Menu
Abonnements
Toutes nos offres

Terrassements & Carrières

Renault Trucks : du roc et de la boue

Partager :
     
Renault Trucks : du roc et de la boue
Par Tom Adamczewski, le 6 avril 2018
Lancées en 2013, les séries C & K de Renault Trucks dominent largement le marché français de la construction. Deux modèles représentatifs étaient à la démonstration mi-février. L’occasion d’en éprouver la robustesse, et de découvrir les derniers développements intégrés par la marque au losange dans ses camions.
 
C’est dans l’Ain (01), au Centre 4x4 et Tout Terrain de la Vallée Bleue, que les démonstrations ont pris place. Un site idéal pour le constructeur français, à moins d’une heure de son usine de Bourg-en-Breysse. Avec ses 21 hectares de pistes plus ou moins accidentées, à travers bois ou sur un sol rocailleux qui met les pneumatiques à l’épreuve, le Centre est un terrain d’essai idéal pour tout type d’engin et les deux camions déployés pour l’occasion s’en sont donnés à cœur joie.
 
À ma gauche, le C 440
C’est un C 440 Porteur configuré en 8x4 et équipé d’une bi-benne CIF chargée qui a ouvert les hostilités. “La gamme C c’est notre gamme Lego, nous explique Philippe Œuf, Responsable marketing pour les Renault C & K. Sa modularité en font un camion très polyvalent”. 90% route, 10% chantier, c’est ainsi que le C a été pensé. Un camion qui apporte à son chauffeur les atouts d’un routier en terme de confort et de consommation, mais qui peut, d’une pression, passer en mode offroad pour évoluer dans des conditions beaucoup plus sévères. Un outil d’approche chantier idéal pour la construction et le terrassement, adapté à la livraison, ou à l’évacuation des terres par exemple. “Sur l’Europe, beaucoup de C sont demandés par des anciens utilisateurs de Kerax” nous apprends ainsi Philippe Œuf. Le confort de la cabine suspendue associé au siège pneumatique fait des merveilles, mais l’utilisateur a également à sa disposition de nombreux ajustements d’interface, parfois en option, pour lui faciliter la vie : on note la possibilité de mémoriser 2 vitesses de conduite s’ajoutant à l’habituel limiteur, ou encore le blocage des ponts s’effectuant par la simple rotation d’un bouton. En outre la modulabilité permet au C de s’adapter parfaitement à sa destination en incorporant des éléments propre au K : le pare-choc habituellement en plastique était ici remplacé par un pare-choc acier en 3 parties, les longerons peuvent être renforcés, les ponts peuvent être montés avec double réduction et de petits réservoirs 560 mm) peuvent installés afin de gagner en garde au sol.
 
Des options phares
Le frein auxiliaire Optibrake, intégré d’usine, peut être remplacé sur demande par l’Optibrake +. Combinaison du ralentisseur sur échappement et du frein de compression sur soupapes (expulsion d’air comprimé au sommet de la course du piston), couplé au frein de service, il affiche une puissance de 382 kW à 2300 tr/min. Pour cette démonstration il était associé à un ralentisseur hydraulique Voith de puissance max 450 kW pour un couple de 3250 Nm. Autre option présente ce jour-là : l’Optitrack. Ce système de traction supplémentaire fonctionne à l’aide de 2 moteurs hydrauliques Poclain (41 kW chacun) dans les moyeux du second essieu avant. L’entraînement hydrostatique permet au besoin de transformer, par exemple, un 8x4 en 8x6 le temps de se sortir d’une situation difficile. Il est notamment utile lors du déchargement, pour arracher le véhicule devenu plus léger. À l’usage, les démonstrateurs ont également fait part d’une économie des roues équipées de ces moyeux, puisqu’elles sont amenées à moins glisser. Le système est automatisé, il apporte son soutien entre 0 et 28 km/h, puis se met en stand-by jusqu’à 60 km/h, après quoi il s’arrête automatiquement si l’utilisateur ne l’a pas coupé manuellement.
 
