Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Carrières > La crise du logement affaiblit le marché des matériaux
CARRIÈRES

La crise du logement affaiblit le marché des matériaux

PUBLIÉ LE 19 OCTOBRE 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
La crise du logement affaiblit le marché des matériaux
La crise du bâtiment imminente, avec la chute des ventes de logement et le repli des permis de construire, esquisse le prolongement du recul des mises en chantier, et donc de la demande de matériaux. Le redémarrage des travaux dans le secteur des TP n’apporte pour l’heure que peu de soutien à la demande de granulats en raison de sa faible composante « routière ».

Après avoir cessé de reculer entre juin et juillet, l’activité des granulats et du BPE a progressé en août. En effet, selon les données encore provisoires de l’enquête mensuelle de l’Unicem, la production de granulats aurait gagné +3,7% par rapport à juillet se situant néanmoins -3,1% en dessous de son niveau d’il y a un an. Sur les trois derniers mois (allant de juin à août), l’activité continue de se replier, mais plus modestement, de -1,5% par rapport aux trois mois précédents et de -4,1% au regard de la même période de 2022. Au total, sur les huit mois de 2023, le volume de granulats produits cède -7,4% sur un an, soit un peu plus que le repli enregistré en cumul sur douze mois (-6,6%). De leur côté, les livraisons de BPE ont gagné +1% en août par rapport à juillet et se situent -2,5% en-deçà de leur niveau de 2022. De sorte que, sur les trois derniers mois connus, la production se stabilise quasiment au regard du trimestre précédent (-0,4%) bien qu’elle affiche encore un niveau -4,8% plus bas que celui de la même période un an plus tôt. En cumul sur huit mois, l’activité du BPE perd ainsi -5,6% sur un an, soit quasiment le même recul que celui constaté en glissement sur douze mois (-5,8%). L’activité des matériaux pâtit donc d’une conjoncture constructive qui se dégrade tout en restant encore alimentée par des arriérés de carnets, sans doute très inégaux selon le degré d’urbanisation des territoires.

L’indicateur matériaux, pour sa part, afficherait un repli de -5,8% en août sur un an, ce qui porterait l’évolution du cumul depuis le début d’année à -8% (contre -9% trois mois plus tôt). Mais, pour l’heure, la demande de granulats reste pénalisée par le repli de la production de BPE qui devrait se contracter d’environ -6% en 2023. La meilleure orientation de l’activité TP, peu tournée vers les travaux routiers, ne porte pas pour le moment l’activité granulats qui se contracterait d’environ -7% cette année. L’an prochain, avec la poursuite du cycle électoral, les travaux des collectivités pourraient mieux soutenir l’activité granulats même si la crise de la construction résidentielle pèserait aussi sur les ouvrages TP privés mais surtout sur les livraisons de BPE. En 2024, la production de BPE reculerait donc à nouveau, plus fortement, tandis que le repli de la demande de granulats serait un peu plus modéré que cette année.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Metso France : « Développer les produits de filtration des pulpes »
Metso France : « Développer les produits de filtration des pulpes »
Polycor et Rocamat : la pierre fait bloc
Polycor et Rocamat : la pierre fait bloc
Le Groupe Verrecchia et Polycor rachètent Rocamat
Le Groupe Verrecchia et Polycor rachètent Rocamat
Tous les articles Carrières
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS