x
Accès abonnés Voir nos offres
Menu

RÉSEAUX VRD
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES
VIDÉOS

Toulouse-Blagnac traite ses eaux pluviales

Partager :
Nos applications :  
Toulouse-Blagnac traite ses eaux pluviales
Par La rédaction, le 28 mai 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Réseaux VRD
Exploitée par Suez, la station de traitement des eaux pluviales de l’aéroport de Toulouse-Blagnac est destinée à traiter non seulement les eaux pluviales, mais aussi les pollutions hivernales glycolées issues de l’utilisation des produits de dégivrage, ainsi que les pollutions accidentelles de type hydrocarbures. Visite.

 
En 2007, dans le cadre du projet d’agrandissement du Hall D de l’aéroport de Toulouse et de nouveaux parkings, la commune de Blagnac a demandé le traitement d’une problématique d’inondation due au flux très important reçu par le ruisseau du Riou, situé sous la plateforme aéroportuaire, notamment pendant des épisodes orageux. « Il s’agit de traiter les eaux reçues sur une surface imperméabilisée de 140 ha, soit un total annuel d’environ 700 000 m3 d’eau », résume Sophie Balblanc, directrice d’agence pour Suez. Selon la saison, cela peut représenter 6 000 à 7 000 m3 sur 6 heures pour les pluies d’hiver et jusqu’à plus de 15 000 m3 en moins de 2 heures pour les orages pendant l’été. « À cette demande se sont ajoutés les impératifs d’amélioration de la qualité des rejets dans le milieu naturel », reprend Sophie Balblanc.
 
Il s’agit d’un dispositif à l’époque assez précurseur. En effet, seuls les aéroports de Roissy et d’Orly étaient alors équipés d’unités de traitement des eaux pluviales. Fort de son expérience sur les aéroports parisiens en tant que constructeur et exploitant, Suez (Lyonnaise des Eaux à l’époque) a remporté ce marché sorti sous la forme d’un Partenariat Public Privé (conception, construction, exploitation et financement). Le process repose sur un traitement physico-chimique, procédé Densadeg de Degrémont, avec une capacité de 3 600 m3/heure. Cependant, avant cette étape, les effluents sont stockés dans un bassin de stockage-décantation gravitaire de 20 000 m3, scindé en deux parties de respectivement 12 000 m3 et 8 000 m3. Particularité du dispositif, ce bassin enterré à près de 12 m de profondeur sert de socle aux bâtiments, centre de traitement, locaux d’exploitation, construits en superstructure. Une solution qui répond aux contraintes imposées par la relative exiguïté du terrain disponible en surface. « Nous avons été confrontés à des difficultés liées à la nature hétérogène du terrain et à la nappe phréatique qui affleure à moins de trois mètres de la surface. Il était nécessaire de réaliser un coffre totalement étanche et lesté, afin de répondre à une éventuelle surpression de la nappe », détaille la directrice d’agence.
 
La station permet de traiter trois types de pollution qui peuvent se combiner. Ces pollutions sont les matières en suspension, les hydrocarbures et le glycol, produit utilisé pour le dégivrage des avions en hiver. A noter que 522 avions ont été dégivrés en 2017 à l’aéroport de Toulouse-Blagnac. « Les matières en suspension drainées sur la plateforme - usure des pneus, poussières, résidus d’hydrocarbures…- se décantent naturellement dans le bassin de rétention de 12 000 m3 sans besoin d’un traitement particulier », reprend Sophie Balblanc. Au minimum 60 % d’entre elles se déposent ainsi au fond du bassin durant les premières heures. L’effluent passe ensuite dans un décanteur lamellaire dans lequel sont injectés des réactifs pour floculer et récupérer le reste des matières en suspension. Avant leur rejet dans le Riou, la qualité des eaux est bien évidemment contrôlée. Quant aux boues récupérées soit en fond de bassin soit après le décanteur lamellaire (environ 5 t de matière sèche par an), elles vont directement dans une benne filtrante avant de suivre une filière appropriée de retraitement et de valorisation.
 
Un déversement accidentel d’hydrocarbures sur les pistes est prévu. Les effluents sont détournés vers un bassin de stockage de 100 m3 puis évacués en centre de traitement agréé. Enfin, le glycol fait lui aussi l’objet d’un traitement spécifique dans une partie dédiée du bassin de stockage. Dans ce bassin de 8 000 m3 de capacité, le produit utilisé pour le dégivrage des avions fait l’objet d’un traitement biologique spécifiquement développé et breveté par les équipes Suez. « Plus de 90 % du glycol qui se retrouve sur les pistes après les opérations de dégivrage est récupéré par les balayeuses, stocké dans des cuves puis récupéré dans une bâche de stockage. Ce concentré est ensuite injecté de façon pilotée dans le process de traitement biologique », explique Sophie Balblanc. Quant aux 10 % restant, ils sont traités avec les eaux pluviales récupérées par ailleurs.
 
La qualité des eaux de surface est en ligne de mire. En effet, pour un débit maximum d’entrée qui se situe à 15 m3/s, cette station stabilise donc le débit du Riou en sortie à un maximum d’1 m3/sec et assure une qualité constante de ses eaux. La station de traitement fait, par ailleurs, l’objet d’une supervision par télégestion, avec le suivi en continu des paramètres de débit et de qualité des eaux, et une prise en compte des informations météo permettant d’anticiper les événements pluvieux.
 
H. de Y.
 
Retrouvez toute l'information réseaux VRD dans Réseaux VRD.
Réseaux VRD, le seul magazine 100% réseaux.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Rencontre avec Pierre Calvin

Pour ce spécial route, le président de Routes de France est l’invité de la Parole est à vous.
Toutes nos vidéos
Les chantiers des derniers mois
À lire également
Menton : revoir la surface pour gérer les pluies
Menton : revoir la surface pour gérer les pluies
La gestion des eaux pluviales est une nécessité pratique mais, pour les villes, cela devient également un enjeu d’aménagement, un souci d’esthétique.
 Le filtre compact voit ses ventes exploser
"Le filtre compact voit ses ventes exploser"
A quelques encablures des assises de l’ANC et quelques semaines de Pollutec puis du Carrefour de l’eau, nous sommes allés à la rencontre de François Le Lan, le dirigeant de Tricel France, pour qu’il nous donne sa vision de l’ANC et pour cerner les enjeux de ce secteur, que ce soit pour les fabricants ou pour les utilisateurs.
Gros diamètre pour l'usine d'eau potable de Moulin de Galat
Gros diamètre pour l'usine d'eau potable de Moulin de Galat
Dans le cadre des travaux de sécurisation de la canalisation reliant l’usine syndicale de production d’eau potable du Moulin de Galat aux réservoirs de tête Tire-Cabre, les entreprises Gineste TP, Capraro et Cie, et Quercy Entreprise, ont posé 1 065 ml de tuyaux en fonte ductile de diamètre DN 800, issus de la gamme Naturel de Saint-Gobain PAM.
Diamètre record en PEHD à Monaco
Diamètre record en PEHD à Monaco
Monaco se trouve confronté à un problème à priori insoluble : le manque de foncier.
Atlas Copco complète sa gamme de pompes d'assèchement submersibles
Atlas Copco complète sa gamme de pompes d'assèchement submersibles
La division Power and Flow d’Atlas Copco sort de nouveaux modèles pour les applications mixtes (drainage et dragage) ainsi qu'une nouvelle gamme complète exclusivement réservée aux applications de traitement des boues.
Les Canalisateurs font bloc au Carrefour de l'Eau
Les Canalisateurs font bloc au Carrefour de l'Eau
Les professionnels des réseaux se retrouveront au sein du Village Canalisateurs au Carrefour de l'Eau, les 30 et 31 janvier prochains au parc des Expositions de Rennes.
Concours Pollutec 2018 « 40 ans d’innovation » : Stradal primé
Concours Pollutec 2018 « 40 ans d’innovation » : Stradal primé
À partir de demain, Stradal s'installe une nouvelle fois sur le Village Béton, à Pollutec.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Applications
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Recycking Aktiv
5 Septembre 2019
Recycking Aktiv
Matexpo 2019
11 Septembre 2019
Matexpo 2019
Les Confs Amiante Marseille
12 Septembre 2019
Les Confs Amiante Marseille
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- Ingénieur / Ingénieure calcul de structure
- Dessinateur-projeteur / Dessinatrice-projeteuse en génie climatique
- Dessinateur / Dessinatrice en Voirie Réseaux Divers (VRD)
- Conducteur / Conductrice de travaux
+ D’OFFRES
Rubriques
Bâtiment
Environnement
Infrastructures TP
Matériels
Rail
Réseaux
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Applications
iOS
Android
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.