Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

Terrassements & Carrières

En carrière, la guerre gravée dans la pierre

Partager :
     
En carrière, la guerre gravée dans la pierre
Par Tom Adamczewski, le 11 septembre 2018
Nord de la France : de vastes réseaux souterrains abritent un incalculable nombre d’inscriptions de soldats de la Première Guerre mondiale. C’est ce patrimoine fragile et peu connu que l’archéologue Gilles Prilaux et le photographe Dominique Bossut mettent en lumière dans un ouvrage sorti en mai de cette année.
 
De la mer du Nord à la frontière Franco-Suisse, le front de l’Ouest  a été le cœur de la Première Guerre mondial. Suite au coup d’arrêt que la bataille de la Marne va infliger à l’avancée allemande, en septembre 1914, le conflit va s’enliser et les deux camps creusent et fortifient leurs positions : c’est la guerre des tranchées. Dans les Hauts-de-France, de nombreuses galeries, souvent d’anciennes carrières, vont être mises à contribution des deux côtés.
 
Un patrimoine peu connu
 
Pour l’auteur Gilles Prilaux, archéologue et ingénieur de recherche à l’Inrap, la découverte en 2013 de près de 3000 inscriptions de soldats de la Grande Guerre sur les murs de la cité souterraine de Naours va agir comme un déclencheur. Aux commentaires fantaisistes des guides locaux, faisant visiter ces “grottes romaines”, ou “ville souterraine” du Moyen-Âge, le chercheur va confronter ses propres recherches et constatations. L’usage de certaines de ces “muches”, comme on les nomme dans la région, remonte au moyen-âge. Creusées dans la craie, elles servaient entre le XVIe et le XVIIe siècle comme abris pour les villageois et leurs possessions, alors en proies aux guerres de religion, puis à la Guerre de Trente Ans.
 
Ailleurs, ses recherches emmènent Gilles Prilaux à Dreslincourt, et à Neuville-Saint-Vaast, d’anciennes carrières du XVIIIe qui ont été investis par les soldats. Plafonds hauts, fronts de taille souterrains et piles massives : un décor hors du temps pour des gravures qui vont du simple nom jusqu’au bas-relief représentant fidèlement blasons et médailles de guerre. Régiments français, allemands, canadiens. Soldats australiens ou américains. La grande variété des traces dit l’histoire et l’origine de chacun, au cœur de ce théâtre tragique de l’Histoire. L’exubérance américaine contraste avec la retenue allemande, la caricature côtoie la citation pompeuse (“Nous, Allemands, craignons Dieu et rien d’autre au monde !”).
 
Remonter le fil
 
À travers un texte à la première personne, richement illustré, Gilles Prilaux nous fait remonter le fil de ses découvertes et de ses interrogations. Qui occupait ces galeries, à quel moment, et dans quel but ? Souvent lieux d’attente, réserves de munitions, ou simple passage pour approcher les lignes ennemies à couvert, il y a parfois des surprises. À Naours, qui se situait à 20 km du front, les soldats désœuvrés venaient en navette visiter cette curiosité locale. Un instant à l’écart des tranchées, dont le souvenir fragile nous est aujourd’hui restitué.
 
Graffitis et bas-reliefs de la Grande Guerre - Archives souterraines de combattants, Gilles Prilaux et Dominique Bossut. Une coédition INRAP - Michalon. 152 p. 21 €
 
 
 
Crédit: Editions Michalon
Ce numéro ne fait pas partie de votre abonnement.
Article issu de Terrassements & Carrières n° 166.
Prolongez votre lecture !
JE M'ABONNE
TOUTES NOS OFFRES
ACHETER LE NUMÉRO 166
S'identifier S'inscrire
À la UneGroupe Cayola
Machine Inside, le test 100% vérité ! 00 - 7 septembre 2018

Présenté par Franck Prades , c'est le nouveau magazine d'essai matériels de chantier.
Embarquez pour une expérience unique de machines mises à l’épreuve du terrain et testées par des professionnels pour des professionnels.

→ machineinside.fr
Reportage digital00 - 7 septembre 2018

Mobilisés sur le terrain, avec leur regard d’expert, nos rédacteurs saisissent les meilleures séquences des reportages et des évènements exceptionnels qu’ils ont choisis de partager.

→ machineinside.fr
Le talk-show de la construction 08 l'Intégrale - 22 août 2018

Dans cette nouvelle édition, Steve Carpentier part à la rencontre de l'architecte Jean-Paul Viguier. Julia Tortorici se rend sur un chantier de déconstruction et désamiantage, et Charlotte Divet créée la surprise à Villepinte pour Eurosatory.

→ le15dubtp.tv
À la UneGroupe Cayola Machine Inside, le test 100% vérité ! 00 - 7 septembre 2018

Présenté par Franck Prades , c'est le nouveau magazine d'essai matériels de chantier.
Embarquez pour une expérience unique de machines mises à l’épreuve du terrain et testées par des professionnels pour des professionnels.

→ machineinside.fr Reportage digital00 - 7 septembre 2018

Mobilisés sur le terrain, avec leur regard d’expert, nos rédacteurs saisissent les meilleures séquences des reportages et des évènements exceptionnels qu’ils ont choisis de partager.

→ machineinside.fr Le talk-show de la construction 08 l'Intégrale - 22 août 2018

Dans cette nouvelle édition, Steve Carpentier part à la rencontre de l'architecte Jean-Paul Viguier. Julia Tortorici se rend sur un chantier de déconstruction et désamiantage, et Charlotte Divet créée la surprise à Villepinte pour Eurosatory.

→ le15dubtp.tv
À lire également
Le porte-engin s’emballe pour la grosse machine
Le porte-engin s’emballe pour la grosse machine
Effet inhérent à la demande de transport d’engins de plus en plus lourds et encombrants, notamment dans le cadre du Grand Paris, la remorque et semi-remorque porte-engin monte en gamme, en nombre d’essieux, en capacité de charge mais aussi, en modularité.
Payant : un concasseur à la bonne taille
Payant : un concasseur à la bonne taille
A quelques kilomètres de Saint-Etienne, la carrière de roche dure de Saint-Georges-Haute-Ville fait figure de quasi exception géologique dans la région.
Comment sécuriser les pistes en carrière ?
Comment sécuriser les pistes en carrière ?
Fini le temps des arroseuses et des tracteurs agricoles pour arroser les pistes empoussiérées dans les carrières.
Pelles spéciales : l’hybride fonctionne aussi en carrière
Pelles spéciales : l’hybride fonctionne aussi en carrière
Les mentalités évoluent… Ainsi, si le concept de la pelle hybride a déjà convaincu pas mal d’entreprises dans les travaux urbains, ne serait-ce que par la baisse des émissions polluantes et sonores, il trouve désormais preneur dans le monde de l’extraction avec des modèles de chargement approchant les 40 t.
À Castelfranco, Manitou Italia durcit ses positions
À Castelfranco, Manitou Italia durcit ses positions
Dans un marché global du chariot télescopique en progression de 15% en 2018, le groupe Manitou entend bien se différencier.
Cemex : les barges se la coulent douce
Cemex : les barges se la coulent douce
En Ile-de-France, 30 % des volumes de granulats transportés le sont par voie fluviale.
Les granulats marins, une ressource fragile et protégée
Les granulats marins, une ressource fragile et protégée
Face à la raréfaction des matériaux terrestres et à la difficulté croissante d'ouvrir de nouvelles carrières, les granulats marins sont une option pour alimenter le marché très gourmand du BTP.
Les drones font carrière
Les drones font carrière
Eiffage Infrastructure a fait appel aux drones professionnels Delair pour survoler ses carrières et chantiers en Guyane.
Événements
Artibat
24 Septembre 2018
Artibat
Cycl'eau
3 Octobre 2018
Cycl'eau
Journée anniversaire du CFMS
4 Octobre 2018
Journée anniversaire du CFMS
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Bâtiment
Environnement
Infrastructures TP
Rail
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.