Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

RÉSEAUX VRD
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Sex tape de Benjamin Griveaux : quelles propositions du candidat regretter ?

Partager :
Sex tape de Benjamin Griveaux : quelles propositions du candidat regretter ?
Par S. B., le 14 février 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Réseaux VRD
Difficile de passer à côté de l’événement politico-sexuel de la journée : la sex tape de Benjamin Griveaux qui a, dans la foulée, annoncé renoncer à la course pour la mairie de Paris. Mais que peut-on regretter de son programme ? Voici les principaux projets (même si cela restait des promesses…) qui auraient pu séduire les entreprises de BTP.

Au-delà de son polémique projet de déplacement de la Gare de l’Est pour augmenter sa capacité et créer un « Central park » parisien de 30 hectares (avec transformation des anciennes voies ferrées qui allaient jusqu’à la gare de l’Est en un vaste parc), le candidat Griveaux avait des ambitions pour les transports et la mobilité qui auraient fourni des opportunités aux entreprises de BTP.

La mobilité

Ainsi, il voulait développer le “vélopolitain”, un réseau de 14 pistes cyclables qui suivront en surface des lignes de métro. Il voulait aussi créer 10 nouvelles passerelles sur le périphérique pour relier Paris et les villes de la première couronne, couvrir 10 % de ce qui peut l’être et de mettre en place une voie dédiée aux transports en commun, au covoiturage et aux véhicules propres.
Benjamin Griveaux voulait aussi construire une nouvelle gare au nord est de Paris, porte de la Villette : la Gare de l’Europe. Cette nouvelle gare aurait été la première gare métropolitaine par son ampleur, pensée et construite au niveau du Grand Paris.
Enfin, son programme évoquait la mise en place de hubs de transport (via notamment la création de parkings relais et de stations de covoiturage) aux abords de certaines gares du Grand Paris,

Les services de l’eau, et l’énergie

Benjamin Griveaux annonçait vouloir mettre en place une stratégie ambitieuse pour la gestion de l’eau en Ile-de-France, en proposant de remettre à plat l’organisation actuelle de la distribution de l’eau (aujourd’hui éclatée entre Eau de Paris pour la capitale et le SEDIF pour le reste de l’Ile-de-France).
Du côté de la facture énergétique, le candidat malheureux voulait rénover les bâtiments municipaux pour réduire massivement leurs émissions, éradiquer le chauffage au fioul à Paris et doubler les investissements alloués par la ville à la rénovation thermique. "Les réseaux de chaleur et de froid collectifs seront renforcés", lit-on dans son programme.

Des difficultés pour les entreprises ?

Une des propositions de feu le candidat Griveaux qui n’aurait peut-être pas facilité la vie des entrepreneurs, c’était l’instauration d’un moratoire de 6 mois sur les travaux qui sont les plus gênants pour les Parisiens. Ce moratoire ne se serait pas appliqué aux travaux en cours ni aux travaux de sécurité. Cette période aurait été l’occasion d’une réforme globale sur la coordination des chantiers et le contrôle de leur rythme, afin qu’ils soient bien plus efficacement pilotés pendant le reste du mandat.

Une pensée pour les spécialistes des réfections routières qui peuvent déjà regretter ce "masturbationgate" puisque Benjamin Griveaux voulait mettre en place un plan massif pour rénover la chaussée et les trottoirs, qui sont "dans un état déplorable", mais aussi sécuriser, éclairer, et élargir là où c’est possible.

 
DR.
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Réseaux VRD.
Réseaux VRD, le seul magazine 100% réseaux.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Zoom sur une pelle de déconstruction à Clichy
En janvier, les équipes de Payen ont livré une pelle de déconstruction à la configuration très atypique à SFB.
+ de vidéos BTP ça tourne
Exclu
Comet Loc, nouveau concessionnaire Kobelco
Kobelco renforce à nouveau son réseau de distribution avec la nomination de Comet Loc dirigé par Frédéric Leyssieux. Le nouveau partenaire couvrira les départements du Var (83) et des Alpes Maritimes (06).
À lire également
Performant et productif : le compactage léger selon Husqvarna
Performant et productif : le compactage léger selon Husqvarna
Depuis le rachat de l’activité compactage léger d’Atlas Copco, le groupe Husqvarna poursuit sa stratégie de croissance sur le segment Construction. Centré principalement sur la productivité du client, Husqvarna apporte ainsi quelques nouvelles fonctions intégrées et orientées client.
Infranum prend position dans l'affaire Kosc
Infranum prend position dans l'affaire Kosc
Afin que l'activité de Kosc continue, la fédération Infranum soutient Altitude Infrastructure qui serait "la solution pour généraliser le modèle de réseau neutre, ouvert et activé".
L’agence de l’eau investit 110,3 millions en Auvergne‐Rhône‐Alpes en 2019
L’agence de l’eau investit 110,3 millions en Auvergne‐Rhône‐Alpes en 2019
Dans le cadre de son programme « Sauvons l’eau » 2019‐2024, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a accordé une aide financière en faveur de l’eau de 110,3 millions d’euros en 2019 à la région Auvergne‐Rhône‐Alpes, dont la moitié a concerné l’adaptation au changement climatique, une priorité du programme. Pas moins de 1 008 projets portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations, verront ainsi le jour grâce aux aides.
Frans Bonhomme renforce sa présence sur le marché espagnol
Frans Bonhomme renforce sa présence sur le marché espagnol
Le groupe Frans Bonhomme a annoncé l’inauguration d’un nouveau point de vente à Vilanova (Espagne), après le déménagement de Vilafranca. Il s’agit du quatrième point de vente inauguré en un an, après l’ouverture des sites d’Albacete, de Barcelone et de Bilbao en 2019.
Compactage léger : automatisation mais aussi sécurité pour Ammann
Compactage léger : automatisation mais aussi sécurité pour Ammann
S’appuyant sur des évolutions autour de l’automatisation, ce sont principalement des solutions conçues pour apporter plus de sécurité sur les chantiers qu'Ammann s’attache à proposer aujourd’hui.
L’Ademe promeut la géothermie de surface en région Auvergne-Rhône-Alpes
L’Ademe promeut la géothermie de surface en région Auvergne-Rhône-Alpes
La géothermie en général et la géothermie de surface ou géothermie très basse énergie (GTBE) en particulier, sont aujourd’hui présentées comme des alternatives performantes et durables de source d’énergie. Encore faut-il que l’information soit bien connue du plus grand nombre, et notamment en régions. Focus sur l’Auvergne-Rhône-Alpes ou la filière géothermie s’organise autour de l’Ademe, pour en faire la promotion.
Nettoyage des canalisations : « Une approche globale est nécessaire »
Nettoyage des canalisations : « Une approche globale est nécessaire »
Depuis 30 ans, Setha, Société d’études, de travaux hydrauliques et d’adduction, intervient sur les réseaux d’eau potable, notamment avec des prestations techniques en nettoyage qu’il maîtrise parfaitement. Du diagnostic au choix de la méthode, l’entreprise a opté pour une approche globale des opérations de manière à ne rien laisser au hasard.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
SALON AQUIBAT
26 Février 2020
SALON AQUIBAT
Confs'Amiante Bâti
27 Février 2020
Confs'Amiante Bâti
Confs'Amiante Navire
10 Mars 2020
Confs'Amiante Navire
+ d'événements
Emploi
- Chargé / Chargée d'affaires BTP
- Projeteur / Projeteuse béton armé
- Chef de chantier
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.