Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Néolithe transforme les déchets non-recyclables en granulats de construction

Néolithe transforme les déchets non-recyclables en granulats de construction
Par la rédaction, le 25 février 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Grâce à son procédé breveté de fossilisation, Néolithe transforme les déchets non-recyclables en granulats minéraux, autrement dit en pierres, utilisables dans le BTP.

En implantant cette technologie à échelle industrielle, Néolithe répond à l’urgence environnementale en créant une nouvelle voie à l’industrie mondiale du traitement des déchets. Objectif ? Réduire de 5% les émissions carbones françaises, toutes industries confondues. Aujourd’hui, l’enfouissement et l’incinération sont les deux seules méthodes de traitement des déchets non-recyclables communs. Or, ces dernières sont  polluantes. Face à ce constat et au nécessaire besoin d’accélérer la transition environnementale, Néolithe propose une alternative : la fossilisation. Celle-ci consiste en une nouvelle façon de penser les liaisons minérales par la transformation de déchets non-recyclables en granulats utilisables dans le secteur de la construction. Avec cette innovation, l’ambition de Néolithe est d’apporter une réponse écologiquement viable au traitement des déchets, tout en assurant une production pérenne des granulats, la matière première la plus consommée en France avec 400 millions de tonnes par an. « En créant un nouveau mode de traitement des déchets par fossilisation, nous avons par extension créé « l’après-histoire » des déchets. Alors qu’ils étaient, jusqu’alors enfouis ou incinérés, nous sommes désormais capables de revaloriser la totalité de cette matière en granulats minéraux. C’est alors que « l’après-histoire » prend tout son sens, ce terme faisant référence à la période de l’avènement de la pierre, matériau résultat de la transformation des déchets fossilisés. Un procédé unique au monde qui est à la croisée entre la recherche fondamentale, les cleantechs et la réindustrialisation de nos territoires », explique Nicolas Cruaud, co-fondateur de Néolithe.
Cette innovation est née de l’association de deux jeunes ingénieurs et d’un tailleur de pierre, spécialiste du béton innovant ayant un jour eu l’idée, à l’instar du tuffeau qui est le résultat de la fossilisation des déchets de dinosaures, de transformer les déchets en pierre. « En tant que tailleur de pierre depuis près de 45 ans, je suis un vrai passionné de ce matériau qui offre, depuis son plus vieil âge, beaucoup de possibilités d’exploitation. Avec Néolithe, nous arrivons à mixer les technologies de pointe industrielles et un savoir-faire qui, lui, est ancestral au service d’une innovation éthique », déclare William Sr Cruaud, co-fondateur de Néolithe.  Ainsi, Néolithe réceptionne les déchets non-recyclables, les transforme via un process sans émission de polluants de sorte à obtenir un granulat, utilisable dans les sous-couches de routes et le béton. Ce granulat est nommé anthropocite, en référence à la période de l’antropocène. Une méthode qui permet "une valorisation de la totalité de la matière tout en étant près de 5 fois moins polluante que l’enfouissement ou l’incinération".
La fossilisation permet également d’envisager une approche locale de la revalorisation des déchets. En effet, les fossilisateurs, unités de traitement des déchets en modulaires, fonctionnent avec une faible quantité de déchets ce qui évite leur transport sur de longues distances et peuvent être implantés, en une journée, sur tout terrain, dans la limite d’une installation par propriété et sous réserve de la possibilité d’effectuer des branchements aux réseaux d’eau et d’électricité. « Néolithe propose une nouvelle approche au traitement des déchets répondant à une logique d’économie circulaire. Avec la fossilisation, l’intégralité de la matière utilisée, les déchets, est revalorisée en faveur d’une matière qui est non-pérenne, les granulats. Ceci, dans une approche locale puisque chaque acteur, de l’industriel à la collectivité territoriale, est chargé lorsqu’il est équipé en fossilisateurs, de traiter ses déchets en respectant les conditions fixées par Néolithe », ajoute Nicolas Cruaud.

Retrouvez sur LinkedIn Christine Raynaud, rédactrice en chef de Prescription Béton.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
À lire également
 L’architecture durable est une architecture frugale qui se conçoit avec bon sens
"L’architecture durable est une architecture frugale qui se conçoit avec bon sens"
Fondé en 1985 à San Francisco, Studios Architecture est un collectif international d’architectes qui puise ses origines dans la Silicon Valley. A l’heure où les Accords de Paris fêtent leurs cinq ans, où le gouvernement accélère la mise en place de la RE2020, les architectes imaginent des solutions pour relever le défi de l'architecture durable et proposent des solutions pour une ville verte.
Cimenterie Port-La-Nouvelle : LafargeHolcim modernise ses ateliers de valorisation de déchet
Cimenterie Port-La-Nouvelle : LafargeHolcim modernise ses ateliers de valorisation de déchet
Les deux lignes de valorisation des déchets de la cimenterie de Port-La-Nouvelle (11) de LafargeHolcim ont été complètement rénovées. Un investissement de 6 M€ qui va permettre de réduire de 75% son utilisation d’énergies fossiles dès 2021 et de 90% en 2022.
À Clichy, le béton joue la transparence
À Clichy, le béton joue la transparence
Au 30-32 rue Henri Barbusse à Clichy (92), l’ensemble de deux bâtiments en R+8 et R+5 totalisant 5 500 m2 et appartenant autrefois à Malakoff Médéric, n’est plus. Sur cette emprise, GDG Investissements pilote une opération de démolition-reconstruction visant à donner corps à H2B. Ce projet de bureaux neufs répartis sur 13 700 m2, signé de l’architecte Jean-Michel Wilmotte & Associés, prend place dans le prolongement de la cité judiciaire de Paris XVIIe et bénéficie d’une transparence apportée par un béton hydrofuge.
« Tri des déchets : les mesures coercitives n’ont aucun effet »
« Tri des déchets : les mesures coercitives n’ont aucun effet »
Sur fonds de crise de la Covid-19, le secteur de la démolition tente de se dépêtrer des méandres de la loi anti-gaspillage et économie circulaire (Agec), prévue pour entrer en vigueur le 1er janvier 2022, et qui présente des enjeux stratégiques pour l’avenir de l’activité des démolisseurs en France. Les questions économico-environnementales, sur le tri, la reprise gratuite des déchets ou encore les clauses de réemploi, sont tout en haut des priorités du SEDDRe, représenté par Nathanaël Cornet-Philippe. 
FFB Ile-de-France : un outil pour une démarche de  Chantier Responsable
FFB Ile-de-France : un outil pour une démarche de "Chantier Responsable"
Les trois FFB d’Île-de-France lancent, avec le soutien de la Direction Régionale de l’Ademe (Agence de la Transition Ecologique), le déploiement d’un outil d’accompagnement méthodologique intitulé « Chantier Responsable ».
Arkance s'assure les services de l'éditeur de logiciels Agacad
Arkance s'assure les services de l'éditeur de logiciels Agacad
Arkance annonce le rachat d'Agacad, un éditeur de logiciel lituanien qui s’est fait connaitre comme développeur d’extensions pour les professionnels du monde entier utilisant Autodesk Revit.
SGDB France, un acteur engagé dans la collecte et le traitement des déchets
SGDB France, un acteur engagé dans la collecte et le traitement des déchets
Le distributeur de matériaux Saint-Gobain Distribution Bâtiment France (SGDB France) vient d’investir dans la société Solution Recyclage Bâtiment (SRB).
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.