Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Modalités et éligibilité des matériels : Evolis fait le point

Modalités et éligibilité des matériels : Evolis fait le point
Par La rédaction, le 26 novembre 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Après la publication de l’instruction fiscale qui a repris bon nombre des propositions d’Evolis, le syndicat revient également sur l’évolution liée à la fiscalité du GNR, le dispositif de suramortissement et les matériels éligibles à celui-ci. Rappel des dispositions par Evolis.

Evolution de la fiscalité du GNR

Un amendement du gouvernement à la 3ème loi de finances rectificative pour 2020 qui modifie la chronique de suppression du tarif réduit de taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) du GNR a été adopté à l’Assemblée nationale, le 25 juin 2020. Il a confirmé les rumeurs sur un report d’un an de la hausse de fiscalité du GNR. Initialement, l’évolution de la fiscalité devait suivre une trajectoire de hausse par paliers s’étalant du 1er juillet 2020 au 1er janvier 2022.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Finalement, l’effort de hausse se fera en une seule étape, le 1er juillet 2021 (1), sauf à ce que cela soit de nouveau remis en question dans le cadre du projet de loi de finances pour 2022, dans un contexte où un certain nombre de contreparties demandées par les fédérations clientes n’ont toujours pas été obtenues à ce jour.

Dispositif de suramortissement

Afin d’accompagner la hausse des tarifs de TICPE, il a été mis en place un dispositif de suramortissement à hauteur de 40% (60% pour les PME) afin de soutenir les entreprises de bâtiment et de travaux publics, celles produisant des substances minérales solides, les exploitants aéroportuaires et ceux de remontées mécaniques et de domaines skiables qui investiraient dans des engins non routiers fonctionnant à l’énergie électrique, au gaz naturel ou à l’hydrogène, ainsi que certains engins non routiers hybrides et ce, entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2022.

Pour les engins hybrides, il s’agit des engins combinant l’énergie électrique et une motorisation à l’essence ou au superéthanol E85 ou combinant l’essence à du gaz naturel carburant ou du gaz de pétrole liquéfié dont les émissions sont inférieures ou égales à une valeur fixée.
Pour rappel, le dispositif de suramortissement a été étendu pour les seules entreprises de bâtiment et de travaux publics, à l’acquisition ou location d’un bien neuf (via un contrat de crédit‐bail ou de location avec option d’achat) d’engins mobiles non routiers neufs dont le moteur satisfait aux limites d’émission de la phase V, en remplacement de matériels de plus de 5 ans utilisés pour le même usage.

Matériels éligibles au suramortissement

Une instruction fiscale datée du 1er juillet 2020 est venue préciser certaines modalités d’application du dispositif de suramortissement, notamment en matière d’éligibilité des entreprises et matériels que ces derniers soient dotés de motorisations alternatives à l’usage du diesel ou dotés d’un moteur de phase V.

De manière générale, elle précise que les engins non routiers sont définis comme « toute machine mobile, tout équipement transportable ou tout véhicule, pourvu ou non d’une carrosserie ou de roues, non destiné au transport routier de passagers ou de marchandises y compris tout engin installé sur le châssis de véhicules destinés au transport routier de passager ou de marchandises » et ajoute que ne sont donc éligibles que les engins n’ayant pas reçu d’autorisation pour circuler sur la voie publique et n’étant pas immatriculés.

Un certain nombre d’exemples ont été introduits dans l’instruction comme les bulldozers, les pelles mécaniques, les chargeuses et chargeuses‐pelleteuses, les motobasculeurs et tombereaux, les trancheuses, les matériels routiers (balayeuses, compacteurs, gravillonneurs...), les matériels pour le forage, battage ou encore les grues, mais aussi les nacelles et les chariots élévateurs ou les tracteurs à bagages utilisés dans les aéroports.

En ce qui concerne les engins éligibles dotés d’un moteur de phase V et l’obligation de remplacement d’un matériel ancien ayant le même usage, l’entreprise doit avoir, concomitamment à l’acquisition ou à la mise en service du nouvel engin mobile non routier, mis au rebut ou vendu un engin de plus de cinq ans d’ancienneté et qu’elle utilisait pour le même usage. Il s’agit bien d’un critère d’âge du matériel et non un critère de durée de possession par le dernier acquéreur, ce qui permettra de favoriser le rajeunissement du parc.

DR
Retrouvez sur LinkedIn Tanguy Merrien, rédacteur en chef de BTP Matériels.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Terrassements & Carrières
Le magazine pensé comme un outil destiné aux carriers, aux terrassiers et aux entreprises de construction routière.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Le Bull D39I-24 équipé en IMC
Le Bull D39I-24 équipé en IMC
Komatsu présente sa commande de machine intelligente pour le D39i-24, son plus petit bulldozer intelligent, permettant aux utilisateurs de programmer des données de conception 3D directement dans la machine.
BKT chausse aussi les petites chargeuses et skids
BKT chausse aussi les petites chargeuses et skids
Le manufacturier indien ne s’intéresse pas qu’aux grosses machines. En effet, BKT vient de concevoir un pneu  les chargeurs et chariots télescopiques utilisés dans le cadre d’opérations lourdes. Signes distinctifs : résistance extrême, hauts niveaux de capacité de charge, de stabilité et de confort.
Guillaume Defrenne , président du Groupe CIMME, nous a quittés
Guillaume Defrenne , président du Groupe CIMME, nous a quittés
Guillaume Defrenne, président du Groupe CIMME, est décédé mardi 27 avril, à l’âge de 49 ans, après son combat contre la maladie. Son cousin François Defrenne a repris la présidence du groupe.
Nouvelle application mobile pour  DoosanCONNECT
Nouvelle application mobile pour DoosanCONNECT
Doosan lance une nouvelle application mobile destinée à son système de gestion de la flotte et des actifs, DoosanCONNECT™ TMS2.0 couvrant plus de 80 000 pelles, chargeuses sur pneus, et camions à bennes articulés de la société dans le monde entier.
Plus de 10 milliards de CA pour Liebherr en 2020
Plus de 10 milliards de CA pour Liebherr en 2020
En 2020, le Groupe Liebherr a réalisé un chiffre d'affaires de 10 341 millions d'euros, en baisse de -12 % (1 409 millions d'euros), soit 12 %. Une baisse annoncée néanmoins satisfaisante au regade des perturbations dues à la crise sanitaire.
3 milliards de tonnes pour les tombereaux autonomes Caterpillar
3 milliards de tonnes pour les tombereaux autonomes Caterpillar
Les camions autonomes utilisant Cat MineStar Command pour le transport, ont dépassé le cap des 3 milliards de tonnes. 
3 nouvelles  micro  chez Yanmar
3 nouvelles "micro" chez Yanmar
Yanmar CE EMEA annonce le lancement de trois mini-pelles hydrauliques. De conception totalement inédite, ce trio comprend les modèles SV15VT, SV17 VT et SV19 VT et vient se placer dans l'ultra compact.
Tous les articles TERRASSEMENTS
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.