Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Pluvial : NGE construira la SDEP du Val-de-Marne  

Pluvial : NGE construira la SDEP du Val-de-Marne  
Par S. B., le 3 mars 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
C’est officiel : le groupe NGE a remporté l’appel d’offres pour la construction de la station de dépollution des eaux pluviales (SDEP) pour le compte du département du Val-de-Marne. En ces temps de retour à un cycle de l’eau respectueux, il s’agit d’une infrastructure importante dans un schéma de développement orienté vers l’environnement.
 
C’est au travers d’un groupement mobilisant 4 de ses filiales, que NGE est devenu mandataire du contrat portant sur la construction de la SDEP de Champigny-sur-Marne. Il s’agit d’un chantier à fort enjeu environnemental, puisqu’il a été identifié comme l’un des 23 sites qui permettront la baignade sur les bords de Seine et de Marne à l’horizon des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, dans le cadre du Plan Qualité de l’Eau et Baignade.
 
Plusieurs techniques pour un chantier
 
Pour construire cette nouvelle station d’épuration, NGE va mettre en œuvre plusieurs techniques : parois moulées, microtunneliers, génie civil, traitement des eaux, etc. Une variété qui ne lui fait pas peur puisque ces filiales sont rompues à ces expertises travaux. Ainsi, NGE GC (génie civil), mandataire, GUINTOLI (terrassements et VRD), EHTP (canalisations et réseaux) et SOC (équipements hydrauliques et travaux d’assainissement de l’eau) vont conjuguer leurs savoir-faires respectifs. Elles sont accompagnées par Soletanche (fondations), Bessac (microtunneliers), Sources et Satelec (équipementiers).
 
Un double objectif
 
En réalisant cette station, le département a deux idées en tête. Tout d’abord, éviter les inondations en récoltant les eaux de pluies mais également préserver l’environnement en les dépolluants, avant leur rejet en milieu naturel. En effet, les premières eaux de pluies ont un effet de lessivage sur les sols et toitures et emportent avec elles les hydrocarbures et autres métaux lourds qui s’y sont déposés.
 
La future station sera composée d’un bassin enterré en forme de bi-lobe (2 cylindres entremêlés de 20 m de profondeur)

Des travaux d’envergure
 
Côté travaux, trois ouvrages sont en construction pour récupérer, acheminer, stocker puis traiter les eaux pluviales. Tout d’abord, évidemment, la station proprement dite. Elle sera composée d’un bassin enterré en forme de bi-lobe (2 cylindres entremêlés de 20 m de profondeur) et elle permettra le stockage de 8 000 m3 d’eau. Elle hébergera également des équipements de pompage et de traitement des eaux.
Le deuxième ouvrage sera une prise d’eau sur la place du marché pour récupérer les eaux pluviales qui seront acheminées par un collecteur en diamètre Ø 1 800 mm jusqu’à la station de dépollution. Pour cette étape, un premier tir de microtunnelier sera nécessaire.
Enfin, le troisième ouvrage sera constitué d’une seconde prise d’eau enterrée rue de la Plage, dont la construction nécessitera d’importants travaux préparatoires de dévoiement de réseaux. Pour cette opération, sont prévus trois tirs de tunneliers vers la station et un tir vers la Marne. En surface, seuls des locaux techniques de 800 m² seront apparents.
 
Côté financement, le Département du Val-de-Marne (21,4 M€), l’Agence de l’eau Seine-Normandie (900 000 €) et le Siaap (20 M€) sont tous les trois mobilisés, pour un total de 42,3 M€ de travaux.
 

 
Retrouvez sur LinkedIn Sébastien Battaglini, rédacteur en chef de Réseaux VRD.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Le Val d’Europe traite ses eaux pluviales sur-mesure
Le Val d’Europe traite ses eaux pluviales sur-mesure
Constitué d’une vingtaine de bassins qui font partie d’un vaste réseau de collecte des eaux pluviales, le Val d’Europe vient d’équiper celui de Chessy, d’un ouvrage de traitement de la pollution en béton préfabriqué de 110 tonnes situé en amont du bassin. Du sur-mesure réalisé par Cimentub.
Préparez-vous pour les ateliers des territoires connectés
Préparez-vous pour les ateliers des territoires connectés
A travers le contrat stratégique de filière des infrastructures numériques, une alliance entre les collectivités, l’État et les industriels s’est constituée autour de la thématique des « smart territoires », que l'on retrouvera le 9 septembre prochain à Lille, lors des "Ateliers des territoires connectés".
L'hydrogène européen prend corps
L'hydrogène européen prend corps
La construction de la Dorsale européenne de l'hydrogène est un levier de choix pour faciliter la demande européenne d’hydrogène de 2300 TWh en 2050.
Sade et GRTgaz : le tir de tous les dangers
Sade et GRTgaz : le tir de tous les dangers
Pour que la Bretagne sorte de son statut de péninsule électrique, de nombreux travaux sont entrepris afin d’assurer la production et l’alimentation d’électricité dans la région. La centrale Cycle combiné gaz de Landivisiau est un des éléments phare du Pacte électrique Breton, allant dans ce sens. Pour l’alimenter en gaz, un nouveau gazoduc doit être installé. La Sade a pris en charge un tir en microtunnelier sur le tracé. Un tir qui n’a vraiment pas été un long fleuve tranquille.
Terrassement par aspiration : l’instant T
Terrassement par aspiration : l’instant T
Ces dernières années, la méthode du terrassement par aspiration a largement fait sa place sur les chantiers de TP. Les avantages, au niveau de la sécurité et de la pénibilité, mais aussi, du gain de temps, sont indéniables. Mais pour rester un choix rentable, clé du succès de la technique, la machine doit intervenir à un moment précis et repartir dès l’aspiration terminée.
Lingettes : le problème perdure
Lingettes : le problème perdure
Alors que chacun d’entre nous déplore le manque de civisme lié aux masques sanitaires nonchalamment jetés sur la chaussée et qui finissent dans les émissaires d’assainissement, il ne faut pas oublier le problème des lingettes. Loin d’être en régression, il reste un problème majeur pour les réseaux. Nous avons rencontré Augustin Berge, le dirigeant d’Hidrostal France pour faire le point sur le sujet.
Blindage : du XXL pour un réseau de chaleur
Blindage : du XXL pour un réseau de chaleur
Pour la réalisation des travaux de prolongement du réseau de chauffage sur le site du parc Disneyland Paris, au niveau de Coupvray (77), Vinci Construction a fait appel à Krings International France, pour trouver la meilleure solution de blindage pour de grandes profondeurs.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.