Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Chers abonnés, Chers lecteurs,
Dans cette période difficile, nous tenons à vous assurer de l'engagement de nos équipes de rédaction et de tout notre personnel pour continuer à vous informer sur l'activité de votre secteur. Il s'agit d'une période où la communication est plus que jamais primordiale.
Ensemble, nous continuerons à connecter le monde de la construction.
Menu

RÉSEAUX VRD
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Valorisation des eaux usées : première injection de biométhane en Ile-de-France

Partager :
Valorisation des eaux usées : première injection de biométhane en Ile-de-France
Par Agnès Breton, le 5 décembre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Réseaux VRD
Grand Paris Seine et Oise a inauguré, ce mardi 3 décembre, l’unité d’injection dans le réseau de gaz naturel du biométhane produit par la méthanisation des boues de la station d’épuration des Mureaux, dans les Yvelines. Une première en Ile-de-France.

L’équivalent de la consommation de 800 foyers : c’est ce que va injecter dans le réseau de gaz naturel qu’exploite GRDF la station d’épuration des eaux usées des Mureaux, qui reçoit les effluents de 24 communes des Yvelines située sur le territoire de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSO, 410 000 habitants). « Cette unité est une révolution en Ile-de-France », présente Philippe Tautou, le président de GPSO. Exploitée par Suez, l’installation vient d’être modernisée (elle est à pleine charge depuis cet été) et agrandie, pour une enveloppe de 40,5 millions d’euros. GPSO a pris à sa charge 27,2 millions, l’agence de l’eau 10,2 millions, la Région Ile-de-France 1,8 million – elle vient par ailleurs d’adopter un plan méthanisation qui prévoit une augmentation de 67 % du budget attribué à cette énergie en 2020 – et le département des Yvelines 1,3 million. « Les recettes de la vente du biométhane sont estimées à 500 000 euros par an », avance GPSO.

La Step muriautine est la première unité francilienne de ce type à réaliser l’injection de biométhane dans le réseau GDRF. « C’est une grande première en Ile-de-France, un pont entre l’eau et l’énergie, se réjouit Bertrand de Singly, directeur clients territoires Ile-de-France chez GRDF. Fin 2019, la région comptera 15 sites d’injection, dont trois dans les Yvelines. Pas moins de 150 projets sont d’ores et déjà à l’étude au plan régional. » A pleine capacité, l’installation produira 4 GWh de biométhane en transformant en biogaz 71 000 m3 de boues d’épuration. Le process de traitement des boues a été entièrement revu à l’occasion.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Une station rénovée et agrandie

Outre la création du digesteur, une structure métallique imaginée par la PME allemande Lipp et exploité par Suez sous le nom de Digelis Simplex, les travaux ont eu pour but d’augmenter la capacité de traitement des eaux usées de 100 000 à 120 500 équivalents-habitants (EH) afin de traiter 4,6 millions de mètres cubes d’eaux usées chaque année. Cette accroissement de capacité contribue à réduire les rejets en Seine par temps pluvieux de 160 000 m3. Grâce à la méthanisation, le volume des boues est réduit de 30 %. Enfin, les travaux ont renforcé l’efficacité énergétique du site pour « récupérer la chaleur des eaux usées et celle des surpresseurs afin de valoriser 400 000 kWh d’énergie par an utilisés pour le chauffage des bâtiments et le méthaniseur », détaille Wilfried Moncan, le responsable d’exploitation de la Step pour Suez.

Outre l’injection du biométhane, la communauté urbaine annonce préparer son plan climat air énergie territorial (PCEAT), qui prévoit la diversification des sources d’énergies renouvelables, avec le développement de la géothermie, de la biomasse, de l’éolien, de la chaleur fatale et du solaire phtovoltaïque et thermique. La collectivité envisage de multiplier par cinq sa production d’énergies renouvelables d’ici à 2030 et par dix d’ici à 2050, pour couvrir à cet horizon 42 % de la consommation d’énergie du territoire.

 

© AB / EM
Offre en ligne (3, 6 ou 12 mois + 1 mois offert) à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Réseaux VRD.
Réseaux VRD, le seul magazine 100% réseaux.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  Zapping de la semaine : 8 chantiers sur 10 à l'arrêt
Les chantiers vont-ils reprendre à la suite d'un accord trouvé entre les pouvoirs publics et les fédérations professionnelles du bâtiment? Pour l'heure, la plupart des entreprises restent fermée.
+ de vidéos BTP ça tourne
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
WC LOC, EXPERT EN SANITAIRES MOBILES À LA MESURE DE VOS ENVIES... SURTOUT LES PLUS PRESSANTES !
Quelle que soit la durée de votre chantier et sa typologie (souterrain, ferroviaire, aérien, routier, fluvial, construction…), WC Loc vous apporte un accompagnement personnalisé pour disposer de solutions sanitaires robustes et parfaitement adaptées à la taille de vos équipes et aux contraintes de votre terrain. Besoin d’un WC sur votre chantier ? Contactez-nous !
Accéder au site de WC LOC
Tribune
Comment l’IoT pose les fondations des bâtiments du futur ?
Pour constructioncayola.com, Kim Bybjerg, vice-président, chargé de l’IoT (l’Internet des Objets) et de la mobilité, chez Tata Communications nous donne sa vision des bâtiments du futur qui s’érigeront prochainement dans nos métropoles.
Pour plus d'informations cliquez ici
Les plus lus
À lire également
Le Syctom et GRTgaz ensemble pour les déchets et le biogaz
Le Syctom et GRTgaz ensemble pour les déchets et le biogaz
Le Syctom et GRTgaz coopèrent pour optimiser la valorisation des déchets d’Île-de-France en gaz renouvelables en partageant leur expertise sur la transformation des boues d’épuration et des déchets ménagers en gaz renouvelables et sur le couplage des filières de gaz renouvelables (méthanisation et pyrogazéification).
Réseau de chaleur : coup de chaud à Brive
Réseau de chaleur : coup de chaud à Brive
Afin de fournir un moyen de chauffage écologique et renouvelable à ses administrés, la ville de Brive la Gaillarde s’est tournée vers Coriance, dans le cadre d’une DSP, pour mettre en place un réseau de chaleur. Ce chantier de construction de la chaufferie et de pose d’un réseau tout neuf fait appel au savoir-faire de l’entreprise EHTP, filiale du groupe NGE spécialisée dans les canalisations et réseaux, qui s’occupe des linéaires de canalisations calorifugées, en toute sécurité grâce aux blindages fournis par Thyssenkrupp Infrastructure. Reportage.  
Le BTP mobile aux Erasmus Days
Le BTP mobile aux Erasmus Days
C'est aujourd'hui qu'est donné le coup d'envoi des Erasmus Days pour lesquel s'est mobilisé le CCCA-BTP et son réseau de CFA du BTP afin de valoriser sa dynamique en faveur de la mobilité européenne et son projet phare BTP MOBILITÉ+.
Toulouse-Blagnac traite ses eaux pluviales
Toulouse-Blagnac traite ses eaux pluviales
Exploitée par Suez, la station de traitement des eaux pluviales de l’aéroport de Toulouse-Blagnac est destinée à traiter non seulement les eaux pluviales, mais aussi les pollutions hivernales glycolées issues de l’utilisation des produits de dégivrage, ainsi que les pollutions accidentelles de type hydrocarbures. Dans le cadre du projet d’agrandissement du Hall D de l’aéroport de Toulouse et de nouveaux parkings, la commune de Blagnac a demandé le traitement d’une problématique d’inondation due au flux très important reçu par le ruisseau du Riou, situé sous la plateforme aéroportuaire, notamment pendant des épisodes orageux.
Record d'énergie verte pour le réseau de chaleur de Grenoble-Alpes Métropole
Record d'énergie verte pour le réseau de chaleur de Grenoble-Alpes Métropole
Le réseau de chauffage urbain de Grenoble atteint un record d'énergies vertes avec 70% d'ENR&R ce qui constitue, de facto, un record national pour un réseau de cette envergure en terme de part d'énergies renouvelables et de récupération du mix énergétique.
Les Français et les déchets : analyser les comportements pour mieux valoriser
Les Français et les déchets : analyser les comportements pour mieux valoriser
L’institut d’études Occurrence a conduit une enquête online pour GRTgaz auprès d’un échantillon de 2 000 personnes représentatif de la population française. Cette enquête visait à étudier les comportements des Français avec les déchets afin de mieux comprendre leur connaissance et sensibilité face aux enjeux environnementaux. Le traitement des déchets est un enjeu complexe, on le sait. Mais GRTgaz le rappelle : il existe des solutions de valorisation avec le gaz qui transforment ces déchets en énergie, encore faut-il ne pas les écarter.
Spie batignolles enfouit des lignes électriques pour RTE
Spie batignolles enfouit des lignes électriques pour RTE
Un groupement constitué de Spie batignolles génie civil, Spie batignolles fondations, Spac et Setec TPI s'est vu attribuer par RTE, le réseau de transport d'électricité, un projet de conception-réalisation pour l'installation d'une galerie technique dans le cadre d'une mise en souterrain de lignes électriques sur les communes de Saint-Denis (93) et de Villeneuve-la-Garenne (92).
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Forum National des Eco Entreprises
2 Avril 2020
Forum National des Eco Entreprises
Confs'Amiante Hors-série Plomb
7 Avril 2020
Confs'Amiante Hors-série Plomb
Cycl'eau Bordeaux
7 Avril 2020
Cycl'eau Bordeaux
+ d'événements
Emploi
- Conducteur / Conductrice de travaux
- Dessinateur / Dessinatrice en métallerie
- Manoeuvre bâtiment
- Responsable de chantier
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.