ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ RAIL

Prix de l’énergie : l’AFRA sonne l’alerte

Par La Rédaction. Publié le 17 février 2023.
Prix de l’énergie : l’AFRA sonne l’alerte
L'AFRA demande à ce que les contrats liés aux coûts de l'énergie soient renégociés © AFRA
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
La hausse du prix de l’énergie impacte durement les opérateurs de fret ferroviaire. Raphaël Doutrebente, Président de la commission Fret de l’AFRA et Président d’Europorte et Alexandre Gallo, Président de l’Association Française du Rail (AFRA) et Président Directeur Général de DB Cargo France tirent le signal d’alarme.
 
Comme annoncé, la hausse sans précédent des prix de l’énergie début 2023* fragilise chaque jour un peu plus l’équilibre économique des acteurs du ferroviaire. L’Association Française du Rail (AFRA), qui rassemble les opérateurs alternatifs à la SNCF, appelle à une renégociation immédiate des contrats pour revenir à un prix de l’énergie soutenable. Elle s’inquiète de la situation financière préoccupante de certains opérateurs et redoute qu’ils ne soient rapidement plus en mesure de payer leurs factures à SNCF Réseau. « Nous alertons depuis des mois le ministère des Transports mais le gouvernement regarde ailleurs : cette hausse du prix de l’énergie est insoutenable pour tous les acteurs du ferroviaire », alerte Raphaël Doutrebente, Président de la commission Fret de l’AFRA et Président d’Europorte. « Certains opérateurs nous font déjà remonter une situation financière préoccupante et craignent de ne rapidement plus être en mesure de payer leurs factures d’électricité à SNCF Réseau. Nous appelons donc à une renégociation immédiate des contrats pour revenir à un prix de l’énergie soutenable » poursuit ce dernier.
 
Le fret ferroviaire mis à mal
L’énergie représentait déjà 20% des coûts des opérateurs. Alors que le ferroviaire est un mode énergétiquement sobre - il consomme 6 fois moins d’énergie que la route - et que son principal atout est sa traction électrique, le gouvernement n’a pas prévu de dispositif d’aide adapté pour soutenir le ferroviaire dans cette crise conjoncturelle. « La France va à contre-courant de ses engagements en fragilisant un pilier de la transition énergétique de notre pays », s’alarme Alexandre Gallo, président de l’Association Française du Rail (AFRA) et Président Directeur Général de DB Cargo France. « Les conséquences sont déjà perceptibles sur les rails français : les trains électriques restent en gare, remplacés par des trains au diesel ou pire par des camions sur nos routes. Le report modal inversé est enclenché, annulant tous les efforts pour développer le fret ferroviaire. Quelle aberration dans le contexte de sobriété énergétique et de transition écologique ! » constate Alexandre Gallo. L’objectif de la France était pourtant de doubler la part modale du fret ferroviaire d’ici à 2030. Les opérateurs avaient bien lancé la dynamique, avec une progression de la part modale de 9,6 % à 10,7 % entre 2020 et 2021. Les 36 milliards de tonnes kilomètre ferroviaires circulant aujourd’hui en France représentent l’équivalent de 2 millions de circulations de camions en moins sur nos routes.
 
* Le gestionnaire d’infrastructure SNCF Réseau a quadruplé au 1er janvier la Redevance pour la fourniture du courant de traction (RFE) avec télé-relevage, passant de 111,95 euros du mégawatt-heure HT en 2022 à  473,51 euros en 2023.
 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
14 novembre 2023
8e Comité stratégique des mobilités des jeux olympiques et paralympiques de 2024 Amélie Oudéa-Castera, ministre des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques, et Clément Beaune, Ministre délégué chargé des Transports, ont présidé mardi 14 novembre 2023 le huitième comité stratégique des mobilités des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.
8e Comité stratégique des mobilités des jeux olympiques et paralympiques de 2024
8 novembre 2023
SNCF Réseau confie à Eiffage Rail la modernisation du viaduc de Rochepinard Dans le cadre de la régénération du réseau ferré national, SNCF Réseau a mandaté Eiffage Rail pour renouveler les appareils de dilatation d’ouvrages d’arts et le ballast du viaduc de Rochepinard sur la Ligne à Grande vitesse Atlantique (LGA). 
SNCF Réseau confie à Eiffage Rail la modernisation du viaduc de Rochepinard
9 janvier 2024
La gare de Toulon est désormais accessible à tous les usagers Mené par SNCF Gares & Connexions, les travaux de modernisation des quais de la gare de Toulon se sont achevés fin décembre. 100 % accessible, la gare et les quais facilitent ainsi l’accès au train.
La gare de Toulon est désormais accessible à tous les usagers
Tous les articles RAIL
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola