Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

RAIL
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

L’indépendance de SNCF Réseau mise en doute par le Sénat

Partager :
L’indépendance de SNCF Réseau mise en doute par le Sénat
Par La rédaction, le 28 mai 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Rail
À l’occasion de l’examen de la loi pour un nouveau pacte ferroviaire, le Sénat déplore que la garantie l’indépendance de SNCF Réseau au sein du groupe public unifié ne soit pas garantie. Hervé Maurey, le président de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable, appelle le Gouvernement à revoir sa copie.

Les dispositions du projet d’ordonnance relative à la nouvelle SNCF transmis pour avis au Conseil d’État risquent de porter atteinte à l’égalité d’accès au réseau entre les différents opérateurs, déplore le président de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable, Hervé Maurey. À l’occasion de l’examen de la loi pour un nouveau pacte ferroviaire, le Sénat avait veillé à ce que soit garantie l’indépendance de SNCF Réseau, condition indispensable à l’ouverture à la concurrence du secteur ferroviaire. Or, le projet d’ordonnance relative à la nouvelle SNCF transmis pour avis au Conseil d’État n’est pas conforme à cette volonté.

En effet, plusieurs mesures envisagées remettent en cause l’indépendance du gestionnaire d’infrastructure, comme l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer) a pu elle-même le constater dans son avis. Ainsi, la composition du conseil d’administration de SNCF Réseau comprendrait une part significative de membres nommés sur proposition de la société nationale SNCF, et ceux-ci disposeraient d’une capacité de blocage.
Comme le souligne l’Arafer dans son avis du 9 mai dernier, cette capacité de blocage « est de nature à attribuer à la société holding un pouvoir exorbitant sur les décisions stratégiques du gestionnaire d’infrastructure ». En outre, la commission regrette l’absence d’avis conforme de l’Arafer sur la nomination du président du conseil d’administration de SNCF Réseau, pourtant souhaité par le législateur. Selon le président de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable, Hervé Maurey : « Alors que la loi vise à envoyer un signal fort aux nouveaux entrants dans le secteur du transport ferroviaire, le projet d’ordonnance ne permet manifestement pas d’assurer l’indépendance du gestionnaire d’infrastructure  ».

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Enfin, le président de la commission déplore qu’en dépit du souhait des sénateurs réitéré à maintes reprises et des assurances données par la ministre lors de l’examen de la loi d’orientation des mobilités au Sénat, le projet d’ordonnance ne prévoit pas la présence de parlementaires au sein du conseil d’administration de SNCF Réseau.
 

Retrouvez toute l'information "rail" dans BTP Rail.
BTP Rail, le panorama complet du secteur ferroviaire et des transports collectifs en site propre.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  La parole est à vous éclaire la fibre optique

22 000 emplois à mobiliser dès 2021. Avec l’objectif 100% fibre d’ici 2025 du Gouvernement, le secteur des télécoms a du pain sur la planche. L'équipe de BTP ça tourne s'est rendue au CFA Ducretet à Clichy.
+ de vidéos BTP ça tourne
À lire également
Genèse d’une nouvelle association professionnelle dans le rail
Genèse d’une nouvelle association professionnelle dans le rail
La création de l’association Assofer, décidée fin avril, regroupera des responsables d’organismes de formation hors SNCF. Présidée par Daniel Delbois, gérant de l’institut de sécurité ferroviaire ISF, elle vise à promouvoir, représenter et défendre les intérêts de la filière « formation aux métiers du ferroviaire » auprès des instances nationales et des grands donneurs d’ordre.
La ligne Creil-Jeumont sera bien armée !
La ligne Creil-Jeumont sera bien armée !
Pour sa première sortie en Hauts-de-France, la nouvelle suite rapide caténaire du groupement Colas Rail/TSO évoluera sur un tronçon de 30 km entre Noyon et Saint-Quentin. Un tour de chauffe qui permettra de remplacer 700 armements caténaires du 18 novembre au 12 décembre 2019.
Croissance Rail accompagne Vapé Rail
Croissance Rail accompagne Vapé Rail
Vapé Rail, spécialiste français de produits de fixations ferroviaires et de maintenance connectée, est racheté par son dirigeant Stéphane Brunet. Ce dernier devenant majoritaire au capital aux côtés du fonds Croissance Rail dédié à la filière ferroviaire française et géré par Bpifrance.
A VivaTech, SNCF Réseau carbure au rythme des start-ups !
A VivaTech, SNCF Réseau carbure au rythme des start-ups !
Un espace de près de 400 m2, 47 startups partenaires présentes, plus de 50 000 visiteurs accueillis…, le millésime 2019 du Lab SNCF au salon Viva Technology a tenu toutes ses promesses. Quant à l’enthousiasme des jeunes pousses spécialisées dans les nouvelles mobilités durables, il était bien palpable. Serait-ce une des conséquences de l’annonce faite par le groupe le 10 mai dernier et concernant la création de 574 Invest, un nouveau fonds d’investissement dédié aux nouvelles mobilités et aux technologies de l’industrie du futur ?
Eole : le tunnelier Virginie entre en action
Eole : le tunnelier Virginie entre en action
Virginie, c’est le prénom donné au tunnelier du projet Est-Ouest Liaison Express qui creusera le monotube d’environ 6 km entre Courbevoie et la gare d’Haussmann Saint-Lazare. Un mastodonte aux dimensions exceptionnelles qui entrera en action au 1er trimestre 2019 et ce jusqu’en 2021.
Travaux de grande ampleur en gare de Saint-Denis
Travaux de grande ampleur en gare de Saint-Denis
4 ans ! C’est la durée des travaux d’accessibilité effectué en gare de Saint-Denis-L’Ile-Saint-Denis. Un chantier qui permettra de désengorger la gare et d’en améliorer l’accessibilité.
Deux grues Demag pour soulever une locomotive TGV dans l’Aube
Deux grues Demag pour soulever une locomotive TGV dans l’Aube
Pour transférer une locomotive de 34 tonnes sur une voie du technicentre SNCF de Romilly-sur-Seine (10), Mordefroy Levage, prestataire de services de grutage, a opté pour un tandem Demag composé d’une AC 100-4L et AC 140.
Tous les articles RAIL
Applications
Accès au kiosque
Événements
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
13 Novembre 2019
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
Solutrans
19 Novembre 2019
Solutrans
Transrail
26 Novembre 2019
Transrail
+ d'événements
Emploi
- Chef de bureau d'études en BTP
- Dessinateur / Dessinatrice du bâtiment
- Scieur carotteur / Scieuse carotteuse de béton
- Chef de chantier électricité
+ d’offres
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.