Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

130 déviations de réseaux sur le chantier de l’A57

130 déviations de réseaux sur le chantier de l’A57
Crédit DR
Par V. V., le 24 mai 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Depuis quelques semaines, les prémices visibles d’un chantier majeur et structurant pour toute l’aire urbaine de la métropole Toulon Provence Méditerranée se dessinent. Avec les travaux d’élargissement à 2 x 3 voies de l’A57, les nombreuses interventions s’organisent selon un phasage réglé au millimètre dans un environnement très contraint. Sur l’intégralité de la zone de chantier, on dénombre près de 130 opérations de dévoiement de réseaux à effectuer.
 
Le planning des différentes étapes par secteur, autrement dit le « phasage » des opérations est passé au crible. C’est une étape majeure pour un chantier dont la principale difficulté réside dans son environnement très contraint en milieu hyper-urbain, avec une circulation très importante de l’ordre de 110 000 véhicules par jour en moyenne annuelle.
Élargir cette autoroute se traduit par la création d’une nouvelle voie dans chaque sens de circulation, ainsi que la création d’une bande d’arrêt d’urgence, qui sera plus large qu’à l’accoutumée puisque sur l’A57, celle-ci sera spécifiquement aménagée pour permettre la circulation des transports en commun en cas de trafic dense. Cela implique également d’élargir les ouvrages qui permettent aux réseaux routiers secondaires, à la voie ferrée ainsi qu’aux passerelles piétonnes de passer au-dessus ou en dessous de l’A57.
Enfin, les travaux d’élargissement seront l’occasion de mettre à niveau l’A57 concernant l’ensemble des normes actuelles en faveur de la protection de l’environnement. Ainsi, par exemple, les eaux de ruissellement issues de la plateforme autoroutière seront collectées et canalisées vers des bassins multifonctions, conçus pour traiter les pollutions chroniques (résidus d’huiles et de carburants…), mais aussi permettre le confinement en cas de pollution d’origine accidentelle.
Le groupement d’entreprises réalisant ce chantier est également connu, il est composé de 6 filiales de NGE : Guintoli, EHTP, NGE GC, SIorat, Agilis et NGE Fondations.
 
     Les déviations de réseaux : une centaine de micro-chantiers dans le chantier
Électricité, conduite de gaz, eaux ou télécommunications, ce sont près de 130 opérations de déviations de réseaux à effectuer qui sont prévues. « Les réseaux sont situés à des endroits où l’on va devoir construire ; il faut donc les déplacer », explique Pierre Zerbi, conducteur d’opérations A57. Les travaux de dévoiement sont réalisés par les concessionnaires de ces réseaux (Orange, Enedis, GRDF…), mais ils sont entièrement financés et planifiés par Vinci Autoroutes.
Certaines opérations ont pu débuter dès la mi-2017, notamment celles situées sur des terrains communaux (près d’une trentaine)
Les travaux des eaux usées de l’impasse Flory, qui jouxte l’A57 au niveau de La Valette-du-Var sont terminés ; de même pour le forage par microtunnelier dans la rue André Blondel, située sous l’A57 dans le quartier de Sainte-Musse.
Dans le secteur de La Bigue à La Valette-du-Var, un seul et même chantier est en cours, mutualisant les travaux des opérateurs (GRDF, Enedis, Orange). Les terrassements sont terminés, il ne reste plus que le raccordement électrique mi-mai 2021.
 
     Diffcultés sur l’aire toulonnaise
« On trouve des réseaux partout en zone urbaine. Il faut d’abord les recenser, vérifier l’état des réseaux existants, déterminer ceux qui gênent », poursuit Pierre Zerbi. Les travaux vont parfois consister à protéger le réseau, dans d’autres cas, à le déplacer ou parfois même, à l’abandonner, sans oublier, faire face à quelques surprises une fois les tranchées effectuées dans le sol. « Des réseaux fantômes apparaissent, ajoute-t-il. Soit ils ne se trouvent pas aux endroits cartographiés, soit ils ne sont pas répertoriés. Ce sont des aléas courants sur ce type de travaux. »
Pour mener à bien ces travaux, l’idée a été lancée de mutualiser au maximum les opérations pour éviter de creuser plusieurs fois dans le même secteur. « Cela semble du bon sens, explique encore le responsable, mais ce n’est pas si simple en milieu hyper urbain. Il faudra composer. »
Les déviations de réseaux vont se poursuivre en parallèle sur différents secteurs jusqu’en 2023.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Télécoms : « Nous ne sommes pas en pénurie de candidature »
Télécoms : « Nous ne sommes pas en pénurie de candidature »
Le secteur des télécoms est dans une spirale économique positive remarquable. Cela demande des ressources humaines en quantité et les centres de formation répondent présents pour fournir le secteur en main d’œuvre qualifiée. Rencontre avec Pascal Goin, le directeur général de Campus Numérique.
Canalisateurs : il y a trop peu de projets mis en route
Canalisateurs : il y a trop peu de projets mis en route
Entre les remous du tout début du confinement, une ministre du travail Muriel Pénicaud aux propos d’une rare violence, la nécessité de s’adapter rapidement aux nouvelles conditions d’hygiène sur chantier et la préparation des aides et guides à destination des entreprises, 2020 n’aura pas été un long fleuve tranquille pour Les Canalisateurs ! Rencontre avec Alain Grizaud, Président du syndicat.
Journée technique sans tranchée : le ville du Havre accueille la 23 édition
Journée technique sans tranchée : le ville du Havre accueille la 23 édition
Dans le cadre de sa mission de promotion des travaux sans tranchée, la FSTT (France sans tranchée technologie) propose une nouvelle journée d’information et d’échanges autour d’exemples concrets de travaux réalisés. Rendez-vous au Havre le 13 octobre prochain.
Plan France Très Haut Débit : emplois et carrières pour tous
Plan France Très Haut Débit : emplois et carrières pour tous
Le Plan France très haut débit (PFTHD) est une réussite qui permet à notre pays d'être brillant leader dans la fibre optique en Europe avec un rythme de déploiement inédit et exceptionnel. Pour arriver à cette performance, la filière recrute constamment et à tour de bras. 
Hydrocurage :  « Les véhicules d’un certain coût, il faut aussi les amortir »
Hydrocurage : « Les véhicules d’un certain coût, il faut aussi les amortir »
Depuis plus de 15 ans, David Peralta dirige son entreprise Assainissement 81, spécialisée dans l’entretien des réseaux collectifs, canalisations, postes de relevage, mais aussi, la vidange de stations d’épuration et de fosses pour les particuliers. L’objectif du chef d’entreprise qui a choisi de rayonner uniquement dans sa région, le sud du Tarn et les départements limitrophes Haute-Garonne, Aude, « couvrir tous les métiers de l’assainissement ». Il partage son expérience du matériel et de son métier.
Verdir est une volonté politique
Verdir est une volonté politique
Aller vers plus de respect de l’eau, tout le monde a conscience que c’est vital et beaucoup y sont favorable. Mais il est souvent compliqué de faire avancer les projets de reprise du cycle de l’eau. À Rungis, les choses sont un peu plus simples puisque la défense d’une vision durable de la ville est le cheval de bataille du maire Bruno Marcillaud. Nous sommes allés à sa rencontre.
Landes et Côte d'or : 266 M€ pour les Amel
Landes et Côte d'or : 266 M€ pour les Amel
Après avoir décroché le contrat des Amel en Côte d'Or et dans les Landes, pour la construction, l'exploitation, la maintenance et la commercialisation des réseaux fibre optique, Altitude Infra THD a bouclé plus de 266 M€ de financement.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.