IM Alts et Redman, maître d’ouvrage délégué, poursuivent le développement de Black à Clichy (92) avec la pose de la façade en bois Yakisugi. Ce projet vise à devenir l’un des plus grands bâtiments bas carbone de France (près de 48 000m2).
 
Conçu par le cabinet Emmanuel Combarel Dominique Marrec Architectes, ce projet de développement tertiaire de près 48 000m2 à Clichy, à proximité immédiate du Parc des Impressionnistes, se compose de deux bâtiments indépendants de 17 000 m2 et 31 000 m2 environ respectivement, et s’inscrit dans une dynamique de renouvellement urbain de la ville de Clichy, intégrant les questions environnementales et sociales. Articulé autour de programmes résidentiels, tertiaires et culturels, des commerces et des services, le projet s’inscrit dans une approche de mixité des fonctions.              
 
Les travaux de façade ont été initiés, avec la pose du bardage extérieur en bois Yakisugi, technique ancestrale japonaise de bois traité à la flamme. Ce procédé mis en œuvre pour Black est réalisé au sein d’une usine spécialisée, basée à Limoges. Le traitement à la flamme permet d’améliorer la longévité du bardage en créant une peau protectrice de charbon à la surface du bois, le charbon est ensuite fixé via l’utilisation d’un saturateur. En plus de ses caractéristiques techniques, le bois Yakisugi demeure un matériau biodégradable et renouvelable, et apporte une réponse à la fois esthétique et environnementale aux projets architecturaux. Sa fabrication artisanale ne nécessite aucun produit chimique synthétisé.
 
Le choix de la construction « bas carbone » et du réemploi des matériaux, en ligne avec la stratégie de développement durable d’Axa IM Alts et de Redman, a pour objectif de réduire l’empreinte carbone de cette opération d’environ 30%, en comparaison avec un bâtiment de bureau neuf classique. Ambitionnant de devenir l’un des plus grands bâtiments bas carbone de France, Black, dont la livraison est prévue fin 2023, vise les certifications BREEAM et NF HQE niveau exceptionnel, ainsi que les labels Bâtiment Bas Carbone (BBCA), Ready To Osmoz, biodiversity, Bâtiment Biosourcé, Wiredscore et Ready2Services.
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Campus de Versailles : un Job Meeting pour 200 postes à pourvoir dans les métiers de l’artisanat
Campus de Versailles : un Job Meeting pour 200 postes à pourvoir dans les métiers de l’artisanat
Weber lance un mortier de calfeutrement d’éléments préfabriqués en béton
Weber lance un mortier de calfeutrement d’éléments préfabriqués en béton
Benoit Bazin : « Saint-Gobain tient solidement le cap »
Benoit Bazin : « Saint-Gobain tient solidement le cap »
Schöck lance une armature anti-poinçonnement innovante
Schöck lance une armature anti-poinçonnement innovante
Tous les articles Bâtiment - Gros oeuvre
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS