Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

RÉSEAUX VRD
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

A Bordeaux, sur le chantier de la plus grande centrale solaire urbaine d’Europe

Partager :
A Bordeaux, sur le chantier de la plus grande centrale solaire urbaine d’Europe
Par la rédaction, le 24 septembre 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Réseaux VRD
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Avec une puissance installée de 59 MW, la centrale de Labarde sera la plus grande centrale solaire urbaine d’Europe. Elle s’étendra sur plus de 60 hectares et produira 75 GWh/an, l’équivalent de la consommation électrique hors chauffage de 70 000 habitants, soit 28 % de la population bordelaise, et permettra d’éviter le rejet de près de 3 000 tonnes de CO2 par an. Le chantier, débuté en juillet 2019 voit aujourd’hui la pose du premier panneau photovoltaïque et devrait s’achever fin 2021.

Le producteur d’énergies renouvelables JP Energie Environnement (JPee) construit actuellement la centrale solaire de Labarde. Son implantation sur le site de l’ancienne décharge de Bordeaux Métropole permet de valoriser un terrain dégradé et impropre à l’activité agricole. La mise en service de la centrale est prévue au 4e trimestre 2021, elle produira 75 GWh/an, soit la consommation électrique (hors chauffage) de 28 % de la population bordelaise. Ce projet est lauréat des appels d’offres lancés, par la Commission de régulation de l’énergie et le ministère de l’Environnement en 2017 et 2019.

Valoriser un site dégradé
Le défi technique relevé par JPee permet consiste également à redonner un usage au site de l’ancienne décharge de Bordeaux Métropole. Celle-ci, exploitée depuis le début des années 1970, recevait les ordures ménagères collectées sur les 27 communes de l’ancienne Communauté urbaine de Bordeaux, des déchets industriels spéciaux, des déchets d’entreprises, ainsi que des boues de station d’épuration. Le volume de déchets stockés a été estimé entre 2 et 3 millions de m3. La décharge de Labarde a été réhabilitée entre 2004 et 2009 pour lui donner sa configuration actuelle.
L’historique du site empêchant tout nouvel usage conventionnel, l’objectif était donc de valoriser cet espace dégradé en contribuant de façon très positive aux objectifs de transition énergétique de Bordeaux Métropole. Les équipes techniques de JPee ont dû adapter la construction de la centrale à la présence d’une membrane étanche recouvrant la totalité des déchets.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
S’adapter aux contraintes techniques
Cette membrane, dont le rôle est d’empêcher la pénétration des eaux de pluie dans le massif de déchets et d’éviter ainsi la pollution des milieux environnants, est elle-même protégée par une fine couche de terre végétale. L’ancrage des tables, la disposition des câbles et la circulation des engins ont donc été adaptés pour tenir compte de la spécificité du site. Les techniques mises en œuvre préservent l’étanchéité de la membrane tout en permettant l’écoulement naturel des eaux de pluie.
Xavier Nass, directeur général de JPee : « Plus grande centrale solaire d’Europe en zone urbaine, la centrale de Labarde représente un défi technique pour nos équipes du fait de la spécificité du sol. Créatrice d’emplois locaux, elle représente un double bénéfice environnemental, contribuant à la valorisation d’un site pollué et à la production d’énergie renouvelable en zone urbaine, à proximité immédiate de la zone de consommation ».
Eric Lombard, directeur général de la Caisse des Dépôts : « La pose du premier panneau de la centrale photovoltaïque de Labarde témoigne de nos efforts en faveur de la transition écologique et énergétique, et plus particulièrement, du travail de terrain mené par nos équipes pour soutenir le déploiement des énergies renouvelables en Nouvelle-Aquitaine. Le défi relevé par JPee pour implanter cette centrale sur une ancienne décharge afin de limiter l’artificialisation des sols nous encourage à financer des projets qui associent expertise en énergie et innovation technique ».

Le premier panneau photovoltaique vient d'être posé à Labarde. / Crédit Jpee
  BTP ça tourne prêt pour le décollage !
+ de vidéos BTP ça tourne
Le flash info du BTP
À lire également
Sylvain Gendry : « Dans le forage dirigé, la vraie valeur ajoutée est dans l’homme »
Sylvain Gendry : « Dans le forage dirigé, la vraie valeur ajoutée est dans l’homme »
De la préparation des travaux au forage, le Groupe Gendry a choisi de faire du forage dirigé son unique activité. En gardant ce cap depuis 20 ans, il prouve aussi que c’est un métier de spécialistes. Mais quels sont les besoins et attentes de l’utilisateur en terme de machines ? Entretien avec Sylvain Gendry, directeur général.
La mini-pelle Bobcat E17 engagée dans la construction du réseau de fibre optique belge
La mini-pelle Bobcat E17 engagée dans la construction du réseau de fibre optique belge
L'opérateur belge Proximus a fait l'acquisition de 80 mini-pelles Bobcat E17 afin de réaliser le déploiement de son réseau de fibre optique. Les machines seront utilisées sur de nombreux chantiers, dont certains particulièrement difficiles d’accès.
Le SIAEP relance ses chantiers de réseaux
Le SIAEP relance ses chantiers de réseaux
Depuis le 11 mai, le SIAEP a fait redémarrer un de ses chantiers de réseaux, réalisé par la Sade, à Tremblay en France. Ce projet de renouvellement de réseau d’eau potable avait été interrompu par le confinement. Nous avons contacté Michèle Glaas, la directrice du SIAEP, le maître d’ouvrage.
Enfin ! Tout le métro parisien est en 4G
Enfin ! Tout le métro parisien est en 4G
Cela fait un moment que la RATP l’arrivée de la 4G sur son réseau afin que les utilisateurs du métro puissent « consommer de la data » à loisir. Ce 29 juin marque la fin de ce titanesque chantier puisque l’ensemble du réseau RATP est désormais équipé en très haut débit mobile par les opérateurs de téléphonie mobile.
Compenser Fessenheim : 10 TWh gagnés avec un éclairage moderne
Compenser Fessenheim : 10 TWh gagnés avec un éclairage moderne
La fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim pose la question de savoir comment compenser cette perte de production. Le syndicat de l'énergie explique que rénover l'éclairage offre les 10 TWh manquants.
Le BIM pour « construire avant de construire »
Le BIM pour « construire avant de construire »
Outil numérique de la transformation digitale du secteur de la construction, le BIM est de plus en plus présent, notamment dès la phase d’appel d’offres des projets. L’entreprise Spac le prouve ici sur le chantier d’Échirolles, où la maquette numérique a aussi convaincu son client, GRTgaz. Retour sur la préparation du projet avec Mickael Cornu, chef de service Ingénierie et Méthode de Spac.
A Massy-Antony, le futur quartier Vilgénis et son réseau de chaleur vertueux
A Massy-Antony, le futur quartier Vilgénis et son réseau de chaleur vertueux
Dès le premier trimestre 2021, les premiers usagers du futur projet urbain Vilgénis à Massy-Antony (92), bénéficieront d’un réseau de chaleur issu à 72 % d’une énergie renouvelable et de récupération : l’incinération des déchets ménagers et du bois de récupération. Soutenu financièrement par l’Ademe et la région Ile-de-France, ce projet s’inscrit pleinement dans la volonté d’Engie Solutions d’accompagner la transition vers la neutralité carbone de ce territoire.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Tous nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Intersol 2020
3 Novembre 2020
bauma CONEXPO INDIA
3 Novembre 2020
Confs'Amiante
5 Novembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Conducteur / Conductrice d'engins lourds de manutention
- Ingénieur / Ingénieure génie civil
- Aide-maçon / Aide-maçonne
- Attaché commercial / Attachée commerciale en services auprès des entreprises
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.