x
Menu
Abonnements
Toutes nos offres

Terrassements & Carrières
En direct d'Intermat

Le secteur des matériels manque de constructeurs français

Partager :
     
Le secteur des matériels manque de constructeurs français
Par Julia Tortorici, le 12 avril 2018
Malgré une année 2017 exceptionnelle, marquée par une progression de 11,6% du chiffre d’affaires à 3,3 milliards d’euros, le Cisma (le Syndicat des équipements pour la Construction, les Infrastructures, la Sidérurgie et la Manutention) note pour la première fois une inversion de la courbe importations/exportations des machines pour le BTP.

Certes, en apparence, aucune raison de se plaindre. Le secteur peut sourire. Il atteint pour la première fois le niveau de 2006. Une amélioration que l’on doit pour beaucoup à la conjoncture bouillonnante mais aussi aux loueurs, incités par le dispositif Macron à investir dans le matériel neuf, notamment les matériels compacts, un segment avec le vent en poupe. « Mais ce qu’on retiendra de cette année 2017 c’est surtout l’inversion, pour la première fois, de la courbe relative aux importations et aux exportations », note Renaud Buronfosse, secrétaire général du Cisma. Les industriels du syndicat, pourtant galvanisés par un marché domestique dynamique, réalisent 57% de leur chiffre d’affaires à l’international. « En conséquence : un taux d’export qui passe sous la barre des 60%, à 57% », explique Jean-Claude Fayat, son président.

Une balance commerciale déficitaire

La faute très probablement à un secteur sous-industrialisé. « On compte 300 entreprises de plus de 10 salariés en France (dont 200 adhérentes au Cisma) contre plus de 500 référencées par VDMA, en Allemagne. Soit un rapport de 2,5 à 3 fois plus élevé », remarque Renaud Buronfosse. Des constructeurs du reste confrontés à une reprise trop vive générant une demande intenable, malgré des performances incontestables à l’export. La cadence est difficile à suivre pour servir le marché et les opportunités s’ouvrent pour les importateurs de matériels. Le cas du Grand Paris, bien qu’il ne représente que 12% de l’activité des TP en France, est symptomatique. Les besoins en machines sont énormes. Pour tenir leurs délais, les entreprises de travaux n’ont plus que le choix de la location ou de l’importation. Non sans raison l’on voit sur ce chantier des machines plus spécifiques, rarement employées ailleurs.

Les exportations progressent pourtant bien, à 3,3%, principalement en Union européenne où elles représentent 49% soit une augmentation de 13%. « On notera la belle percée du marché hollandais qui se place sur la 3e marche du podium devant un Royaume-Uni touché par le Brexit », précise Jean-Claude Fayat. « Ailleurs dans le monde, elles faiblissent, notamment en Amérique du Nord (-8%), en Afrique (-11%) où l’Algérie recule sensiblement (-33%) en proie à des tensions politiques, et surtout en Asie Pacifique (-4%) impactée par la Chine (-26%) où des problèmes de financement se font sentir ». En raison du fort rebond du marché et du nombre insuffisant de fournisseurs sur le territoire, la France se place désormais à 2e place du podium en matière d’importations, à égalité avec le Royaume-Uni, avec 14% des flux. L’Allemagne concentre toujours la plus grosse part de marché, avec 24,4%, suivie par l’Italie (10,8%). L’ensemble de la zone UE revendique une croissance des importations de 10%.

La manutention suit la tendance

La santé du secteur des matériels de manutention reste florissante d’une année sur l’autre. La production s’élève à 4,6 milliards d’euros en croissance de 14%. « La production du marché français dépasse même le niveau de 2007 avec 70 000 chariots industriels vendus », relève Jean-Claude Fayat. Le marché domestique est évalué à 2 milliards d’euros contre des exportations à un niveau de 2,6 milliards d’euros, en progression de 7%. Le taux d’export baisse donc à 56%. « Le constat est donc le même que dans le secteur des matériels de BTP : la balance commerciale est en déficit, de -564 M€ », ajoute le président.  L’engouement pour ces matériels est essentiellement concentré en Europe (70%) où la production augmente de 9%. L’Amérique du Nord et l’Afrique représentent à elles-deux 8% et 7% des exportations en croissance respective de 16% et 18%. L’Allemagne et l’Italie s’adjugent quant à elles 50% des importations en Union européenne.
 
Jean-Claude Fayat, président du Cisma. Crédit photo : BTP Magazine
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES

Le 15' du BTP - Spécial Intermat - Version intégrale du 24 avril
Dans cette édition quotidienne spéciale Intermat 2018, Steve Carpentier et Julia Tortorici vous font vivre l'actualité du premier jour du salon. Dans la chronique "On n'a pas loupé !" Julia part à la rencontre de Takeuchi, LEM Equipment, Komatsu Franceet Manitou. Puis vient la rubrique "Bonjour Isabelle", avec notre guest star Isabelle Alfano, qui nous présente le programme de la journée et vous avise de ses précieux conseils pour vous faire profiter de l'évènement dans les meilleures conditions.
Avec Michelin, Leica Geostystems et Steelwrist dans la rubrique "Quels Chantiers", nous vous ouvrons les portes de quelques-uns acteurs les plus influents du marché.

Intermat 2018 : Bonjour Isabelle
Dans cette édition, Le 15' du BTP spécial INTERMAT 2018, Steve Carpentier et Isabelle Alfano, Directeur du Pôle Construction chez Comexposium, société organisatrice de l'évènement, nous font découvrir les coulisses du salon en pleine préparation.

Le 15' du BTP - 02 - Avril 2018
La 3ème édition du 15' du BTP, présentée par Steve Carpentier et Julia Tortorici, met le cap sur les dernières innovations du secteur de la construction.

Tous les numéros en replay
À lire également
Exclusif : retrouvez les toutes nouvelles puissances des moteurs Volvo Penta à Intermat sur le stand 6A 046 !
Contenu de marque
Exclusif : retrouvez les toutes nouvelles puissances des moteurs Volvo Penta à Intermat sur le stand 6A 046 !
A l'occasion d'Intermat, Volvo Penta présente une gamme de puissance élargie pour ses moteurs D5, D8, D11 et D16, spécialement adaptées aux applications les plus exigeantes et en parfaite conformité avec la nouvelle législation européenne Stage V.
Matériels d'occasion : les « brockers » gardent une crédibilité
Matériels d'occasion : les « brockers » gardent une crédibilité
Les négociants en matériels d'occasion, dits "brockers", semblent garder la confiance de beaucoup de loueurs...
Chargeuse : cycles courts, cycles longs
Chargeuse : cycles courts, cycles longs
L’efficience énergétique d’une chargeuse sur pneus se définit également par rapport à son profil d’utilisation.
Matériels : vers la fin de la panne ?
Matériels : vers la fin de la panne ?
La maintenance prévisionnelle, ou plus communément nommée « maintenance prédictive » pour les adeptes de l’anglicisme, est une maintenance conditionnelle, basée sur le franchissement d’un seuil prédéfini qui va permettre de donner l'état de dégradation de la machine avant sa détérioration complète.
Comment bien maîtriser son engin de terrassement ?
Comment bien maîtriser son engin de terrassement ?
En mai 2017, Trimble a lancé une nouvelle plateforme de guidage pour pelles et bientôt, pour bouteurs.
Comment visualiser le profil de son chantier de terrassement ?
Comment visualiser le profil de son chantier de terrassement ?
Le système Volvo Co-Pilot, qui sera lancé officiellement lors du prochain salon Intermat, intègre la gamme complète des services d’assistance Volvo, dont Dig Assist, une application spécifiquement dédiée au terrassement.
Pelle sur pneus : une offre en mutation
Pelle sur pneus : une offre en mutation
L’offre des constructeurs est devenue assez riche pour pouvoir “splitter” à partir de 2019, les statistiques de vente des pelles sur pneus en deux catégories, les 11 à 13 t et les 13 à 15 t.
La pelle sur pneus gonflée à bloc
La pelle sur pneus gonflée à bloc
En 2017, les matériels de production en terrassement, mines et carrières, connaissent une hausse de 16 % des ventes à 4 700 unités.
Cote FNTP pour les matériels d'occasion : les sceptiques
Cote FNTP pour les matériels d'occasion : les sceptiques
Si tout le monde se met autour de la table, ce n’est pas pour autant que le plat du jour plaît à tout le monde.
A Nantes, le MIN prend ses marques
A Nantes, le MIN prend ses marques
Le nouveau marché d’intérêt national (MIN) de Nantes ouvrira ses portes début 2019.
Matériels d'occasion : les loueurs au jeu des enchères
Matériels d'occasion : les loueurs au jeu des enchères
Les gros loueurs ont aussi changé leur fusil d’épaule.
Les plus lus
Intermat : la grue Liebherr High Top restera à Paris
Intermat : la grue Liebherr High Top restera à Paris
Exposée actuellement sur le stand du constructeur Liebherr, la grue High-Top EC-H passera directement du salon Intermat à un chantier du Grand Paris.
Sennebogen 670E:  sa première sortie à Intermat
Sennebogen 670E: sa première sortie à Intermat
Dans le contexte particulier des travaux du Grand Paris Express, Sennebogen frappe fort en présentant pour la première fois à Intermat sa nouvelle pelle à câbles 670 E.
Intermat 2018 1er jour
Intermat 2018: Goodyear présente deux innovations digitales
Exclusivité Intermat 2018 : un porteur Liebherr HS8130 chez le loueur Force-Loc
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Intermat 2018
23 Avril 2018
Intermat 2018
Carrefour International du Bois
30 Mai 2018
Carrefour International du Bois
Smarter Energies
5 Juin 2018
Smarter Energies
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Bâtiment
Environnement
Infrastructures TP
Rail
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
CGV (pub)
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.