Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

TERRASSEMENTS & CARRIÈRES
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Cat sort la mini-pelle différente

Partager :
Cat sort la mini-pelle différente
Par F.P., le 11 février 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Terrassements
Caterpillar a revu de fond en comble ses mini pelles, en tous les cas pour l’instant entre 1 à 2 t et 7 à 10 t, soit 9 nouveaux modèles. L’objectif : surprendre par une dotation technologique unique et convaincre par un faible coût d’entretien et un prix compétitif. Un challenge qui a demandé 4 années de développement et une production dans l’usine chinoise de Caterpillar qui obtient les meilleurs niveaux de qualité de production.

Alors qu’est-ce qui a changé depuis que Caterpillar a repris en main le développement et la production de ses mini-pelles. On peut dire… tout, à l’extérieur comme à l’intérieur. Déjà la forme, beaucoup plus carrée, ces mini-pelles abordent des pans coupés à chaque angle. Outre une meilleure protection contre les chocs, cela permet d’utiliser des capotages droits, faciles à réparer ou à remplacer. Ce nouveau style Caterpillar joue aussi sur l’aspect “compacité” de la machine. Ensuite, le constructeur a pensé maintenance facilitée et a largement optimisé le nombre de composants. On parle d’un panier moyen de 65 pièces communes à toutes les petites Caterpillar et la réduction du coût de maintenance serait en baisse de près de 15 %, ça devrait parlait aux loueurs. 

Mais là où Caterpillar veut frapper fort, c’est sur sa différenciation technologique. Il introduit sur le marché pour la première fois un système de cruise control, c’est-à-dire de vitesse contrôlée, et en même temps, la possibilité de manoeuvrer aux manettes tout comme un skid steer. Il n’y a que Mecalac qui y avait pensé sur sa gamme de pelles MCR positionnée sur le segment des 6 à 10 t. L’américain l’appelle la fonction Stick Steer. Cela semble être déjà une petite révolution dans le secteur

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le poste de pilotage fait aussi l’objet de toutes les attentions et les nouvelles mini-pelles reçoivent un moniteur LCD doté de toutes les fonctions et paramétrages possibles, ainsi qu’une liaison bluetooth pour écouter sa radio préférée. D’autant que la cabine est pressurisée, donc silencieuse, sans poussières, qu’elle soit climatisée ou non.

Côté performances, Caterpillar a voulu aussi se démarquer par un système hydraulique plus puissant, donné pour être 20 % plus productif, avec une pompe dimensionnée pour un débit de 66 l/min. En standard, le constructeur propose une ligne hydraulique auxiliaire. De même, une lame avant est également montée d’origine

Dans son offre comprise entre 1 à 2 t, Caterpillar propose quatre modèles, les 301.5 (1,5 t conventionnelle à canopy), 301.6 (1,5 t conventionnelle à cabine), 301.7 CR (1,7 t, rayon court à canopy), 301.8 (1,8 t, conventionnelle, cabine ou canopy) et une nouvelle 2 t à rayon court, la 302 CR disponible en versions canopy ou cabine. A noter, un châssis rétractable de 1 300 à 990 mm sur tous les modèles sauf la 302 CR qui passe de 1400 à 1090 mm.

On retrouve également l’ensemble de ce nouveaux équipements sur la nouvelle gamme Cat entre 7 et 10 t, mais avec des options supplémentaires comme un moniteur plein écran ou une version avec pompe à très haut débit hydraulique sur le modèle 309. Une flèche articulée est disponible d’usine tant sur la 8 t rayon court, la 308 CR VAB que la 309 CR VAB. La 310 vient compléter l’offre Cat par le haut sur le segment des midi-pelles.

Un poste de conduite avec un moniteur LCD paramétrable sur les nouvelles mini pelles Cat ©BTP MAG
Retrouvez toute l'information "terrassements" dans Terrassements & Carrières.
Terrassements & Carrières, le trait d'union entre les professionnels de l'extraction, de la valorisation des matériaux et les entreprises de la construction.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Sébastien teste les lunettes connectées d'Expert Téléportation

Dans ce nouveau numéro de BTP ça tourne, Sébastien teste des lunettes uniques en France.
+ de vidéos BTP ça tourne
Exclu
Copac sur la voie de l’excellence
Créé en 1990, le groupe Copac est passé d’un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros en 2010 à 25 millions d’euros en 2019...
À lire également
François Escourrou, Wacker Neuson : « Une progression de 30 % de notre CA »
François Escourrou, Wacker Neuson : « Une progression de 30 % de notre CA »
Wacker Neuson aura vu son chiffre d’affaires progresser de 30 % en 2019. Une croissance qui s’est notamment répartie, à part égale, sur les trois canaux de vente du constructeur.
Série A : le Stage V se démocratise chez Hyundai
Série A : le Stage V se démocratise chez Hyundai
Sur Bauma, Hyundai CE dévoilait cinq nouveautés toutes équipées en Stage V : quatre pelles sur chenilles (HX10, HX85A, HX 220 A et HX 300A) et une chargeuse sur pneus (HL 960A). Ces produits forment la nouvelle gamme Série A lancée par Hyundai.
La 19C-1 ETC de JCB livrée chez Loxam
La 19C-1 ETC de JCB livrée chez Loxam
Une première livraison qui témoigne de la démarche commune de Loxam et de JCB de limiter les impacts de leur activité sur l’environnement. La 19C-1ETC sera présente sur le stand Loxam au salon de Paysalia.
17 mini-pelles Ammann sur le marché !
17 mini-pelles Ammann sur le marché !
C’est désormais officiel, Ammann commercialisera sa propre gamme de mini-pelles. Celle-ci se compose de 17 modèles allant de 1 à 11 tonnes et sont produites par l’italien Sampierana. Sur un marché porteur, le constructeur montre aussi ses ambitions.
Moteur et machine, des destins étroitement liés
Moteur et machine, des destins étroitement liés
Le réchauffement climatique, les politiques antipollution, l’urbanisation croissante des chantiers… Tous ces facteurs influent sur l’évolution fulgurante des machines de construction. À commencer par les moteurs que les fabricants sont pressés de faire évoluer sur le même rythme effréné. Quelles sont leurs priorités ? Quelles sont leurs motivations ? Éléments de réponse avec les acteurs phares du marché. « Une toute nouvelle technologie a fait son apparition depuis 2014 avec la gamme moteur H50, note Dominique Devarenne, directeur de Hatz France. Aujourd’hui, les systèmes électroniques remplacent les systèmes mécaniques sur la régulation du moteur. Ce qui a pour objectif d’améliorer les performances et les consommations en carburant, tout en bénéficiant désormais du refroidissement liquide, qui a pour effet de réduire le poids et le bruit de nos moteurs ». Pour le dirigeant, les moteurs ont évolué, en termes de poids et d’encombrement, avec la même puissance, voire légèrement supérieure. « Les nouvelles règlementations, à compter du Stage IIIB, ont clairement dopé ce changement. L’EGR et les catalyseurs ont d’abord surgi, puis les filtres à particules à partir de 19 kW sont désormais conformes à la norme avec le Stage V en vigueur depuis le 1er janvier 2019 », indique-t-il. Pour preuve, en 2014, un moteur Hatz sur base H50 en 4 cylindres affichant une puissance de 55 kW a été calqué sur 3 cylindres avec filtre à particules et EGR en 2019. Le motoriste a en fait agi sur trois niveaux : ses moteurs 3 cylindres en 19 kW sont sans DPF, ses moteurs de 42 kW sont passés en 3 cylindres, mais avec DPF et EGR, et ses moteurs 4 cylindres TICD ont été conservés avec l’ajout d’un DPF. « Il s’agit de la même technologie, complétée d’un calculateur électronique pour la gestion du moteur, d’une rampe commune et de la partie injection », résume le responsable. « L’objectif de la réglementation 16/28 définissant les normes d’émissions reste la protection de notre environnement, rappelle Benjamin Deysieux, ingénieur commercial Industrie chez Volvo Penta. Aussi, au sein du groupe AB Volvo, nous souhaitons être précurseur voire, anticiper les futures réglementations en la matière. » Le groupe joint le geste à la parole : d’importantes ressources sont allouées pour optimiser les systèmes diesel actuels et développer de nouvelles chaines de traction 100 % électrique ou au GNL. « À chaque nouvelle norme d’émissions, John Deere a fourni des solutions répondant aux besoins clés de ses clients, notamment en terme de disponibilité optimale, de faibles coûts d’utilisation et de la souplesse d’intégration. C’est de nouveau le cas avec la norme Stage V », tient à rappeler Sandrine Couasnon, responsable du marketing pour l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient chez JDPS. « Respecter la législation en matière d'émissions d'une manière qui offre une valeur ajoutée à nos clients nécessite le déploiement de nouvelles technologies, comme des commandes, une transmission et des systèmes hydrauliques intégrés au moteur, affirme Allan Tolley, directeur Moteurs Groupe JCB. Celles-ci permettent souvent d’améliorer les fonctionnalités de la machine. Le diagnostic a également toute son importance ».
Sany consolide son réseau de distribution
Sany consolide son réseau de distribution
Avec l’arrivée de Gaia Location  pour couvrir la région PACA, le réseau Sany renforce son maillage territorial français couvert aujourd’hui à 70 %. Le constructeur annonce vouloir compléter les derniers open points d’ici 2021 et le prochain Intermat. De quoi nourrir aussi de nouvelles ambitions commerciales.
Bauma 2019 : un salon électrique pour Bobcat
Bauma 2019 : un salon électrique pour Bobcat
Le constructeur présentera en avril prochain à Munich sa nouvelle mini-pelle électrique E10e.
Tous les articles TERRASSEMENTS
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Assises Européenne de la Transition Énergétique
28 Janvier 2020
Assises Européenne de la Transition Énergétique
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
29 Janvier 2020
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
Biogaz Europe
29 Janvier 2020
Biogaz Europe
+ d'événements
Emploi
- Chargé / Chargée d'affaires BTP
- Projeteur / Projeteuse béton armé
- Chef de chantier
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.