Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Des traverses qui défient le temps

Des traverses qui défient le temps
Par CB, le 27 août 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Développée par le groupe chimique japonais Sekisui à la fin des années 70, la technologie du bois synthétique FFU a essaimé depuis à travers le monde. Plébiscitée par les gestionnaires de réseaux allemand et suisse en particulier, elle intéresse également la RATP qui l’utilise régulièrement pour ses projets d’extension de réseau.

C’est en 1978 que la société Sekisui développe en collaboration avec les chemins de fer japonais un matériau composite à base de mousse d’uréthane renforcé par des fibres : le bois synthétique FFU. Deux années plus tard, cette technologie prometteuse est appliquée dans le cadre de deux projets sur un pont enjambant le fleuve Miomonte et dans le tunnel ferroviaire sous-marin de Kanmon. Approuvée dès 1985 par l’institut japonais RTRI (Railway Technical Research Institute), cette solution est alors utilisée en tant que traverses standard par le gestionnaire de réseaux Japanese National Railways. Testées de nouveau en 1996 par le RTRI qui réalise le suivi de leur qualité technique, ces traverses indiquent qu’elles peuvent être soumises  à 100 millions d’alternances de charges ce qui conduit à un pronostic d’espérance de vie de 50 ans. « Ces résultats ont été confirmé en 2011 puis en 2020 après dépose et examen des traverses par ce même laboratoire qui notifie que les traverses peuvent encore être utilisées en toute sécurité pendant 20 années supplémentaires » assure Günther Koller, directeur de l’agence autrichienne de consulting Koocoo Technology et prescripteur en Europe de cette technologie mise en œuvre au japon sur plus de 1 550 km de voies (sections d’aiguilles, ouvrages d’arts, tunnels, passages à niveau…).

Le marché européen
Introduite en Autriche dès 2004 puis en Allemagne, la technologie FFU est validée par l’Université technique de Munich ce qui permet à l’Office fédéral des chemins de fer allemand d’accorder en 2009 sur la base des résultats, l’homologation pour un essai d’exploitation sur son infrastructure. L’homologation finale de l’EBA sera alors accordée en 2017 pour une charge à l’essieu de 22,5 t et des vitesses allant jusqu’à 230 km/h. « Par la suite, Sekisui a reçu la plus haute certification de qualité de la Deutsche Bahn » précise Günther Koller. Le FFU fait alors florès dans la majorité des pays européens dont l’Angleterre qui homologue le produit en 2018 et la France qui initie en 2016 des projets à Lille (Keolis), Toulouse (Tisseo) et encore Paris (RATP) sur les extensions des lignes 11 et 14 du métro. Notons que le FFU est également utilisée en Australie, aux États-Unis, en Asie, en Inde, en Amérique du Sud. « Depuis 2016, Sekisui figure parmi les 100 entreprises les plus durables au monde et a reçu le prix Global 100 » se félicite le consultant qui ajoute que cette distinction est également justifiée par une durée de vie nominale du FFU de 50 ans en tant que traverse ferroviaire, ou une charge de service totalisant 1,7 milliard de tonnes, et une recyclabilité à 100 % à la fin du cycle de vie utile.
 

Mise en place des FFU sur la ligne 14
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Rail
Le magazine dédié exclusivement aux travaux d’infrastructures ferroviaires et de transports guidés urbains.
Découvrir
Acheter un numéro
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
À lire également
Tunnel de l’Encombrouze: on désencombre et on sécurise !
Tunnel de l’Encombrouze: on désencombre et on sécurise !
Du 14 mars au 4 septembre 2021, SNCF Réseau conduit des travaux de confortement au niveau de du tunnel desservant Briançon depuis Veynes et Gap.
Ligne de la Côte Bleue : le multimétiers a la cote chez NGE !
Ligne de la Côte Bleue : le multimétiers a la cote chez NGE !
Démarrée fin avril 2020, la rénovation de la ligne de la Côte bleue, ligne de fret et de transport passagers, a été livrée dans les temps avec la circulation des premiers trains fin avril. Une opération rondement menée qui doit sa réussite à la synergie multimétiers du groupe.
25 km de RVB entre Laroche-Migennes et Auxerre
25 km de RVB entre Laroche-Migennes et Auxerre
SNCF Réseau réalise d’importants travaux de modernisation de la voie entre Laroche-Migennes et Auxerre. Ces travaux, qui consistent à renouveler 25 kilomètres de voies, se dérouleront du 29 mars au 10 juillet 2021, et représentent un investissement de 44M€ financés en fonds propres.
EuroRail Hub : un lancement réussi
EuroRail Hub : un lancement réussi
La première édition du salon digital EuroRail Hub, qui s'est déroulée en ligne les 24 et 25 mars 2021, a offert à la communauté ferroviaire européenne la première plateforme de rencontre de l'année. Plus de 1 300 visiteurs de 56 pays ont profité de l'occasion pour se connecter pendant les deux jours de l'événement virtuel. Tour d’horizon.
Trains légers autonomes : Akiem et Taxirail en lice
Trains légers autonomes : Akiem et Taxirail en lice
Akiem, acteur ferroviaire français et Taxirail, start up de la mobilité, annoncent la signature d'une lettre d'intention visant à construire un partenariat financier et industriel. Ce partenariat aura pour but de finaliser le développement du TAXIRAILTM, afin d'offrir aux régions une solution innovante de pérennisation de leurs petites lignes.
Oc’Via Maintenance, la cheville ouvrière du CNM [1/2]
Oc’Via Maintenance, la cheville ouvrière du CNM [1/2]
Et si l’avenir de la maintenance d’infrastructures ferroviaires se jouait sur la ligne du CNM ? Une maintenance qui serait agile et dynamique, et qui évoluerait en fonction des données remontées du terrain. C’est en tout cas ce qui ressort d’une discussion tenue à bâton rompu avec Bruno Dabilly, président d’Oc’Via Maintenance et Olivier Mari son directeur technique.
Le terminal fret de Bregaillon n’est plus en rade
Le terminal fret de Bregaillon n’est plus en rade
Le terminal de Brégaillon, au sein des Ports de la rade de Toulon, est désormais connecté au réseau ferré. Après deux ans de travaux, l’ITE a accueilli son premier train destiné à tester les procédures de circulation en conditions réelles.
Tous les articles RAIL
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.