Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Le chiffre d’affaires de Manitou en croissance de +4% au 3e trimestre

Partager :
Le chiffre d’affaires de Manitou en croissance de +4% au 3e trimestre
Par La rédaction, le 18 octobre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Bâtiment - Gros oeuvre
Par rapport à la même période l’année dernière, le chiffre d’affaires de Manitou a grimpé de 4% au troisième trimestre 2019. Il s’élève ainsi à 436 millions d’euros.

Détaillant les résultats, d’après Michel Denis, le directeur général du groupe : « Les prises de commandes sont en retrait, conséquence de marchés en baisse (US et Europe du Nord notamment) et du raccourcissement de nos délais de livraison permettant une adéquation de notre carnet de commandes avec les délais adaptés aux besoins de nos clients. A ce jour, cette évolution ne remet pas en question notre anticipation de croissance de chiffre d’affaires de l’ordre de +10% pour l’ensemble de l’exercice 2019 par rapport à 2018. »

Néanmoins, pour l’exercice 2019, une moindre progression du résultat opérationnel courant est anticipée (soit de 10 à 30 points de base) en raison  notamment d’un arrêt de l’usine de Madison pendant six semaines pour cause d’inondations.
 

Les divisions « Manutention & Nacelles » ainsi que « Services & Solutions » enregistrent respectivement des progressions de +6% et +12% au troisième trimestre. En revanche, le chiffre d’affaires trimestriel de la division « Matériel Compact » est en recul de -7% par rapport au T3 2018 et atteint 69 millions d’euros. Après un arrêt de la production, l’usine de Madison devrait retourner à une situation normale d’ici quelques jours.
 

DR.
Retrouvez toute l'information "bâtiment - Gros oeuvre" dans BTP Magazine.
BTP Magazine, découvrez la nouvelle formule de BTP matériels avec + de professionnels et + de terrains
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
  Quel Chantier sur la ligne 17 du Grand Paris

Dans ce nouveau numéro, Charlotte Divet s'est arrêté à la station du Bourget pour découvrir les travaux de fondations menés par ProFond.
+ de vidéos BTP ça tourne
À lire également
Alliance distingué par Manitou
Alliance distingué par Manitou
Le manufacturier Alliance Tire Group s'est récemment vu remettre le prestigieux prix du fournisseur le plus compétitif en 2019 par le groupe Manitou.
Mini chargeuses et skid steers : le meilleur reste à venir
Mini chargeuses et skid steers : le meilleur reste à venir
Depuis trois ans, le marché des chargeuses compactes et autres skids a pris un peu plus d’ampleur en France, tiré aussi, il est vrai, par les loueurs. Du coup, les offres se multiplient.
Le « skid » fait sa mue
Le « skid » fait sa mue
Aux États-Unis, le marché des chargeuses compactes reste toujours aussi important avec environ 70 000 ventes, dont plus de 40 000, sont des modèles sur chenilles, une version qui s’impose pour des raisons de confort, de sécurité mais aussi, de plus grande efficacité. En France, le marché est stable quoique toujours assez faible, de 700 à 750 unités, dont 150 unités sur chenilles.
Quand la nacelle prend du poids
Quand la nacelle prend du poids
Longtemps confinée aux alentours des 220 kilos, la nacelle à grande capacité a fortement évolué en poids, en technicité et modularité. C’est aujourd’hui un produit en plein développement au sein des constructeurs qui déploient ce type d’engins à tour de bras. Le marché de la nacelle est sûrement en train de vivre ses plus belles années. En 2018 un nouveau record est tombé dans l’Hexagone. Tous segments confondus, c’est une progression de 46,40 % par rapport à l’exercice antérieur. En l’espace de 4 ans, le marché a même plus que doublé, passant ainsi de 8 044 unités à 16 886 unités entre 2015 et 2018. Aucun type de nacelles (ciseaux, mâts, flèches articulées…) n’échappe à cet « âge d’or ». Un constat qui n’a évidemment pas échappé à Rémy Heidelberger, responsable marketing Produits chez Haulotte : « la performance se poursuit en 2019 avec une nouvelle croissance de 10 % sur la période. Il existe, en effet, une très forte demande de la part des loueurs pour les nacelles articulées et les plateformes ciseaux tout terrain et ce, dans le cadre du renouvellement et de l’extension de leur flotte de machines », explique le responsable tout en tempérant : « mais nous notons aussi une stabilisation du marché sur les ciseaux électriques et les mâts verticaux ».
Manitou met l’accent sur ses Affaires Spéciales à Pollutec
Manitou met l’accent sur ses Affaires Spéciales à Pollutec
Après une année bien chargée marquée par l’anniversaire de ses 60 ans, Manitou n’en oublie pas pour autant le rendez-vous de Pollutec, qui lui permet de mettre l’accent sur ses compétences dans ledit domaine des ‘Affaires Spéciales’.
Manitou : « Le télescopique, un concept à développer dans les pays émergents »
Manitou : « Le télescopique, un concept à développer dans les pays émergents »
Malgré son exceptionnelle popularité mondiale, Manitou s’engage sur des marchés où le télescopique et les matériels compacts sont méconnus. La nacelle, produit phare du constructeur, n’entre pas dans la stratégie tournée vers les pays émergents. Plus chère que la moyenne, elle ne peut s’imposer face à la concurrence chinoise. « Nous avons imaginé des machines adaptées à des marchés très demandeurs en simplicité pour un usage intensif, mais aussi, mieux positionnées en termes de prix, explique Michel Denis, directeur général du groupe Manitou. Au travers de nos marques Manitou et Gehl, toutes deux très présentes en régions Afrique, Moyen-Orient, Russie, Asie et Pacifique, nous espérons conditionner les marchés à l’utilisation du télescopique, davantage créateur de valeur. » Avec le MXT 1740, un télescopique de 17 m, le constructeur mise sur une machine abordable, garantissant la sécurité de l’opérateur, et en mesure de venir concurrencer une grue pick & carry qui règne en maître en Inde (15 000 unités par an) malgré un usage restreint et une totale absence de sécurité. « Il y a donc des parts de marché à récupérer », indique le dirigeant.
Manitou affiche 40% de croissance en 2 ans
Manitou affiche 40% de croissance en 2 ans
En 2018, Manitou aura réalisé un chiffre d’affaires de 1,9 milliard d’euros. Le constructeur affiche une progression de 30% en deux ans. Les projets de développement ne manquent pas d’ici 2022.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Applications
Accès au kiosque
Événements
Solutrans
19 Novembre 2019
Solutrans
Transrail
26 Novembre 2019
Transrail
Paysalia
3 Décembre 2019
Paysalia
+ d'événements
Emploi
- Dessinateur-projeteur / Dessinatrice-projeteuse du BTP
- Chargé / Chargée d'affaires BTP
- Conducteur / Conductrice de travaux second oeuvre
- Dessinateur / Dessinatrice du BTP
+ d’offres
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.