Menu
SIFER 2021
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Fibre optique : l'Avicca fustige la qualité des raccordements

Fibre optique : l'Avicca fustige la qualité des raccordements
De trop nombreuses armoires télécoms ne sont pas aux normes et présentent un problème pour la qualité du raccordement final (@CG)
Par S. B., le 5 mars 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le plan France Très Haut Débit est un succès qui place la France loin devant ses voisins européens, avec un développement fulgurant de la fibre optique sur le territoire. En corollaire, ce déploiement ne se fait pas sans heurts au niveau de la qualité du raccordement final et l’Avicca tire la sonnette d’alarme sur de déplorables pratiques !

L’Avicca n’a de cesse de le répéter, le Plan France Très Haut Débit initié par l’État est un grand succès auquel les collectivités locales ont fortement contribué, en se mobilisant très tôt pour apporter la fibre optique aux entreprises, services publics et administrés, dans les zones moins denses du territoire. Des réseaux d’initiative publique (RIP) qui ont fini par attirer la convoitise des grands opérateurs.

L’arrivée des opérateurs… sans finesse

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Après avoir trop longtemps tardé, les quatre grands fournisseurs d’accès à internet sont enfin sur les RIP mais cette arrivée s’est faite avec le mode STOC pour « Sous-Traitance à l’Opérateur Commercial ». Ce dispositif permet à l’opérateur commercial (OC) de réaliser les raccordements finaux à la place du propriétaire du réseau, l’opérateur d’infrastructure (OI) afin garantir la réussite de « l’expérience client à l’égard de la fibre ». Une « réussite » tellement flagrante (!) que l’Avicca déplore que « le mode STOC a tout ravagé sur son passage : échecs répétés de raccordements, clients déconnectés plusieurs heures/jours/mois, prises posées à « l’arrache » etc. Aujourd’hui, du seul fait de ce mode STOC, l’image même du FttH, cette révolution technique que tout le monde attend, est fortement dégradée ».

Un massacre sur le matériel

Comme avait déjà alerté l’Avicca lors de son « moodstoc » du TRIP d’automne 2019, ce système dysfonctionnel, avec ses nombreux rangs de sous-traitants, entraine un festival d’équipements télécoms fracturés, éventrés, ouverts aux quatre vents, de câbles emmêlés dans le plus grand des désordres, de clients débranchés à tort etc. Un an plus tard, lors du colloque de l’Avicca en novembre 2020, un OI a reconnu que 100% des armoires auditées n’étaient pas en conformité ; un autre OI indiquait que 75% des raccordements en mode STOC présentaient au moins un défaut.

Les pouvoirs publics furieux

« Nous sommes en train de gâcher, en partie, ce que nous avons eu tant de mal à faire. Il n’y a pas un Département où l’on ne me parle pas d’armoires défoncées et de gens dont la connexion est coupée. Ce n’est pas possible ! », fustigeait le Secrétaire d’État, chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, Cédric O, à ce même colloque. De son côté, l’Arcep a lancé une consultation publique sur la problématique générale des raccordements.

Pour un mode STOC plus professionnel

Au-delà de la résolution impérative de ces graves questions de pérennité des réseaux, la régulation doit aussi permettre de traiter les raccordements dits longs et complexes, pour desservir tous les abonnés sans recourir à de nouvelles subventions publiques, grâce à des mécanismes de péréquation et par la vérification des coûts réels. L’Avicca ne réclame pas, à date, l’arrêt du mode STOC, mais celui des « pratiques désastreuses qui ont court dans sa mise en œuvre. Ce mode ne doit pas être exclusif, et si ces pratiques devaient perdurer malgré tout, alors oui, effectivement, comme l’a d’ailleurs dit Cédric O, il conviendra d’employer la manière forte. Nous demandons, au travers de notre réponse à la consultation, différentes mesures à effets immédiats, afin de transformer enfin la fibre optique en or ! »

 

Retrouvez sur LinkedIn Sébastien Battaglini, rédacteur en chef de Réseaux VRD.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Nominations en série pour GRTgaz
Nominations en série pour GRTgaz
GRTgaz donne un coup de neuf dans ses instances dirigeantes en annonçant pas moins de 4 nominations à des postes clés. Ces mouvements s’inscrivent dans le prolongement du nouveau projet d’entreprise CAP24 qui vise à accélérer la transformation de l’entreprise.
Travaux T6 Lyon : 4 km de réseaux souterrains à référencer en 6 semaines
Travaux T6 Lyon : 4 km de réseaux souterrains à référencer en 6 semaines
Dans le cadre de l’étude de faisabilité du projet de prolongement du tramway T6 Nord, à Lyon, Detect Réseaux réalise actuellement pour le compte du Sytral (syndicat mixte des transports pour le Rhône et l'agglomération lyonnaise), la détection et le géoréférencement de plus de 4 km de linéaires. Une prestation d’identification non intrusive soumise à une forte contrainte de temps pour laquelle le spécialiste est en mesure de mobiliser une équipe de 10 personnes sur 6 semaines. Car la force de Detect Réseaux, c’est bien de pouvoir s’appuyer sur son réseau de franchisés expérimentés.
Fibre optique : record de vitesse pour Prysmian
Fibre optique : record de vitesse pour Prysmian
La fibre optique est certes le moyen le plus rapide de faire transiter de l'information, mais il est possible de repousser les limites de ce support. C'est ce qu'a fait Prysmian Group en établissant un nouveau record de capacité de 1 Petabit par seconde (PBPS) pour la transission par fibre optique.
Foreuses : une gamme en évolution basée sur des valeurs sures
Foreuses : une gamme en évolution basée sur des valeurs sures
Les foreuses Tracto sont reconnues pour leur technicité, leurs performances, leur confort d’utilisation et leur robustesse dans le temps. Sur ces bases sûres, le constructeur germanique développe un nouveau concept de machines encore plus conviviales avec des commandes déportées sur une console amovible regroupant toutes les informations essentielles au foreur.
Paul Galonnier, Indura : « Qu’elle soit de procédé, de produit ou d’usage, l’innovation fait partie de l’ADN des TP »
Paul Galonnier, Indura : « Qu’elle soit de procédé, de produit ou d’usage, l’innovation fait partie de l’ADN des TP »
Avec plus d’une centaine d’adhérents et autant de projets montés, 35 dossiers cofinancés et 36 M€ de fonds publics investis, en 11 ans, le cluster régional auralpin Indura s’affirme comme un véritable outil dans l’accompagnement des entreprises à transformer leurs idées en projets innovants. Paul Galonnier, président d’Indura fait le bilan d’une année 2020 riche en projets, et présente ceux à venir.
Swiss Life Asset Managers rentre chez Altitude Infra THD
Swiss Life Asset Managers rentre chez Altitude Infra THD
Swiss Life Asset Managers, un des leaders européens de la gestion d'actifs, acquiert une participation minoritaire dans Altitude Infra THD, filiale du Groupe Altitude.
Télécoms : un nouveau contrat Mode Stoc  
Télécoms : un nouveau contrat Mode Stoc  
​18 mois après le lancement des travaux relatifs à l'évolution du mode d'intervention des sous-traitants pour le raccordement des abonnés sur les réseaux fibre en France, la fédération InfraNum se réjouit d'annoncer la mise en place d'accords majeurs entre opérateurs d'infrastructures et opérateurs commerciaux.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.