Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Record d'énergie verte pour le réseau de chaleur de Grenoble-Alpes Métropole

Record d'énergie verte pour le réseau de chaleur de Grenoble-Alpes Métropole
Par La rédaction, le 9 juillet 2019.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le réseau de chauffage urbain de Grenoble-Alpes Métropole atteint un record d’énergies vertes avec 70% d’ENR&R ce qui constitue, de facto, un record national pour un réseau de cette envergure en terme de part d’énergies renouvelables et de récupération du mix énergétique.

Le record décroché par le réseau de chauffage urbain de Grenoble est le résultat d’année d’efforts car en 60 ans, il est passé de 0 % à plus de 70 % d’énergies renouvelables et de récupération (EnR&R), tout en multipliant par 30 la chaleur distribuée à ses clients. Plus ambitieux que les objectifs nationaux, le réseau de chaleur est plus performant que la moyenne nationale avec 71 % d’énergies renouvelables et de récupération contre 56 % au plan national et ambitionne les 100 % en 2033.

Grenoble veut cultiver une image verte

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Ces résultats sont déterminants pour la ville de Grenoble qui veut conserver un temps d’avance et devenir une capitale verte européenne exemplaire. Ce verdissement a permis de réduire ses émissions de CO2 de près de 60 % depuis 1990 alors que l’objectif européen fixe une réduction de 20 % à l’horizon 2020. Il y a plusieurs facteurs qui expliquent ce résultat comme des outils de production optimisés sur l’ensemble des sites, un recours limité aux énergies fossiles, l’intégration d’une nouvelle source d’énergie grâce au raccordement à la plateforme chimique de Pont-de-Claix pour valoriser une partie de leur production énergétique et l’augmentation de la part du bois-énergie au détriment des énergies fossiles.

Le bois superstar

Première énergie renouvelable du réseau, le bois énergie contribue de manière significative à la transition énergétique dans laquelle est engagé le territoire. La Compagnie de Chauffage développe et structure sa filière d’approvisionnement bois, en partenariat avec les acteurs de la filière, conscients depuis longtemps des multiples enjeux de la forêt. Aujourd’hui, la biomasse permet non seulement de dépasser 50% d’ENR&R dans le bilan énergétique du réseau de chauffage urbain, ce qui autorise un taux de TVA réduit pour les usagers, mais présente aussi l’avantage d’être locale. Le bois utilisé en tant que combustible pour le réseau de chaleur est approvisionné dans un rayon de 100 km autour de Grenoble. La Compagnie de Chauffage limite donc les trajets en s’approvisionnant au niveau local.

De grosses économies de CO2

100 000 tonnes de bois ont permis cette saison de chauffer l’équivalent de près de 30 000 foyers sur le territoire de la Métropole et d’économiser environ 117 000 tonnes de C02 par rapport au charbon, combustible originel du chauffage urbain ou encore 70 000 tonnes de CO2 par rapport au Gaz Naturel. Ces émissions évitées correspondent à l’équivalent des émissions annuelles de CO2 de près de 40 000 voitures, effectuant 15 000 km/an avec un taux d’émission de 120 g/km.
Une nouvelle centrale biomasse, « BIOMAX », implantée sur la Presqu’île Scientifique sera prochainement mise en service (mars 2020) et viendra renforcer le réseau de chauffage urbain de la Métropole. Au total, près de 150 000 tonnes de bois seront alors valorisées en chaleur, soit plus de 30 % de l’énergie produite par la Compagnie de Chauffage, ce qui permettra de dépasser les 75 % d’ENR&R. Le tonnage de bois a plus que quintuplé en 15 ans passant de 19 100 tonnes en 2004 à ce nouveau record de 100 000 tonnes sur la saison de chauffe 2018-2019.

Des contrats verts

Ce sont 60 millions d’euros d’emprunts qui ont été mobilisés auprès de la BEI, du Crédit Lyonnais et de la Banque Postale pour accompagner le développement de ce réseau écologiquement vertueux.
Les contrats de prêts ont été signés avec ces établissements financiers pour couvrir les investissements nécessaires au développement du chauffage urbain pour les cinq premières années de la délégation de service public consentie à la Compagnie de Chauffage.  Les travaux prévus concernent l’extension et la modernisation du réseau de distribution ainsi que des améliorations de la capacité de production afin d’accroître l’efficacité énergétique, le développement de l’utilisation de ressources renouvelables et la réduction des émissions de CO2 sur le territoire.
Cette stratégie de développement du réseau, basée sur les énergies dites « propres », permet aujourd’hui d’atteindre plus de 85 % d’énergies renouvelables et récupérables (déchets urbains, biomasse, etc.) en 2022, avec pour objectif 100 % en 2033.


Créée en 1960, la Compagnie de Chauffage, qui accompagne Grenoble-Alpes Métropole dans la transition énergétique du territoire, gère le 2e réseau de chaleur de France, ainsi que l’Usine d’Incinération et de Valorisation Energétique de Grenoble (Athanor), dans le cadre de Délégations de Service Public. 

Crédit : @ville de Grenoble
Retrouvez sur LinkedIn Sébastien Battaglini, rédacteur en chef de Réseaux VRD.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Gaz vert : « 2020, une année record » annonce GRDF
Gaz vert : « 2020, une année record » annonce GRDF
Avec l’essor du gaz vert, énergie renouvelable produite localement, le réseau gaz devient un maillon essentiel à la transition écologique. Acteur engagé de ce développement, GRDF accompagne les collectivités territoriales vers la neutralité carbone, objectif visé pour 2050, au travers de leurs choix de politiques énergétiques et de mobilité durable dans cette dynamique qui atteint de nouveaux records en 2020.
Valence inaugure sa chaufferie biomasse
Valence inaugure sa chaufferie biomasse
La ville de Valence bénéficiait depuis 1967 d’un réseau de chaleur urbain entièrement alimenté par des énergies fossiles. Dans le cadre d’un contrat de délégation de service public, l’exploitant, Énergie Verte de Valence, a alors débuté la mise en œuvre de moyens de production de chaleur à la fois plus respectueux de l’environnement et moins couteux. Point d’orgue de cette transformation débutée en 2017, l’inauguration de la chaufferie biomasse.
Sol Solution connecte son nouveau pénétromètre dynamique léger, le e-Kodiak
Sol Solution connecte son nouveau pénétromètre dynamique léger, le e-Kodiak
Conçu et développé par Sol Solution, le e-Kodiak est un pénétromètre connecté grâce à un système d’acquisition de mesure d’enfoncement associé à une application mobile, le Sol Solution DCP. Il permet d’optimiser et d’analyser les études de sols et diagnostics géotechniques en temps réel.
Les bornes Metropolis pour le Grand Paris
Les bornes Metropolis pour le Grand Paris
D'ici 2022, Métropolis développera un réseau de bornes électriques de plus de 5 000 points de charge dont 250 points de recharge rapide sur l'ensemble du territoire de la Métropole du Grand Paris.
L’aménagement urbain, terrain de jeu de Pro Urba
L’aménagement urbain, terrain de jeu de Pro Urba
En 40 ans d’existence et plus de 4 000 réalisations, le français Pro Urba s’est imposé comme un acteur reconnu sur le marché de l’aménagement public et de loisirs. Du mobilier urbain aux équipements sportifs, jeux et fontaineries ludiques, en passant par les sols techniques, l’expérience de l’aménagement global ou clef en main n’est pourtant pas la seule voie de réussite. Car aménager l’espace urbain, c’est aussi devoir sans cesse se renouveler et s’adapter aux nouveaux enjeux et nouveaux modes de vie. De quoi booster la créativité de nos villes.
GRDF mise sur le recrutement en alternance
GRDF mise sur le recrutement en alternance
Pour 2021, avec plus de 500 offres de postes à pourvoir en alternance en France, dont 60 sur la région Auvergne-Rhône-Alpes, GRDF poursuit sa stratégie de recrutement, faisant de l’alternance, un outil majeur au service du renouvellement de ses compétences.
Fonds Chaleur, entre craintes et espoirs
Fonds Chaleur, entre craintes et espoirs
Le Fonds Chaleur, un atout précieux pour le développement des nouvelles énergies, jouent son rôle pour l’extension des réseaux existants, mais, selon la FNCCR, il ne soutient pas assez les nouveaux réseaux de chaleur bois-énergie.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.