Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

[Exclu] Léon Grosse : " Le plan de relance du gouvernement sera la clé pour soutenir notre secteur"

Partager :
[Exclu] Léon Grosse :   Le plan de relance du gouvernement sera la clé pour soutenir notre secteur
Par Ch. Raynaud, le 22 mai 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Bâtiment - Gros oeuvre
-------------------- PUBLICITÉ --------------------

Aujourd’hui, 70% des projets de l'entreprise Léon Grosse ont redémarré. Une reprise organisée et menée par étapes, en s'appuyant sur le retour d'expériences de quelques chantiers pilotes, comme celui de l'Hôpital Saint -Joseph à Paris réouvert dès le 14 avril dernier. Lionel Christolomme, Président du Directoire de Léon Grosse nous a répondu sur les conditions de redémarrage à plus grande échelle de ses chantiers.

C.C. com : Comment s'organise votre reprise d'activité "post-Covid" ?

Lionel Christolomme : Nous nous basons notamment sur les recommandations de l’OPPBTP. Nous avons, par exemple, recommandé qu’en plus des masques, les collaborateurs sur chantier puissent être équipés d’une visière sur les casques. Une check-list détaillée listant les éléments sanitaires, économiques ou encore contractuels a été réalisée et mise à disposition de chacun des responsables de chantiers. La décision de redémarrage de chaque chantier a ensuite été prise au plus haut niveau de l’entreprise pour assurer une capitalisation la plus rapide des expériences terrain. J’ajoute que j’ai été très impressionné par la mobilisation de l’entreprise et de ses collaborateurs pour se mettre au plus vite en capacité de reprise. Le passage au télétravail s’est fait très rapidement, notamment grâce aux solutions digitales que nous avons déployées maintenant depuis quelques années. Nos fonctions support ont été d’une efficacité remarquable pour gérer la crise, assurer la continuité des fonctions vitales de l'entreprise et définir très vite, en lien avec les partenaires sociaux, les moyens de redémarrage. Aujourd’hui, si le télétravail reste et restera la référence, je me réjouis de voir que nos agences et nos sièges ont été adaptés pour tenir compte des contraintes Covid et des mesures barrières. Cela permet d’ores et déjà un accès aux locaux quand nécessaire, avant un retour progressif à partir du 2 juin, pour le moment.

C.C. com : Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?

Lionel Christolomme : Tout d’abord, nous avons dû nous assurer de garder le lien avec l’ensemble de nos collaborateurs qui étaient confinés. Nous avons dû imaginer de nouveaux moyens de communication (utilisation des réseaux sociaux, formats vidéo, ...) afin de les garder informés de l'évolution de la situation et les tenir prêts pour le redémarrage. La protection de nos salariés étant notre première priorité, nous avons voulu être exemplaires dans la prise en compte par les collaborateurs et acteurs du chantier de ces nouvelles mesures sanitaires. Nous avons ainsi mis en place un plan de formation renforcé, avec de nouveaux supports tant dans la forme que dans le contenu. Dans le même temps, nous avons engagé la discussion avec nos clients et partenaires pour envisager les conditions économiques et contractuelles du redémarrage. Le principal enseignement que j’en retire est la confirmation de l'importance de la qualité du dialogue avec nos clients. C’est une condition de succès pour concilier au mieux leurs attentes et nos enjeux vitaux qui tournent autour de trois principaux points : le coût de l'arrêt des chantiers, la gestion des surcoûts liés à la mise en place des mesures sanitaires ainsi que leurs implications sur la productivité, avec en sous-jacent les impacts planning.

C.C. com : Quel message souhaiteriez-vous passer au marché ?

Lionel Christolomme : Le marché de la construction est un marché par nature tendu, extrêmement concurrentiel, et à très faibles marges.  La crise a frappé durement nos activités et le retour à une activité normale sera long et complexe. La mise en place de l'activité partielle a vraiment joué son rôle d’amortisseur social et permis de surmonter le pic de la crise. Si nous sommes conscients de nos responsabilités, notamment en matière d’emploi, nous ne pourrons faire face seuls, et comptons sur la mobilisation de l’ensemble des acteurs pour supporter cette dynamique de reprise de nos activités. La publication annoncée d’une ordonnance par le gouvernement pourrait accélérer la reprise des marchés publics et minimiser l’impact de la crise sur la santé de nos entreprises. Le plan de relance du gouvernement pour stimuler une demande additionnelle sera la clé pour soutenir notre secteur et devra donner des effets le plus rapidement possible. Dans le même temps, nous souhaitons travailler main dans la main avec nos clients, publics ou privés, et nos partenaires pour relever collectivement ces défis. Je vois dans cette crise une opportunité pour redéfinir des relations plus équilibrées, plus transparentes, basées sur notre capacité à apporter sur le long terme des réponses pertinentes en adéquation avec leurs attentes. 



Lionel Christolomme, Président du Directoire, Léon Grosse
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine BTP Magazine.
BTP Magazine, découvrez la nouvelle formule de BTP matériels avec + de professionnels et + de terrains
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
  Zapping de la semaine : 8 chantiers sur 10 à l'arrêt
Les chantiers vont-ils reprendre à la suite d'un accord trouvé entre les pouvoirs publics et les fédérations professionnelles du bâtiment? Pour l'heure, la plupart des entreprises restent fermée.
+ de vidéos BTP ça tourne
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Yann Madeline, président de la Fédération Nationale des Syndicats de l’Assainissement
Crise du Covid-19 oblige, Construction Cayola a souhaité en savoir un peu plus sur ce que font les professionnels du secteur pendant cette période de confinement. Journée type ? Quelles nouvelles habitudes ? Quelles méthodes ? Ou comment s’organise la profession en cette période inédite... Yann Madeline, président Fédération Nationale des Syndicats de l’Assainissement (FNSA) s’est pris au jeu et nous évoque son quotidien.
Toutes les interviews
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
CAD.42 aide les opérateurs à respecter les distanciations sur le terrain
CAD.42 aide les opérateurs à respecter les distanciations sur le terrain
Développant des solutions connectées pour améliorer la sécurité sur les chantiers, CAD.42 vient de mettre en place KYD.42, un dispositif visant à faciliter le respect des règles barrières et en particulier de distanciation, en cette période de crise sanitaire.
La plateforme de lutte contre le travail illégal Bativigie lance une version  « Coronavigie »
La plateforme de lutte contre le travail illégal Bativigie lance une version  « Coronavigie »
Fournissant aux donneurs d’ordre français de la construction des services de vigilance sous-traitance, Bativigie et Activigie vient de lancer une version « Coronavigie » de son application pour contrôler le port des équipements de protection sur les chantiers.
Travail de haute voltige pour les fraiseuses à froid Wirtgen
Travail de haute voltige pour les fraiseuses à froid Wirtgen
Au nord de Sacramento aux Etats-Unis, des fraiseuses Wirtgen W 210i et W 2100 ont assuré le fraisage de précision du coursier de l’évacuateur de crue du barrage d’Oroville, le plus haut ouvrage de ce genre dans le pays.
Dijon : la réhabilitation de la Tour Sigma a repris
Dijon : la réhabilitation de la Tour Sigma a repris
Le 15 avril dernier, après un mois d’arrêt, les équipes de Bouygues Bâtiment Nord-Est et Linkcity Nord-Est ont redémarré la deuxième phase des travaux de réhabilitation de la Tour Sigma, située au pied de la gare TGV de Dijon.
Senneboger et Rammer rejoignent l’EDA
Senneboger et Rammer rejoignent l’EDA
L’association européenne de Démolition, EDA, compte deux nouveaux membres avec Sennebogen et Rammer (marque du groupe Sandvik).
La FFB baisse ses cotisations de 50% au 2e trimestre
La FFB baisse ses cotisations de 50% au 2e trimestre
Pour le deuxième trimestre, particulièrement impacté par la crise sanitaire, la FFB accorde à ses adhérents une remise de 50% de ses cotisations nationales.
Laurent Germain nommé Directeur général d’Egis
Laurent Germain nommé Directeur général d’Egis
Nicolas Jachiet, Président-directeur général du Groupe Egis partira en retraite le 31 octobre 2020. Laurent Germain, actuellement directeur général de Segula Technologies, lui succèdera au poste de directeur général du groupe.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
bauma CTT RUSSIA
26 Mai 2020
bauma CTT RUSSIA
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
4 Juin 2020
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
Amorce, le e-colloque Eau
11 Juin 2020
Amorce, le e-colloque Eau
+ d'événements
Emploi
- Dessinateur-projeteur / Dessinatrice-projeteuse en génie climatique
- Manoeuvre travaux publics
- Conducteur / Conductrice de travaux de génie climatique
- Conducteur / Conductrice de travaux du bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.