CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Terrassements > Le port de Göteborg creuse à l'hydrogène
TERRASSEMENTS

Le port de Göteborg creuse à l'hydrogène

PUBLIÉ LE 19 MARS 2024
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Le port de Göteborg creuse à l'hydrogène
Crédit : Port de Göteborg
Ces dernières semaines, des travaux d’excavation sans émissions ont été réalisés dans le cadre de l’un des plus grands projets d’infrastructure jamais réalisés dans le port de Göteborg, grâce à un générateur d’hydrogène doté d’une toute nouvelle technologie.

Le générateur est une solution plug-and-play évolutive et portable qui peut être facilement déplacée et utilisée en déplacement. Il comprend des modules de pile à combustible, de l’électronique de puissance, du refroidissement, des systèmes auxiliaires et un système de contrôle intelligent. Le partenaire technologique d’Hitachi Energy, PowerCell Group, fournit les modules d’alimentation et l’expertise en matière d’intégration de piles à combustible.

Les tests pilotes dans la nouvelle zone du terminal Arendal 2 dans le port de Göteborg marquent le premier test sur le terrain du générateur d’hydrogène d’Hitachi Energy. Le générateur fonctionne depuis deux semaines et utilise de l’hydrogène vert de Linde Gas pour produire de l’électricité pour une station de recharge sur place. À son tour, la station de recharge alimente en électricité une pelle électrique Volvo, qui est utilisée dans l’un des principaux projets d’infrastructure du port, où 140 000 mètres carrés de nouvelle zone de terminal sont en cours de création dans les zones extérieures du port de Göteborg.

Arendal 2 est en effet le plus grand projet de développement de terminal du port de Göteborg dans les années 1970. La zone du terminal repose sur une fondation de pierre dynamitée et de matériaux de dragage contaminés réutilisés comme matériaux de remblai. La stabilisation et la solidification des matériaux de dragage contaminés sont de nouvelles techniques développées lors des premières étapes du projet en 2016. "C’est donc particulièrement excitant que nous ayons eu l’opportunité de tester l’installation dans le cadre de ce projet, où la collaboration, la durabilité et les solutions innovantes ont véritablement caractérisé le travail dès le premier jour", déclare David Norén, chef de projet pour Arendal 2 à Göteborg.

Idéal dans un environnement portuaire

Le port de Göteborg vise à réduire de 70% les émissions de CO2 liées au port, depuis Vinga en mer jusqu’à l’ensemble de la zone terrestre de Göteborg. L’accent est mis fortement sur la création de conditions propices à la transition du trafic maritime et terrestre grâce à des infrastructures sans énergie fossile et à l’accessibilité à un mélange de carburants alternatifs. "L’hydrogène présente un potentiel de réduction des gaz à effet de serre dans tous ces domaines, déclare Viktor Allgurén, responsable de l’innovation à l’autorité portuaire de Göteborg. Dans une opération diversifiée et énergivore comme un port, les domaines d’utilisation sont nombreux. Il peut être utilisé comme carburant pour les camions, les trains ou les équipements de manutention dans les terminaux, pour la propulsion des navires, ou pour soutenir le réseau électrique lorsqu’un navire est connecté au réseau à quai. L’utilisation de l’hydrogène s’intègre donc parfaitement dans le contexte portuaire."
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
L'Exvac de Rivard en démo !
L'Exvac de Rivard en démo !
Les fabricants de lubrifiants sont-ils prêts pour l'électrique ?
Les fabricants de lubrifiants sont-ils prêts pour l'électrique ?
Le défi vert de Yanmar
Le défi vert de Yanmar
Térélian - Océlian : « Garder la maîtrise technique du matériel en interne »
Térélian - Océlian : « Garder la maîtrise technique du matériel en interne »
Tous les articles Terrassements
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS