Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Polyoléfines : les prix s’envolent

Polyoléfines : les prix s’envolent
Crédit Polieco.
Par V. V., le 24 mai 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La tension sur les prix des matières premières plastiques et notamment les polyoléfines ne semble pas faiblir. Très concommateur de produits en PE, PP ou PEHD, mais aussi en PVC, le secteur du BTP doit composer avec des prix qui n’ont de cesse d’augmenter depuis des mois en Europe. A quand la stabilisation ? Difficile à dire tandis que l’union des transformateurs de polymères, Polyvia, s’essaye à faire des prévisions.
 
« Si les prix des polyoléfines ont abordé leur 6e mois de hausses consécutives en avril, la situation est encore pire pour les PVC qui lui abordait son 11e mois de hausse. Une situation intenable pour bien des plasturgistes, qui en plus de voir leurs trésoreries fondre comme neige au soleil, se retrouvent dans certains cas, dans l’impossibilité de livrer leurs clients du secteur du BTP », résume dans un communiqué, Polyvia, la voix des industriels transformateurs de polymères.
 
Polyoléfines : 6 mois de hausse des prix pour une offre en baisse
Les marchés européens du PE et du PP ont été le théatre de hausses de prix drastiques entre le dernier trimestre 2020 et la fin du mois de mars. Selon les chiffres communiqués par Polyvia, les prix moyens du PEBD injection ont par exemple augmenté de 680 €/tonne (+56%) au cours des 6 premiers mois et ceux des PEBD film de 780 €/tonne (+61 %) environ sur la même période. On a également observé une hausse cumulée d’environ 450 €/tonnes (+34 %) pour les PEHD injection. Les prix des PP homoplymères ont quant à eux enregistré une hausse cumulée de 540 €/tonne (+ 43 %) entre novembre 2020 et mars 2021, contre une augmentation de 670 €/tonne (+52 %) pour les PP copolymères. Des augmentations de prix de 150 € /tonne ont été annoncées pour les PVC.
De nouvelles hausses de prix sont attendues pour avril. Les pénuries de matériaux sont en effet toujours d’actualité et les cours des monomètres ont augmenté en début de mois. Le cours de l’éthylène a ainsi augmenté de 40 €/tonne début avril et celui du propylène de 45 €/tonne. La situation de l’offre, drastiquement sous-capacitaire depuis de mois, devrait entraîner des augmentations de prix des polymères bien supérieures à la variation du cours des monomètres.
 
Vers une stabilisation des prix ?
Après analyse, Polyvia a fait des prévisions : « Certaines prévisions mettent déjà en avant des augmentations de 200 €/t du fait des pénuries régionales et du cruel manque d’importations. Il s’agit désormais de savoir si les prix atteindront ou non leur plafond au mois de mai. Il est possible que certains sites de production de PE et/ou de PP arrêtés dans le cadre de maintenances aient redémarré et retrouvé un rythme de production normal aujourd’hui. Les importations retardées par le fameux blocage du canal de Suez devraient également soutenir cette tendance.
Comme évoqué, les prix européens des polyoléfines ont explosé, rendant la région à nouveau attractive pour les producteurs et fournisseurs basés ailleurs dans le monde. C’est la raison pour laquelle certains acteurs européens s’attendent à un retour des volumes à l’import d’ici mai ou juin 2021.

Un autre facteur pouvant favoriser la stabilisation des prix européens du PE et du PP est également l’incapacité des plasturgistes à payer toujours plus cher leurs matériaux. Par ailleurs, nombre d’adhérents de Polyvia et plasturgistes européens, rencontrent des difficultés à reporter ces hausses de prix sur leurs clients. Certains plasturgistes ont confié à notre syndicat avoir été contraints d’arrêter des lignes de production dans le pire des cas, ou bien de reporter des commandes de plusieurs semaines ».
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Thassalia va rafraîchir les Terrasses du Port
Thassalia va rafraîchir les Terrasses du Port
Le réseau de géothermie marine Thassalia, situé sur le port de Marseille, va rafraîchir le centre commercial Les Terrasses du Port dès cet été, ont annoncé Engie Solutions à travers sa filiale Thassalia et le groupe Hammerson.
Anafi Ai : Parrot veut séduire les professionnels
Anafi Ai : Parrot veut séduire les professionnels
Parrot vient de dévoiler l’Anafi Ai, un drone taillé pour les usages professionnels et le premier de son espèce à utiliser la 4G comme principale liaison de données entre le drone et l'opérateur.
L'observatoire des EnR
L'observatoire des EnR
Alors que l’année 2020 a été difficile à passer pour l’écrasante majorité des secteurs d’activité, il en est un qui a profité de ce millésime troublé pour se mettre en avant : les EnR électriques. C’est l’un des enseignements que l’on peut tirer de l’Observatoire des EnR qui fait un point d’étape sur le processus de développement de ces énergies incontournables. Un baromètre qui est l’occasion pour la FNCCR et l’Ademe de s’exprimer sur le sujet des EnR.
Kermistatic, nouveau procédé anti-corrosion et étanche des réseaux d’eau potable
Kermistatic, nouveau procédé anti-corrosion et étanche des réseaux d’eau potable
Développé par l’entreprise française Kemica Coatings, le procédé Kemistatic s’appuie sur un process d’application par projection électrostatique de résines polyuréthane bi-composant. Dépourvue de bisphénol A et de solvant, la résine ainsi projetée est à la fois plus écologique, et offre une protection anti-corrosive et étanche, tout en intégrant des économies d’énergie conséquentes, particulièrement adaptée aux réseaux d’eau potable. Kemistatic sera présenté à Pollutec 2021.
Traitement des pollutions des eaux de ruissellement : la solution béton de Stradal
Traitement des pollutions des eaux de ruissellement : la solution béton de Stradal
Développé par Stradal, acteur référent dans la fabrication de produits préfabriqués en béton, le First Defense est à ce jour la seule solution hydrodynamique vortex en béton qui permet de traiter les eaux pluviales en milieu urbain et de respecter les nouvelles réglementations environnementales.
Terrassement par aspiration : l’instant T
Terrassement par aspiration : l’instant T
Ces dernières années, la méthode du terrassement par aspiration a largement fait sa place sur les chantiers de TP. Les avantages, au niveau de la sécurité et de la pénibilité, mais aussi, du gain de temps, sont indéniables. Mais pour rester un choix rentable, clé du succès de la technique, la machine doit intervenir à un moment précis et repartir dès l’aspiration terminée.
Une affaire d’état d’esprit
Une affaire d’état d’esprit
L’image de Stradal est flatteuse mais aussi très institutionnelle dans un monde en pleine mutation. Peut-être est-ce dû à sa position de choix sur le marché français ou à son âge vénérable mais elle n’évoque pas une start-up trublion. Mais ça, c’était avant ! L’arrivée de François Mongeois au poste de directeur commercial et marketing France est le signal de départ d’un nouveau Stradal. Interview.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.