ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ TERRASSEMENTS

Komatsu mise sur l’électrique et les pelles à pneus

Par Tanguy Merrien. Publié le 26 janvier 2024.
Komatsu mise sur l’électrique et les pelles à pneus
DR
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Avec 30 machines exposées, Komatsu a fait du salon Intermat un rendez-vous clé pour montrer son savoir-faire en termes d’électrification et de digitalisation sur le Vieux Continent. En outre, le constructeur japonais revient fort sur le segment des pelles à pneus sur lequel il dispose désormais d’une gamme complète. Une spécificité Komatsu Europe.

«Le rendez-vous parisien s’annonce extraordinaire puisqu’il permettra à Komatsu de présenter le nouveau matériel et les solutions pour un chantier sans émission. Cela affirme une nouvelle fois la volonté de Komatsu Europe de s’engager sur les marchés français, européens et africains», a expliqué en présentation Naser Memic Rendon, vice-directeur général du marketing et de la communication au sein de Komatsu. « Et le constructeur compte bien frapper un grand coup. Ce n’est pas pour rien que sur la trentaine de machines exposées à Intermat, un large pan de celles-ci seront consacrées aux machines électriques », lui emboite Alexis Muhlhoff, responsable produits. Et pour ce faire, le constructeur présentera en avant-première trois nouvelles pelles électriques : la mini-pelle PC 33 E-6, la midi de 15 T PC 138 E-11 et la pelle hydraulique électrique de 20 tonnes, la PC 210 LCE-11.

3 fers de lance électrique

 Si cette dernière avait été déjà aperçue à Bauma en prototype, nous en savons plus désormais sur cette machine qui essuiera les plâtres du constructeur sur ce segment. « Nous avons hâte de voir l’accueil qui lui sera fait », explique Alexis Muhlhoff. En attendant, la machine est équipée d’une batterie lithium-ion embarque 451 kWh d’énergie, ce qui permet une autonomie d’environ 8 heures avec une charge complète. Si l’infrastructure de recharge est adaptée, la machine peut être rechargée avec une puissance de charge allant jusqu’à 150 kW, ce qui permet de la recharger complètement en 3 heures environ.    
Du côté des midis, Komatsu arrive sur le segment avec la PC 138 E-11. Déjà commercialisée au Japon, la pelle est prévue d’être lancée en Europe dès cette année. Elle représente aussi le « 4ème étage de la fusée électrification » de la gamme du constructeur. Avec le lancement de cette machine, Komatsu compte créer de nouveaux besoins pour ses clients et ainsi façonner le marché de l’équipement de construction électrique. La machine est alimentée par une batterie lithium-ion de 225 kWh pour de longues heures de fonctionnement. Cette durée d’utilisation et son format compact permettent d’utiliser la machine sur un plus grand nombre de chantiers.
Enfin, déjà aperçue en pré-serie lors des Rencontres de la Sécurité Loxam en juin dernier, la PC33 E-6 sera la figure de proue électrique du constructeur dans le segment des mini-pelles. La PC33E-6 est dotée de batteries à haute capacité et d’un circuit électrique particulièrement efficace. Les clients peuvent ainsi travailler sans arrêt durant tout le poste avant de devoir recharger. Grâce à une charge ultra-rapide, le temps d’arrêt est considérablement réduit, ce qui renforce le rendement et la productivité sur chantier. La PC33E-6 dispose d’une puissance du moteur 17,4 kW, de 35 Kw avec batterie pour un poids en ordre de marche 3620 kg et une  capacité du godet comprise entre 0,03 et 0,10 m³. La machine peut être chargée à 80% en une heure et  à 100 % en l’espace d’1h40.  Selon le constructeur, son prix devrait être 2,5 fois plus élevé que son équivalent thermique, la PC30.

Le retour des pelles à pneus

Par ailleurs, l’autre fait marquant pour le constructeur japonais est son come-back sur le segment des pelles à pneus à déport arrière court avec le lancement des modèles PW168-11 et PW198-11 dans la catégorie de poids opérationnel de 16 à 20 t.   La PW168-11 est propulsée par un moteur Komatsu Stage V de 110 kW et a un poids opérationnel compris entre 15,8 t et 18,1 t, selon la configuration. La PW198-11 utilise également un moteur Komatsu Stage V mais fournissant 129 kW de puissance. Sa plage de poids opérationnel est de 17,4 t à 19,3 t. Les moteurs utilisent les nouveaux filtres à particules diesel de Komatsu, qui ne sont remplacés qu’après 8 000 heures de fonctionnement, permettant un travail long et ininterrompu. Le traitement des gaz d’échappement est entièrement automatique. Les deux machines ont des porte-à-faux arrière de 1,85 m (pour la plus petite machine) et de 1,9 m, ce qui, selon Komatsu, les rend idéales pour travailler dans des zones étroites ou sur des chantiers de construction exigus. Enfin, le constructeur a spécifié que ses deux pelles sur pneus étaient de plus en plus utilisées avec des tiltrotateurs et des systèmes de guidage 3D, et que les nouvelles machines étaient adaptées aux deux.
 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
13 décembre 2023
Komatsu et GM main dans la main pour le tombereau 930e Le deuxième constructeur de matériels mondial, Komatsu, et le géant de l'automobile, General Motors, ont co-développé un module d’alimentation à pile à combustible à hydrogène pour le camion minier à propulsion électrique 930. 
Komatsu et GM main dans la main pour le tombereau 930e
5 janvier 2024
Komatsu prêt à racheter l'usine américaine American Battery Solutions La filiale américaine du constructeur japonais serait en train de finaliser le rachat de l’usine de fabrication de batteries American Battery Solutions à Detroit (Michigan). Une opportunité pour le constructeur d'accélérer dans l'exploitation des batteries lithium-ion. Et donc l'électrification de ses gammes de matériels.
Komatsu prêt à racheter l'usine américaine American Battery Solutions
23 décembre 2023
Avec une 13t électrique, Komatsu accélère dans le zéro émissions Komatsu se prépare à lancer la pelle électrique de 13 tonnes PC138E-11 équipée d'une batterie lithium-ion. La machine devrait faire ses premiers pas au Japon puis en Europe. C'est un  lancement du genre pour le constructeur japonais qui accélère en vue d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. 
Avec une 13t électrique, Komatsu accélère dans le zéro émissions
Tous les articles TERRASSEMENTS
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola