★ PAGES SPÉCIALES
TDM 2023
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
À la uneCARRIÈRES

Kobelco : « Être l’expert de la pelle à chenilles »

Par Julia Tortorici. Publié le 23 janvier 2023.
Kobelco : « Être l’expert de la pelle à chenilles »
Jean-Philippe Delion et Roland Danion. Crédit : Kobelco
NEWSLETTERS
Archiver cet article
2022 aura été « un grand cru », mais aurait pu être « largement supérieure » si la logistique internationale n’avait pas enrayée la production de Kobelco. Les perspectives restent incertaines pour 2023 mais le carnet de commandes prometteur laisse augurer une forte croissance, tandis que le constructeur peaufine son image de marque à l’orée de ses 10 ans en France.

Un adjectif pour qualifier 2022 ? « Frustrante », répond sans détour Jean-Philippe Delion, Senior Business Manager de Kobelco Europe. Il s’agit en effet de « la meilleure année » du constructeur qui rapporte un CA en progression de +24%, à la fois gonflé par la hausse des tarifs sur les pelles, la montée en gamme du constructeur, et la croissance spectaculaire du segment lourd. Les volumes de livraison au client final, très légèrement supérieurs à 2021 (de l’ordre de +2% soit plus de 1 000 machines), tempèrent les croissances habituelles de Kobelco, davantage habitués aux progressions à deux chiffres. « Nous sommes néanmoins contents de cet exercice compte tenu du niveau très élevé de la demande, bien que le marché des pelles lourdes soit en retrait de -4% », souligne le responsable.  Autre motif de satisfaction : « les performances financières du réseau de concessionnaires sont au beau fixe. Il faut se rappeler que notre métier à de fortes oscillations de volume de vente (jusqu’à -70% en 2009) et que les entreprises doivent être capable d’encaisser un tel choc en renforçant leurs fonds propres dans les bonnes périodes ». 2022, un « grand cru » donc, selon les termes de Jean-Philippe Delion, marqué par des PDM en pleine forme sur les segments des 80-90t (30%), 40-50t (15%), 16-19t (qui dépasse les 30%) et 14-16t (20% avec la seule SK140SR). Toutefois la hausse astronomique des tarifs (+25% depuis le 1er mars 2020), ainsi que des taux d’intérêts pourraient ralentir la demande.

Performer dans la démolition jusqu’à convaincre les carrières

La logistique industrielle mondiale laisse pour l’heure peu d’espoir quant à un rétablissement fulgurant de la capacité production. « Les perspectives sont floues, confirme Jean-Philippe Delion. Au pire, nous aurons cependant une année à minima semblable à 2022, présentant néanmoins de belles opportunités de croissance grâce au carnet de commandes ». En France, le constructeur aura de quoi faire. Il se concentrera en priorité sur la consolidation de son leadership sur les machines de démolition et à rayon court, un tremplin à la promotion de ses pelles lourdes auprès du secteur des carrières et des terrassiers. « Face aux full-liners, notre statut de spécialiste de la pelle à chenilles est une force car nos produits technologiquement très avancés bénéficient fatalement de toute notre attention en termes de R&D, poursuit le responsable. Cet avantage ne nous donne cependant pas droit à l’erreur en termes de fiabilité et réactivité SAV».

Un réseau en consolidation

Avec Gilles Morel à Lempdes, le réseau de Kobelco est désormais bien maillé et monte à 19 le nombre de ses concessionnaires. A noter l’arrivée de Julien Thomas, récemment nommé à la tête de l’entreprise Jaquet SA, en charge de la Suisse romande. « La prochaine étape sera d’accompagner nos concessionnaires sur des secteurs peu familiers comme le démantèlement des VHU ou les paysagistes pour certains, en vue d’une approche multimétiers », souligne Roland Danion, directeur commercial et marketing de Kobelco France, Suisse et Afrique francophone. Ce faisant, Kobelco donne raison au dicton « ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier ». « En développant ces niches, nous puisons dans des viviers où nous sommes absents, par confort ou habitude. Notre boulot sera de convaincre nos concessionnaires », ajoute-t-il. La relation de Kobelco avec ses distributeurs est de nature quasi familiale « au sens partenarial et affectif ». Une rareté dans la distribution. « Un concessionnaire en baisse de performance doit être aidé et soutenu. Les solutions se trouvent ensemble car lorsqu’il échoue, c’est aussi l’échec du constructeur », croit Jean-Philippe Delion. Attrait supplémentaire, Kobelco se veut pleinement transparent sur sa stratégie globale : en tant que carte additionnelle, il ne s’oppose nullement à de potentiels concurrents au sein du portefeuille de son distributeur. Un fair-play rafraîchissant.

Pu*** 10 ans !

S’il fallait encore le rappeler, Kobelco n’est de retour en Europe que depuis 2013. En dix ans, le constructeur aura établi une stratégie de promotion de marque remarquable auprès du public et des professionnels. 2023 sera le théâtre d’un anniversaire célébrant une décennie d’efforts et qui sera le point d’orgue de la promotion de son image de marque. On espère déjà voir la livraison d’une pelle anniversaire et l’organisation d’un évènement dédié. En attendant de dévoiler ses « batteries », Kobelco affiche un programme de manifestations chargé. Pêle-mêle, on note une participation au Dig Tour, aux rencontres des métiers du Seddre à Tours fin mai, à Euroforest à Dijon du 22 au 24 juin, à Espace BTP à Bron début juillet, à la SIM en octobre à Bordeaux, ou encore Artibat (du 18 au 20 octobre à Rennes), juste avant, Pollutec à Lyon (10 au 13 octobre) et Paysalia (5-7 décembre). 
 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Terrassements & Carrières
Le magazine pensé comme un outil destiné aux carriers, aux terrassiers et aux entreprises de construction routière.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
25 octobre 2022
BAUMA 2022 : l’Abécédaire de l’évènement de A à Z (Partie 3) De A comme Ammann à Z comme Zeppelin, les 26 lettres de l’Alphabet seront-elles suffisantes pour annoncer l’ensemble des nouveautés, innovations et autres surprises qui seront dévoilées du 24 au 30 octobre à Munich à l’occasion de la Bauma qui réunira, comme tous les trois ans, l’ensemble de la filière du BTP et de la construction ? Pas sûr. En tout cas, c’est déjà le meilleur moyen de faire un petit tour non exhaustif de ce que les professionnels retrouveront dans les allées et autres aires de démonstration. Suivez le guide.
BAUMA 2022 : l’Abécédaire de l’évènement de A à Z (Partie 3)
24 juin 2022
Kobelco : la SK1300DLC fait ses premiers pas en Europe Avec un poids en ordre de marche de 130 tonnes et une portée colossale pouvant atteindre 40 mètres, la Kobelco SK1300DLC est actuellement la plus grosse machine de démolition de bâtiments au monde fabriquée en série par un constructeur. 
Kobelco : la SK1300DLC fait ses premiers pas en Europe
6 juin 2022
Le bleu de St Malo (et de Kobelco) teinté de noir A St Malo, la société Sotrav met à terre d’anciens bureaux Orange voués à laisser place à du logement neuf. L’abattage est réalisé proprement au moyen d’une pelle Kobelco SK400D de couleur noire au bras de 21 m dont la flèche est articulée par 3 vérins : une spécificité unique sur le marché.
Le bleu de St Malo (et de Kobelco) teinté de noir
Tous les articles CARRIÈRES
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola