Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

La Principauté de Monaco accélère sa transition énergétique

La Principauté de Monaco accélère sa transition énergétique
Par la redaction, le 5 novembre 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
En signant sun nouveau traité de concession de réseaux thalassothermiques avec la Smeg, mandataire du groupement d’entreprises SMEG/ SOGET /MES et filiale monégasque d’Engie Solutions, la Principauté de Monaco s’engage un peu plus en faveur de la transition énergétique. Son but : atteindre la neutralité carbone en 2050.

La question environnementale tient une large place dans dans le développement de la Prinicpauté, et cela depuis longtemps.  La SMEG qui assure depuis 130 ans la distribution et la fourniture d’électricité et de gaz sur le territoire monégasque, est également concessionnaire d’un réseau de chaud et froid urbains utilisant l’énergie thermique de la Méditerranée, qui dessert, sous la marque seaWergie, les entreprises et environ 2000 logements du quartier de Fontvieille, à Monaco. 
Le 26 octobre dernier, Pierre Dartout, ministre d’Etat, et Thomas Battaglione, administrateur directeur général de la SMEG, ont officiellement signé un contrat d’une durée de 30 ans qui porte sur l’exploitation et la commercialisation de deux nouveaux réseaux, dans les quartiers du Larvotto et de la Condamine. 

Une avancée concrête
Le Ministre d’Etat a alors salué les efforts du pays : « La Principauté s’est fixé comme objectif de réduire ses émissions de CO2 de 50 % en 2030, et atteindre la neutralité carbone en 2050. Ces deux boucles thalassothermiques contribueront de manière importante à remplir cet engagement ». Thomas Battaglione a quand à lui rappelé l’exigence d’un tel projet : : « Ce projet va permettre de réduire l’utilisation d’énergies fossiles et contribuer directement et significativement à la transition énergétique du pays. Concrètement : Monaco pourra compter, après la première grande phase de travaux sur une production locale d’environ 35 GWh d’énergie décarbonée, soit une économie de 6025 tonnes de CO2, au bénéfice de 3500 logements »
Pionnier sur la pompe à chaleur eau de mer
Les immeubles de ces deux quartiers qui se connecteront au réseau seront équipés avec des pompes à chaleur produisant climatisation, eau chaude sanitaire et chaleur, le tout avec une consommation électrique très faible. La superficie concernée par ces deux boucles couvre 200 000 m² raccordables, soit près de 7 % de la surface utile totale des bâtiments à Monaco (pour les 3/4 dans le quartier du Larvotto). 
Il faut rappeler que le savoir-faire monégasque en matière de pompes à chaleur remonte aux années 1960. La Principauté est en effet l’un des premiers pays à développer ce type d’énergie renouvelable sur son littoral, avec l’installation de sa première pompe à chaleur sur eau de mer au Stade nautique Rainier III en 1963, pour chauffer l’eau de la piscine. En plus du réseau de Fontvieille, on dénombre aujourd’hui plus de 80 pompes à chaleur sur eau de mer sur tout le territoire monégasque.

Pierre Dartout, ministre d’Etat et Thomas Battaglione, administrateur directeur général de la SMEG./ Crédit Stéphane Dana.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
À lire également
Le réseau de Lyon, vertueux jusqu’aux roues
Le réseau de Lyon, vertueux jusqu’aux roues
Le réseau de chaleur de la métropole de Lyon cherche par tous les moyens à se montrer exemplaire dans la gestion de l’énergie. À tel point que désormais, même le véhicule venant livrer la biomasse roule désormais au gaz naturel. Une bonne façon de montrer l’exemple avec un carburant sobre en émissions polluantes.
Télécoms : Angers l'ambitieuse
Télécoms : Angers l'ambitieuse
C’est le 12 novembre dernier qu’Angers Loire Métropole a donné le coup d’envoi d’un spectaculaire projet de Smart Territoires en retenant Engie et ses partenaires (Suez, La Poste et le groupe Vyv) pour conduire ce projet d’envergure au budget de 120 millions d’euros.
“Ville Sans Tranchée“ reporté en 2022
“Ville Sans Tranchée“ reporté en 2022
La 14e édition du salon Ville Sans Tranchée (VST) qui devait avoir lieu les 1er et 2 juin prochains est reportée en 2022. La manifestation consacrée aux techniques de travaux sans tranchée se tiendra donc l’année prochaine, du 31 mai au 1er juin, au parc Floral de Paris.
Gaz vert : « 2020, une année record » annonce GRDF
Gaz vert : « 2020, une année record » annonce GRDF
Avec l’essor du gaz vert, énergie renouvelable produite localement, le réseau gaz devient un maillon essentiel à la transition écologique. Acteur engagé de ce développement, GRDF accompagne les collectivités territoriales vers la neutralité carbone, objectif visé pour 2050, au travers de leurs choix de politiques énergétiques et de mobilité durable dans cette dynamique qui atteint de nouveaux records en 2020.
Bouygues Energies & Services acquiert SEA Productique pour renforcer son expertise Industrie 4.0
Bouygues Energies & Services acquiert SEA Productique pour renforcer son expertise Industrie 4.0
Bouygues Energies & Services annonce l’acquisition de la société SEA Productique, intégrateur reconnu de solutions en robotique, automatisme et informatique industrielle. Avec cette acquisition, le pôle Energies & Services de Bouygues Construction démontre son ambition sur le marché de l’industrie 4.0, être un acteur majeur de la transformation numérique et de la transition énergétique des territoires, des industries et des bâtiments.
[Tribune] Recyclage des plastiques dans la construction : « Il est urgent de modifier le modèle économique ! »
[Tribune] Recyclage des plastiques dans la construction : « Il est urgent de modifier le modèle économique ! »
Partant du constat que la crise du Covid-19 a mis en exergue la fragilité du modèle économique du marché des produits à base de matière recyclée, en particulier dans le domaine des matériaux de construction, Antoine Thonnellier, directeur commercial et achats Polieco France plaide pour la nécessité de repenser nos modes de vie pour améliorer le respect de l’environnement. Une opportunité selon lui, de mettre en place une filière du recyclage pérenne.
Nouvelle présidence à la CERC Auvergne-Rhône-Alpe
Nouvelle présidence à la CERC Auvergne-Rhône-Alpe
À l'issue du Conseil d'administration de la Cellule économique régionale de la construction Auvergne-Rhône-Alpes (CERC ARA), qui s'est tenu le 9 juillet dernier, Pierre Berger a été élu président.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.