Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

[Tribune] « MaPrimeRénov’ doit bénéficier de mesures complémentaires »

[Tribune] « MaPrimeRénov’ doit bénéficier de mesures complémentaires »
Par la rédaction, le 29 septembre 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La ministre du Logement Emmanuelle Wargon, dévoilait ce week-end les contours plus précis de MaPrimeRénov’. Effy, spécialiste de la rénovation énergétique auprès des particuliers, salue l’ouverture de l’aide à tous les ménages et sa plus grande progressivité grâce aux barèmes de prise en charge selon les niveaux de revenus. Le groupe attend désormais des mesures concrètes quant au financement du reste à charge des travaux, aux contrôles systématiques des chantiers subventionnés et à la bonne maîtrise de l’enveloppe budgétaire.

« Nous nous réjouissons de l’ouverture à tous de MaPrimeRénov’ avec des barèmes progressifs, déclare Frédéric Utzmann, président d’Effy. Il est désormais indispensable de protéger le dispositif des charlatans en instaurant des contrôles systématiques sur chantier : leur coût est faible par rapport au montant de la subvention ! Par ailleurs, l’utilisation de l’enveloppe budgétaire devra être régulièrement communiquée afin d’éviter les coups d’arrêt brutaux et permettre que le dispositif soit piloté plus rigoureusement en transparence avec la filière. Enfin, au-delà des subventions, il ne faut pas oublier d’apporter des réponses à la question du financement du reste à charge. »

Pour Effy, 3 actions complémentaires assureront la réussite de MaPrimeRénov’ : « Renforcer les contrôles sur les chantiers et prévoir une enveloppe budgétaire pour les financer. Afin d’éviter que l’ouverture de MaPrimeRénov’ ne fasse le jeu des margoulins, il est indispensable de renforcer les contrôles sur les travaux aidés et de prévoir une enveloppe budgétaire dédiée à ces contrôles. Un contrôle sur site coûte moins de 200 € pour une subvention de plus de 5 000 € en moyenne. »

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
« Assurer un pilotage budgétaire rigoureux et transparent garantit l’efficacité du dispositif et évite les à-coups. Cela doit passer par une communication transparente régulière sur l’utilisation du budget (en engagements et en versements par type de travaux et catégorie de revenus) », poursuit Frédéric Utzmann.

Enfin, des incitations en faveur de l’éco PTZ facilitera le financement du reste à charge. « L’existence de 4 taux d’écrêtement implique des restes à charge situés entre 10 et 60 %. La question de leur financement via des dispositifs bancaires n’est pas abordée dans le Projet de loi de finances. Il est essentiel de l’y intégrer », rappelle le dirigeant.
 

Frédéric Utzmann, président d’Effy
Retrouvez sur LinkedIn Julia Tortorici, rédactrice en chef de BTP Construction.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Un nouvel ouvrage sur les BFUP aux Editions Eyrolles
Un nouvel ouvrage sur les BFUP aux Editions Eyrolles
Les éditions Eyrolles présentent leur nouvel ouvrage sur les "BFUP : bétons fibrés à ultra-haute performances - Dessiner, calculer, construire", par Jean-Marc Weill.
La pépinière Work in Pornic s'habille de bois
La pépinière Work in Pornic s'habille de bois
LCA Construction Bois, entreprise vendéenne spécialisée dans la construction du gros œuvre bois et de l'enveloppe extérieure, signe la réalisation du projet « WIP », pour « Work in Pornic », une pépinière d'entreprises issues du numérique et du tertiaire. 
Mérignac : Financier Parinaud cède un immeuble neuf de 1 240 m² de bureaux
Mérignac : Financier Parinaud cède un immeuble neuf de 1 240 m² de bureaux
Le groupe Financier Parinaud vient de signer la cession d’un immeuble neuf de bureaux de 1 240 m² à la SCPI Aedificis gérée par MIDI2i, situé à Mérignac (33) au cœur du parc tertiaire du Millénium.
Bouygues Bâtiment France Europe promet l'utilisation de 50 % de bois en 2025
Bouygues Bâtiment France Europe promet l'utilisation de 50 % de bois en 2025
La Fédération Nationale du Bois, le label Bois de France et Bouygues Bâtiment France Europe ont signé un accord engageant Bouygues Bâtiment France Europe à faire usage de 30 % de bois français dès 2021 et 50 % en 2025.
Courchevel : le Groupe Legendre prend de la hauteur
Courchevel : le Groupe Legendre prend de la hauteur
La station de ski de Courchevel en Savoie (73) comptera prochainement un nouvel ensemble résidentiel haut de gamme « Les Glaciers » dont la réalisation sera menée par les équipes construction du Groupe Legendre. Les travaux commencent début mai 2021 pour une livraison prévue au cours du troisième trimestre 2023.
Les grues Potain MDT 319 et MRH 175 pour les tours DUO à  Paris
Les grues Potain MDT 319 et MRH 175 pour les tours DUO à Paris
Huit ans après le lancement du projet, les tours DUO à Paris sont sur le point d'être finalisées. Conçu par l'Atelier Jean Nouvel pour Ivanhoé Cambridge et construit par Bateg, filiale de VINCI Construction France, le projet se compose de deux tours asymétriques et non alignées.
«Aujourd’hui, il n’y a pas de béton qui n'ait pas de potentiel fantastique »
«Aujourd’hui, il n’y a pas de béton qui n'ait pas de potentiel fantastique »
Louis Benech est venu aux jardins par l'amour des plantes. Engagé dans une carrière de paysagiste en 1985, il est chargé en 1990 du réaménagement de la partie ancienne des Tuileries. Depuis, il a travaillé sur de nombreux jardins... Nous l’avons interrogé notamment sur son rapport au matériau béton dans le cadre de ses réalisations.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.