À ma droite, le K 480
La robustesse avant tout, c’est le mot d’ordre de la gamme K, au châssis surélevé (330 mm de garde au sol sur des pneumatiques 315/80, contre 305 pour le C). “Contrairement au C, le K est défini pour les conditions extrêmes dès le départ, nous dit Philippe Œuf. Il se destine surtout aux carrières, au mines et aux travaux forestiers, et trouve preneur en grande partie hors de l’Europe aujourd’hui”. Le modèle mis en avant sur le terrain d’essai : un K 480 Porteur en 8x4 équipé d’une benne Meiller de 20 m3 chargée. “Sa cabine trapézoïdale profite d’un profilé aérodynamique, avec une face avant plus petite pour éviter les casses, ajoute Philippe Œuf. Pour le reste, c’est un camion en grande partie monté sur-mesure, en fonction de la tâche qu’il va devoir accomplir”.Si ces modèles ne sont pas amenés à évoluer drastiquement cette année, on note quand même la présentation à venir d’un K configuré en 8x8. “C’est un modèle qui n’est pas vraiment demandé en France, mais qui intéresse les marchés tchèques et polonais entre autres. Nous en avions fait un prototype pour les militaires dans le temps. Nous allons en présenter une version civile sur Intermat”.
 
Des atouts transversaux
Ce qui ressort face à ces deux camions, c’est le soin apporté par Renault à chacun de ses composants. Et s’ils se destinent à des usages différents, le C a pu suivre le K dans toutes les situations difficiles du terrain d’essai, une pente particulièrement raide mise à part, question de prudence. Il faut dire que sur beaucoup de points les deux véhicules partagent les mêmes caractéristiques. Notamment au niveau du châssis, “les longerons sont droits, précise Philippe œuf. C’est un détail propre à Renault, qui évite les travaux d’adaptation côté carrossier”.
Autre outil intégré au sein des 2 gammes, le mode offroad. “C’est un soft de gestion du passage des vitesses, note Philippe Œuf. Là où il est enclenché seulement sur terrain difficile avec le C, il tourne en continu sur le K”. Lorsqu’il est activé, ce mode retarde le passage des vitesses, afin que le rapport s’effectue autour de 1700 tr/min au lieu de 1500. “Le but c’est d’éviter de passer une vitesse en monté et de ne pas pouvoir la tenir. En descente ça permet de ne pas perdre le frein moteur.
 
 
 
Crédit: Terrassements & Carrières
Ce numéro ne fait pas partie de votre abonnement.
Article issu de Terrassements & Carrières n° 163.
Prolongez votre lecture !
JE M'ABONNE
TOUTES NOS OFFRES
ACHETER LE NUMÉRO 163
S'identifier S'inscrire
  • Le 15' du BTP spécial Intermat - 07 - Version intégrale - 28 avril
    Intermat 2018 : Steve Carpentier et Julia Tortorici vous font vivre l'actualité du cinquième jour du salon. Julia rencontre Imer Group, Hidromek, et Waterking et "Bonjour Isabelle", vous présente le programme du vendredi. Puis Steve reçoit Jean- Claude Fayat, Président du Groupe Fayat, et profite de cette interview pour vous faire découvrir l'une des figures de la construction. Giuliano Parodi, CEO de Yanmar Construction Equipment et Andreas Hactergal Sales and Marketing Director, font un saut sur le plateau pour l'interview sans filet.
  • Le 15' du BTP - Spécial Intermat - Version intégrale du 27 avril
    Dans cette édition quotidienne spéciale Intermat 2018, Steve Carpentier et Julia Tortorici vous font vivre l'actualité du quatrième jour du salon. Julia part à la rencontre de Liebherr, CAP, Bomag, TERAMAT et Bell France. Avec "Bonjour Isabelle", Isabelle Alfano vous présente le programme du vendredi et vous livre ses meilleurs conseils pour profiter pleinement de l'évènement. Découvrez l'actualité Kohler Engines et Goldhofer Transport dans la rubrique "Quels Chantiers". Enfin, Steve reçoit en plateau Martin Schickel, President chez Liebherr Mietpartner pour conduire l'interview sans filet.
  • Le 15' du BTP - Spécial Intermat - Version intégrale du 26 avril
    Dans cette édition quotidienne spéciale Intermat 2018, Steve Carpentier et Julia Tortorici vous font vivre l'actualité du troisieme jour du salon. Dans sa chronique, Julia part à la rencontre de Bobcat, Doosan et ACB. Dans la rubrique "Bonjour Isabelle", Isabelle Alfano vous présente le programme du jeudi et vous livre ses meilleurs conseils pour profiter pleinement de votre visite. Découvrez l'actualité de MBW Europe, Kinshofer et Copac dans la rubrique "Quels Chantiers". Enfin, Steve reçoit en plateau Alexandre Marchetta, Directeur General de Mecalac pour conduire l'interview sans filet.
  • Le 15' du BTP - Spécial Intermat - Version intégrale du 25 avril
    Dans cette édition quotidienne spéciale Intermat 2018, Steve Carpentier et Julia Tortorici vous font vivre l'actualité du deuxième jour du salon. Dans la case actu, Julia part à la rencontre de Liebherr, Mecalac, Komatsu et MB Crusher. Dans la rubrique "Bonjour Isabelle", Isabelle Alfano vous présente le programme du mercredi et vous livre ses meilleurs conseils pour profiter pleinement de votre visite. Découvrez l'actualité de Brokk et Witeck dans la rubrique "Quels Chantiers". Enfin, Steve reçoit en plateau Michel Denis, Président & CEO de Manitou Group pour conduire l'interview sans filet.
  • Le 15' du BTP - Spécial Intermat - Version intégrale du 24 avril
    Dans cette édition quotidienne spéciale Intermat 2018, Steve Carpentier et Julia Tortorici vous font vivre l'actualité du premier jour du salon. Dans la chronique "On n'a pas loupé !" Julia part à la rencontre de Takeuchi, LEM Equipment, Komatsu Franceet Manitou. Puis vient la rubrique "Bonjour Isabelle", avec notre guest star Isabelle Alfano, qui nous présente le programme de la journée et vous avise de ses précieux conseils pour vous faire profiter de l'évènement dans les meilleures. Avec Michelin, Leica Geostystems et Steelwrist dans la rubrique "Quels Chantiers", nous vous ouvrons les portes de quelques-uns acteurs les plus influents du marché.
TOUS LES NUMÉROS EN REPLAY ›
À lire également
Comment prévenir les collisions homme-engin ?
Comment prévenir les collisions homme-engin ?
Sur les chantiers, les dangers sont multiples.
Les pelles spéciales dans les bas-fonds du Grand Paris
Les pelles spéciales dans les bas-fonds du Grand Paris
Grand Paris oblige, les constructeurs fourmillent de projets et de solutions innovantes pour répondre à l’enjeu, notamment en terrassement grande profondeur, d'excavation de tunnels et autres travaux de manutention dans des logiques de cadences industrielles et de sécurités optimales.
Doosan : objectif spécialisation
Doosan : objectif spécialisation
Dans une logique de spécialisation par branches d’activité voulue par le groupe coréen Doosan Infracore, la marque Doosan reprend la main sur les matériels lourds de grosse production, pelles hydrauliques, chargeuses sur pneus, tombereaux articulés.
Grand Paris et pelles spéciales : le service déterminant !
Grand Paris et pelles spéciales : le service déterminant !
Pour faire face à la montée en puissance du Grand Paris, les constructeurs et distributeurs étoffent leurs équipes techniques.
Chargeuses articulées : L’accessoire répond au besoin
Chargeuses articulées : L’accessoire répond au besoin
Pas de bon équipement sans bonne machine et pas de bonne machine sans bon équipement ! Les chargeuses articulées de petite et moyenne capacité sont perçues comme des porte-outils idéals et adaptables à l’infini en fonction de l’application dans la recherche d’une meilleure optimisation.
Stage V Ready !
Stage V Ready !
Le salon Intermat fut une plate-forme idéale de lancement pour les motoristes, pour présenter leur moteur Stage V  mais aussi leurs solutions futures basées sur l’hybridation et les transmissions électriques.
BKT : « 4 % de parts de marché dans le hors-route d’ici 2025 »
BKT : « 4 % de parts de marché dans le hors-route d’ici 2025 »
Avec 25 modèles, la gamme Earthmax de pneus radiaux OTR (hors route) développée par le groupe indien BKT a été lancée en 2008 à une période où les secteurs du terrassement, de la construction et l’industrie minière devaient faire face à la crise économique.
Une pelle nommée désir…
Une pelle nommée désir…
Une pénurie de matériels serait-elle à l’ordre du jour ? D’un côté, les fournisseurs de composants sont pointés du doigt pour le retard de livraison.
Machinerycash : « Le marché de l’occasion est opaque sur les prix »
Machinerycash : « Le marché de l’occasion est opaque sur les prix »
Entre les estimations élevées des sites de petites annonces en ligne ou encore le manque d’information sur les véritables prix du marché des matériels de TP d’occasion, il est difficile de s’y retrouver pour les concessionnaires et les loueurs.
L'A28 prend de la marge
L'A28 prend de la marge
Les travaux d'élargissement sur 42 kms dans les deux sens de circulation de l'autoroute A28 entre Le Mans et Alençon Sud ont débuté en octobre dernier.
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Salon Amiante
12 Septembre 2018
Salon Amiante
Artibat
24 Septembre 2018
Artibat
Cycl'eau
3 Octobre 2018
Cycl'eau
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Bâtiment
Environnement
Infrastructures TP
Rail
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.