Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Infrastructures TP > Les finisseurs Volvo soufflent le chaud et le froid
INFRASTRUCTURES TP

Les finisseurs Volvo soufflent le chaud et le froid

PUBLIÉ LE 29 JUIN 2023
JULIA TORTORICI
Archiver cet article
Les finisseurs Volvo soufflent le chaud et le froid
Un P6820D muni d’une table VDT-V79, guidé en Topcon. Crédit : T&C
C’est au cœur de la direction des opérations France et aux côtés de Volvo CE Grand Paris, installés à Trappes, que le Road Machinery France concentre toute l’expertise de Volvo CE en matière de finisseurs. Une organisation 100% dédiée, à la réelle expertise produit, est orientée toute entière vers les problématiques d’application des métiers de la route. 

Le marché des finisseurs a vu s’écouler 173 unités en France en 2022 (source Seimat). Une année « moyenne » marquée par les retards de livraison et l’anticipation des investissements, conséquence directe de l’inflation. « 2023 et 2024 seront des années plus faibles, prédit Jean-Philippe Delebecq, directeur du Road Machinery France. En cause, le taux d’utilisation des machines qui baisse, car les entreprises produisent moins d’enrobés ». Des « années creuses » durant lesquelles le Road Machinery France en profitera pour « travailler le fond ». « Il s’agira d’accompagner nos clients dans leurs efforts de décarbonation, précise le responsable, et d’élargir notre scope de démonstration afin d’atteindre une clientèle confrontée à des problématiques d’application liées aux enrobés à froid par exemple. Des matériaux difficiles à appliquer et qui réclament des technologies de tables qui s’y prêtent ». 
 
Tout pour le finisseur
 
Malgré l’absence de mini finisseurs dans sa gamme (le tiers du marché), on ne peut retirer au Road Machinery France des arguments produits sérieux. Les finisseurs Volvo sont en effet étudiés pour répondre à des problématiques chantiers. Robustes, ils sont équipés de tables dont « la grande modularité est un élément clé ». Les tracteurs sont également à hauteur du point de vue du confort de l’opérateur. Ils sont en effet « les plus silencieux du marché ». Quant à leurs moteurs, ils affichent -11% à -12% de consommation face à leurs concurrents. Mais le véritable point fort du Road Machinery France est bien son organisation 100% consacrée au produit finisseur toute l’année. Du commercial au technicien, en passant par les services pièces et support technique. « Nous bénéficions d’une réelle expertise produits, couplée à une grande connaissance du métier du client. Le service au client est particulièrement valorisé, ce qui est une considération clé de l’utilisateur », rappelle Jean-Philippe Delebecq. Un positionnement essentiel à l’heure où le marché se caractérise par des clients fidèles à leur marque, et où les constructeurs sont tributaires du taux de remplacement des machines. 
 
Crédit : T&C
 
Le finisseur se met à table
 
En attendant un finisseur électrique (le 1er de la gamme !) en cours de finalisation et de mise au point, dont la commercialisation est annoncée pour début 2025, la clientèle saura apprécier une petite merveille technologique : la table à triple articulation hydraulique dotée de deux rangées de couteaux dameurs. « Une exclusivité Volvo sur les finisseurs et qui équipe tous les finisseurs de démonstration Volvo en France », souligne Jean-Philippe Delebecq. Et puisque ce sont les démonstrations qui plaident pour les produits, le Road Machinery France exposait, lors d’une récente journée démonstration à Trappes, un P6820D muni d’une table VDT-V79, dont c’était « la première en démo ». Ce « finisseur d’agence par excellence » est le plus vendu de la gamme Volvo et sa table est « la meilleure arme qui soit pour l’application des enrobés à froid, tièdes et à fort taux de recyclé ». Il est également parfaitement compatible avec les systèmes de guidage 3D Topcon. A ses côtés, un finisseur à pneus P2870D et sa table VB40. « Face à un marché traditionnel davantage orienté sur les chenilles, ce finisseur à pneus est sous-estimé. Il est là pour rappeler ses nombreux avantages sur les chantiers urbains ou exigus et contrer les idées préconçues sur sa capacité de traction ou sa motricité. Sortir des sentiers battus peut parfois rendre service ! », plaide Jean-Philippe Delebecq. 
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Innovations et décarbonation chez Ammann
Innovations et décarbonation chez Ammann
Pour Bobcat, le présent se conjugue au futur
Pour Bobcat, le présent se conjugue au futur
L'ADT reste stable en Allemagne et en France
L'ADT reste stable en Allemagne et en France
S3C électrise la Corse
S3C électrise la Corse
Tous les articles Infrastructures TP
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS