Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Rail > La gare du Nord accueille le plus grand chantier RAVI d’Europe
RAIL

La gare du Nord accueille le plus grand chantier RAVI d’Europe

PUBLIÉ LE 12 FÉVRIER 2024
FRÉDÉRIC BURGUIERE
Archiver cet article
La gare du Nord accueille le plus grand chantier RAVI d’Europe
A chantier hors norme,, matériel hors norme. Industrialisé, le remplacement des 43 appareils de voie en gare du Nord est effectué par les équipes de TSO et notamment par celle en charge de la grue Kirow. © F. Burguière
Jusqu’à la fin du mois de juin la gare du Nord, est le théâtre du plus grand chantier de Remplacement des Appareils de Voies Industrialisé (RAVI). Mobilisées lors d’opérations « Coup de poings, » les équipes de SNCF Réseau et de TSO ont en charge le remplacement de 43 appareils.
 
Afin de maintenir les performances des lignes H (Paris Nord /Persan Beaumont /Creil / Luzarches) et K (Paris Nord / Crépy en Valois) SNCF Réseau à mandaté TSO pour remplacer 43 appareils de voies (AdV) sur voie ballastée.  Une opération exceptionnelle de par son envergure, qui en fait la plus importante d’Europe et qui concentre à lui seul, 1/3 du volume des AdV qui seront remplacés au cours de l’année 2024 en Île-de-France. « Ce chantier est exceptionnel de par son volume et par son emplacement, car la gare du Nord, est la plus importante d’Europe » explique Gilles Gautrin, Directeur Modernisation et Développement SNCF Réseau Île-de-France. Situé sur la partie droite de la gare, les travaux courent des voies 31 à 36.  « Sur ces voies rassemblent les lignes H et K du réseau transilien et du TER des hauts de France » poursuit ce dernier. « Ce chantier est très important pour TSO.  Il intervient avant les JOP et avec 43 AdV est le plus gros chantier d’appareil de voies » complète Thibault Boivin chef de projet chez TSO.
 
« Le rajeunissement du réseau est une priorité. SNCF Réseau y consacre 800 M€ chaque année en Ile-de-France. Levier majeur d’amélioration de la ponctualité des trains, il est d’autant plus important pour l’axe Nord que ce dernier est l’un des plus circulés de l’IIe-de-France. Ces renouvellements massifs sont aussi un préalable au déploiement de grands projets nécessaires à la construction du Grand Paris ferroviaire, qui fera du réseau périurbain francilien le plus moderne d’Europe d’ici la fin de la décennie » - Séverine Lepère, Directrice générale Ile-de-France de SNCF Réseau.
 
Un découpage en 7 zones de travaux
Pour mener à bien ce chantier hors norme, un phasage des travaux a été établi à la demi-heure. « Ce projet a été conçu en méthodologie et en phasage avec un focus client » précise Gilles Gautrin. Ainsi, jusqu’au 6 juillet 2024, les travaux seront réalisés lors de 12 opérations coup de poing (OPC), dont 3 réservées au confortatif, et sur la semaine du 10 au 18 février. « La méthode et la façon de travailler permettent de conserver un service optimum pour les usagers » indique Gilles Gautrin. Une méthodologie qui a conduit à découper les voies en 7 zones en regroupant certains appareils de voies pour les traiter lors des OPC. « Nous avons une contrainte supplémentaire qui nous a conduit à travailler en semaine et qui concerne les zones 1 et 2 dont les AdV sont très imbriqués les uns aux autres » indique Olivier Armillotta, chef de projet et pilote des opération chez SNCF Réseau. Une imbrication qui impose de traiter l’ensemble de ces deux zones simultanément. Une planification des travaux qui intègre une préparation de très haut vol. Un incontournable pour réussir ce défi d’envergure et qui aura nécessité 4 mois de préparation afin de préparer les OPC à venir, tout devant être libéré avant les JOP.
 
La méthode industrielle a été choisie en raison de son efficacité mais aussi pour rendre les voies à la circulation à l’issue de chaque OPC. © SNCF Réseau
 
Une grue à la hauteur de l’enjeu
Ce chantier monumental requiert des engins de levage à la hauteur. C’est pourquoi la grue Kirow de TSO (celle appartenant à SNCF Réseau étant destinée au relevage des trains) est sur le site. Dans un premier temps sur la base de « Chapelle interne » où été livrés les AdV en provenance des ateliers de Moulin Neuf et de ceux de chez Vossloh, par wagon pupitre à l’exception des pièces trop importantes en raison du gabarit des appareils (notamment les communications croisées). Rangés selon un plan précis, ces AdV sont acheminé à l’aide de lorrys automoteurs en gare du Nord pour être posé avec la grue Kirow.
 
Chiffres
38 M€
43 appareils de voies
12 opérations coups de poings
300 agents mobilisés
1 700 m de voies renouvelées
4 000 traverses remplacées
10 000 tonnes de ballast
6 000 m d’infrastructures caténaires remplacées

 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Grand Paris Express : Le tunnelier Awa a été baptisé
Grand Paris Express : Le tunnelier Awa a été baptisé
La SGP attribue à NGE le dernier tronçon de la ligne 15
La SGP attribue à NGE le dernier tronçon de la ligne 15
[Grand Format] Sur le site du plus grand chantier RAVI d’Europe
[Grand Format] Sur le site du plus grand chantier RAVI d’Europe
[Grand format] « Chagall » l’opération de la démesure
[Grand format] « Chagall » l’opération de la démesure
Tous les articles Rail
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS