Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Publication de la feuille de route de décarbonation de la filière Ciment

Publication de la feuille de route de décarbonation de la filière Ciment
Par la rédaction, le 24 mai 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, et le Syndicat Français de l’Industrie Cimentière, annoncent ce jour la publication de la feuille de route de décarbonation de la filière Ciment.
 
La Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC) fixe pour le secteur de l’industrie un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) de 35 % d’ici 2030 et de 81 % d’ici 2050, par rapport à 2015. La filière « production de minéraux non métalliques et matériaux de construction » représente 23 % des émissions totales de l’industrie, soit 18,4 MtCO2eq dont, 10,7 MtCO2eq pour la production de ciment. Sa décarbonation est donc primordiale pour atteindre les objectifs fixés par la SNBC. Pour répondre à cet enjeu, la filière Ciment publie aujourd’hui sa première feuille de route de décarbonation, élaborée avec le soutien des services de l’Etat. En cohérence avec le scénario de la SNBC spécifique à la filière, l’industrie cimentière prévoit de baisser de 24 % ses émissions en 2030, puis de 80 % en 2050, par rapport à 2015. Pour atteindre cet objectif, le secteur s’appuiera sur des leviers tels que la diminution de la teneur en clinker des ciments produits, le remplacement des combustibles fossiles par des combustibles alternatifs, ou la capture, l’utilisation et le stockage de carbone.
 
Le plan France Relance, annoncé en septembre 2020 et mobilisant 1,2 milliard d’euros pour accompagner l’industrie dans sa décarbonation, sera un outil de premier plan pour l’exécution des différents volets de cette feuille de route. Plusieurs projets sont actuellement à l’étude ou déjà soutenus pour certains, avec, à la clé, des réductions annuelles de GES de plusieurs dizaines de milliers de tonnes. La pérennisation de ce soutien, permise par le renouvellement en 2021 des appels à projets de l’Ademe et le maintien du guichet de subvention aux projets d’efficacité énergétique opéré par l’Agence de Services et de Paiement (ASP), permettra à la filière de concrétiser et d’accélérer les investissements dans ce domaine. Le secteur cimentier prolonge ses engagements pour la décarbonation de ses procédés par des actions autour du recyclage du béton dans une logique d’économie circulaire, notamment dans le cadre du Comité Stratégique de Filière Industries pour la Construction. Cette démarche viendra compléter et enrichir le spectre des outils permettant d’améliorer son empreinte globale.
 
« Le bâtiment représente un quart de nos émissions de gaz à effet de serre : au-delà d’un indispensable travail sur l’isolation des bâtiments, ce sont également les processus de construction qui doivent être transformés en profondeur pour réduire l’empreinte carbone du secteur. C’est tout l’enjeu de cette feuille de route de décarbonation de la filière ciment, qui fixe des objectifs clairs, en cohérence avec l’ambition que porte la France avec sa stratégie nationale bas carbone. Ce document préfigure également ce qui sera attendu des autres secteurs fortement émetteurs de gaz à effet de serre après l’adoption du projet de loi Climat & Résilience », a déclaré Barbara Pompili. « Le secteur cimentier est appelé à être un des acteurs clés de la transition énergétique en contribuant à la réduction de l’empreinte carbone du secteur de la construction. Si la RE2020 fait du développement de modes construction mixtes ou biosourcées un axe central de notre stratégie, cela ne peut se faire qu’en complémentarité de notre action pour accompagner la décarbonation de la filière française des industries pour la construction, et la protéger contre les fuites de carbone. Cette feuille de route de décarbonation, élaborée en partenariat avec les acteurs de la filière, trace la route pour atteindre ensemble nos objectifs climatiques », ajoute Agnès Pannier-Runacher. François Petry, président du Syndicat Français de l’Industrie Cimentière a conclut : « Cette feuille de route repose sur des réalisations déjà très concrètes des acteurs cimentiers, et contient des ambitions fortes pour la transition bas carbone et circulaire de l’ensemble de la filière construction. C’est grâce à la volonté des acteurs, au soutien de l’État et à nos efforts conjugués dans les territoires que nous serons au rendez-vous de la réglementation environnementale des bâtiments (RE2020) et de la neutralité carbone en 2050. La France ne doit pas passer à côté de l’innovation qui lui permettra de rayonner en proposant des solutions bas-carbone à l’international ».
Retrouvez sur LinkedIn Christine Raynaud, rédactrice en chef de Prescription Béton.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Jean-Louis Vaxelaire élu président du SNROC
Jean-Louis Vaxelaire élu président du SNROC
Le Syndicat National des Roches Ornementales et de Construction (SNROC) a élu Jean-Louis Vaxelaire à la présidence du syndicat. Il succède ainsi à Sylvain Laval, pour les 3 ans à venir.
Les nacelles ont pris les devants
Les nacelles ont pris les devants
Après plusieurs années de croissance, l’année 2020 est venue contrarier les spécialistes et professionnels de la nacelle. Cependant, l’horizon s’éclaircit. En effet, 2021 s’annonce comme une année de stabilisation, voire, de reprise par escalier sur plusieurs années. De quoi peaufiner les stratégies des constructeurs lesquels vont poursuivre le passage de la transition énergétique en accélérant ici, l’électrification, et là, l’hybridation. Force est de constater que l’offre ne manquera pas...
Clamart : Eiffage Aménagement réaménage le quartier Grand Canal
Clamart : Eiffage Aménagement réaménage le quartier Grand Canal
Dans le cadre d'une co-production public-privé, Eiffage Aménagement a été chargé par la ville de Clamart de réaménager le quartier Grand Canal afin de requalifier une zone d’activité en perte de vitesse, située sur un ancienne friche industrielle de 5,3 hectares, au sud de la ville.
Un accord de partenariat pour le Plan Bâtiment Durable d’Occitanie
Un accord de partenariat pour le Plan Bâtiment Durable d’Occitanie
Un accord de partenariat pour le Plan Bâtiment Durable d’Occitanie a été signé jeudi 18 mars dernier entre l’État et la Région Occitanie, partenaires pour rendre opérationnel le Plan Bâtiment Durable Occitanie 2020-2030.
La semi-remorque extra-surbaissée de Faymonville se distingue en Suisse
La semi-remorque extra-surbaissée de Faymonville se distingue en Suisse
Pour le transport d'un conteneur en acier de 24 tonnes, la semi extra-surbaissée MegaMAX à 2 essieux de Faymonville a dû faire face à des défis qu'elle a su relever. 
Isover accélère le programme de décarbonatation de son usine d’Orange
Isover accélère le programme de décarbonatation de son usine d’Orange
Isover investit dans un projet répondant aux enjeux de décarbonisation industrielle en France pour un montant de 3,8 millions d’euros dont 800 000 euros seront subventionnés par l’Ademe, partenaire du plan “France Relance”.
Quand une Grove GMK5150L fait ses preuves en Autriche
Quand une Grove GMK5150L fait ses preuves en Autriche
Depuis mai 2018, une Grove GMK5150L est utilisée dans le département d'assemblage de pièces préfabriquées de la société autrichienne HABAU à la satisfaction de tous.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.