Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

TERRASSEMENTS & CARRIÈRES
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Morgan Pisanu (Takeuchi)

Partager :
Morgan Pisanu (Takeuchi)
Par Tanguy Merrien, le 6 avril 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Terrassements
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Crise du Covid-19 oblige, ConstructionCayola.com a souhaité en savoir un peu plus sur ce que font les professionnels du secteur pendant cette période de confinement. Journée type ? Quelles nouvelles habitudes ? Quelles méthodes ? Etc...Ou comment s’organise la profession en cette période étrange...Morgan Pisanu, directeur commercial de Takeuchi France, nous évoque son quotidien.

C.C.com : C’est quoi votre journée type en confinement ?
Morgan Pisanu : Allumer les infos, connecter le PC, checker les mails, contacter les personnes en poste pour leur souhaiter du courage et faire un point sur l’activité en cours qui subsiste à l’entreprise et donner les directives du jour à distance. Je contacte également les partenaires pour les rassurer ou échanger sur leurs situations respectives. Ensuite, il s’agit aussi d’établir une prévision incertaine du future faute de mieux …Enfin, échanger avec la maison mère pour une mise à jour quotidienne de la situation en France.

C.C.com : Comment vous adaptez-vous à la situation ?
Morgan Pisanu : Grâce à un travail à distance qui a du positif et du négatif, cela permet une réflexion profonde sur soi-même et les procédures quotidienne revues pour les équipes. Des équipes de travail réduites au strict minimum afin de répondre à l’activité résiduelle qui survit à cette crise.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------

C.C.com : Une habitude récurrente ?
Morgan Pisanu : Une connexion inévitable permanente avec les informations en temps réel pour suivre les marchés financiers internationaux qui sont un bon indicateur de la situation actuelle et future.

C.C.com : Un livre, une musique, un objet de confinement ?
Morgan Pisanu Un peu de Louise attaque pour se divertir l’esprit

C.C.com : Quelle sera la première chose que vous ferez une fois ce confinement terminé ?
Morgan Pisanu : Une bonne dose d’activité sportive et un bon barbecue entre amis.

Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Terrassements & Carrières.
Terrassements & Carrières, le trait d'union entre les professionnels de l'extraction, de la valorisation des matériaux et les entreprises de la construction.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  Zapping de la semaine : 8 chantiers sur 10 à l'arrêt
Les chantiers vont-ils reprendre à la suite d'un accord trouvé entre les pouvoirs publics et les fédérations professionnelles du bâtiment? Pour l'heure, la plupart des entreprises restent fermée.
+ de vidéos BTP ça tourne
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Yann Madeline, président de la Fédération Nationale des Syndicats de l’Assainissement
Crise du Covid-19 oblige, Construction Cayola a souhaité en savoir un peu plus sur ce que font les professionnels du secteur pendant cette période de confinement. Journée type ? Quelles nouvelles habitudes ? Quelles méthodes ? Ou comment s’organise la profession en cette période inédite... Yann Madeline, président Fédération Nationale des Syndicats de l’Assainissement (FNSA) s’est pris au jeu et nous évoque son quotidien.
Toutes les interviews
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Samoter rapatrie Liebherr et Wacker Neuson dans son giron
Samoter rapatrie Liebherr et Wacker Neuson dans son giron
Le salon italien Samoter, dont la 31e édition se tiendra du 21 au 25 mars 2020 à Vérone, en Italie, affiche 39% d'inscriptions en hausse. 66% des stands sont déjà réservés. Liebherr et Wacker Neuson sont de retour après une absence qui date de 2011.
Mini chargeuses et skid steers : le meilleur reste à venir
Mini chargeuses et skid steers : le meilleur reste à venir
Depuis trois ans, le marché des chargeuses compactes et autres skids a pris un peu plus d’ampleur en France, tiré aussi, il est vrai, par les loueurs. Du coup, les offres se multiplient.
Mini-pelles : quoi de neuf dans les gammes ?
Mini-pelles : quoi de neuf dans les gammes ?
Sans conteste, elle est la machine la plus populaire sur les chantiers. Avec 11 387 unités vendues en 2018, soit 65 % du marché global des ventes de pelles en France, la mini-pelle remporte tous les suffrages ou presque (- 1,6 % par rapport à 2017). Du côté des VRD, sa compacité et sa polyvalence lui ont permis de gagner une place de choix, notamment pour les travaux urbains. Cette année, l’actualité des machines est principalement marquée par le passage aux nouvelles normes européennes d’émissions désormais en vigueur, le Stage V. Mais les constructeurs en ont également profité pour faire évoluer leur offre.
Mini-pelles : entre concept et réalité
Mini-pelles : entre concept et réalité
Segment le plus important, au moins d’un point de vue volumétrique, le marché des mini-pelles est aussi le plus florissant en termes de nouveautés. Au-delà des innovations technologiques, les mini-pelles répondent déjà aux demandes des entreprises qui souhaitent des matériels plus verts et plus conformes aux environnements urbains.
Alliance Compacts se lance dans le levage
Alliance Compacts se lance dans le levage
Jusqu’ici spécialisé dans la distribution et la location, le groupe Alliance Compacts se lance également dans le levage en ajoutant le panneau Speed-Crane à son offre. Il ouvrira par ailleurs un nouveau site à Beaune d'ici quelques semaines.
Morgan Pisanu, Takeuchi : « Vers la personnalisation des machines »
Morgan Pisanu, Takeuchi : « Vers la personnalisation des machines »
Le directeur commercial de Takeuchi France voit dans les différentes contraintes actuelles, juridiques ou environnementales,  des opportunités pour les constructeurs pour de se spécialiser. Et de promettre que Takeuchi en sera.
Mini-pelles : consolider les acquis
Mini-pelles : consolider les acquis
Évidemment, le marché des mini-pelles, matériel de prédilection en milieu urbain et qui plus est, le plus important dans l’Hexagone, n’échappera pas à la règle de l’électrification. Mais, en attendant la véritable révolution verte, les constructeurs se refusent à renier les acquis et bichonnent, encore, le bon vieux moteur thermique. Nombreux étaient ceux qui craignaient un ralentissement de l’activité et notamment un recul du marché des mini-pelles, lequel se chiffrait à 11 387 unités en 2018. Après six mois d’activité en 2019, il n’en est rien. Le marché semble avoir conservé cette même vitalité et serait même en avance sur les temps de passage : 7 001 unités écoulées à l’issue du premier semestre et un mois de juillet tout aussi fringant (7 953 unités). « Soit une progression de 2 % par rapport à la même période de l’an passé sachant que le marché 2018 était déjà à 1,5 %. Globalement, je pense que le marché sur l’ensemble de l’exercice sera étale par rapport à l’an dernier, mais toujours à un haut niveau. Nous restons sur trois belles années avec une conjoncture porteuse quand les clients de leurs côtés voient l’activité se poursuivre et les carnets de commandes se remplir. Je pense même que début 2020 sera du même tonneau jusqu’aux élections municipales qui pourraient venir freiner le marché et l’activité », analyse Olivier Boussion, directeur de Kubota France. « Le marché de la mini-pelle reste porteur, je l’estime entre 11 000 et 11 500 unités cette année encore, mais attention à ne pas se laisser bercer. D’où la nécessité d’assurer les partenariats solides sur le long terme avec ses clients et ne pas privilégier le « one-shot ». Je pense aussi que l’image de marque fera la différence, quelle que soit la tendance du marché », avance de son côté Morgan Pisanu, directeur commercial de Takeuchi France. Quant à Peter Sebold, spécialiste produit chez Hyundai CE, il s’enthousiasme devant le marché national : « On parle d’un volume de 70 000 unités en Europe quand le marché français est proche des 12 000 unités, soit 18 % de pénétration ! C’est dire l’importance de ce marché et cela explique aussi le développement d’une concurrence très dense ». Seul Julien Provensal, responsable produits mini-pelles chez Volvo CE se veut prudent : « Un marché porteur jusqu’ici même si d’après les prévisions et les observateurs, celui-ci devrait se stabiliser ». Néanmoins, les professionnels s’accordent à dire que le segment traverse une période faste. De quoi mieux préparer l’avenir et affûter les stratégies.
Tous les articles TERRASSEMENTS
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
bauma CTT RUSSIA
26 Mai 2020
bauma CTT RUSSIA
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
4 Juin 2020
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
Amorce, le e-colloque Eau
11 Juin 2020
Amorce, le e-colloque Eau
+ d'événements
Emploi
- Dessinateur-projeteur / Dessinatrice-projeteuse en génie climatique
- Manoeuvre travaux publics
- Conducteur / Conductrice de travaux de génie climatique
- Conducteur / Conductrice de travaux du bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.