ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ INFRASTRUCTURES TP

Intermat est lancé !

Par Tanguy Merrien. Publié le 20 avril 2023.
Intermat est lancé !
Toute la filière montre sa cohésion à un an d'Intermat
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
A un peu plus d’un an de l’ouverture du salon, le 24 avril 2024, toutes les fédérations du secteur s’étaient donné rendez-vous à l’occasion d’une table ronde portant sur les ambitions de la filière de la construction dans la course à la décarbonation. Pendant plus d’une heure et demie, tous les dirigeants de la filière en question, Philippe Cohet (DLR), Bruno Cavagné (FNTP), Christophe Possomé (FFB), Pascal Guillemain (Seimat), Jean-Claude Fayat (Evolis) ainsi que Laurent Noël et Isabelle Alfano (ComExposium) ont présenté les enjeux de ce nouveau salon.
 
Le rendez-vous est pris :  dans un peu plus d’un an, le 24 avril prochain, c’est toute une filière qui se retrouvera dans les allées de Villepinte à l’occasion du salon Intermat. Une nouvelle édition après celle de 2018 qui n’a pu être renouvelée en raison de la pandémie. Le terme « nouveau » prend d’ailleurs tout son sens pour cette occasion, tant les organisateurs ont voulu donner un nouvel élan à ce salon. « Le monde a changé et le secteur a évolué » ont expliqué en chœur les 5 dirigeants des principales fédérations du secteur (DLR, FNTP, Evolis, Seimat et FFB) réunies ce 20 avril à l’occasion d’une table ronde portant sur la décarbonation qui sera le fil rouge du prochain Intermat. « La décarbonation est une course de fond et toute la filière est engagée » ont notamment prêché les différents présidents des fédérations conscients des enjeux à relever et fiers également de voir que « toute la filière était unie » dans ce défi.

 Et c’est principalement autour de ce thème que les organisateurs, ComExposium, associés donc aux 5 fédérations, ont décidé de construire le « nouvel » Intermat. Ainsi, de grandes thématiques feront leur apparition tout au long du salon : L’innovation, les nouvelles énergies, mais aussi les « Nouvelles Equations » qui regroupent notamment la formation, les nouveaux métiers et la réglementation seront de la partie. La RSE tiendra également une place à part dans les matériaux utilisés. Enfin, un trophée Participation Eco-responsable sera aussi remis pour les différents exposants. Un espace Filières traitera d’une thématique par jour et sera animé par des professions françaises, mais aussi par des organes européens.

Bruno Cavagné : "Le grand objectif de la filière, c’est la course à la décarbonationavec un acte de construction des infrastructures représentant3,5 % des émissions de CO2, deux fois le poids du secteur dans le PIB. Avec les émissions de l’usage des infrastructures qui représentent 50  % de C02, c’est un levier majeur de décarbonation du pays qui nécessite du temps et de l’expertise. On a besoin d’INTERMAT pour travailler tous ensemble, mieux comprendre, s’y reconnaître, sortir du pacte de stabilité européen et d’avoir une vision réaliste de cette transition énergétique".
 
Christophe Possémé : "La décarbonation, c’est beaucoup plus que moins polluer, c’est une nouvelle façon de conduire les chantiers, en termes d’aspects visuels, sonores, polluants et c’est une nouvelle manière d’organiser le travail. Les salariés des nouvelles générations veulent plus de bien être au travail et cela passe avant tout par le matériel utilisé qui a une place centrale pour faire évoluer les pratiques.  Le secteur du bâtiment, pour relever le défi des ressources humaines, susciter de nouvelles vocations auprès des jeunes, doit améliorer encore les conditions de travail sur les chantiers, réfléchir aux formations de demain, développer des plateformes technologiques dans les CFA avec du matériel de demain"
 
Philippe Cohet : "INTERMAT sera l’occasion privilégiée de faire le point sur la problématique du choix des carburants et des solutions énergétiquesà retenir pour les matériels.Entre les constructeurs et les utilisateurs, 80 % du matériel est loué,ce qui permet de disposer de technologie récente et performante. Laproblématique d’usageest aussiessentielle,il faut créer de la valeur au regard de la permanente évolution des matériels, apporter toute sa valeur d’usage y compris de revente. Il faut réduire le temps sur le chantier, disposer du bon matériel pour le bon usage, en particulier dans les Zones de Faibles Emissions. C’est pourquoi, il est important de développer une filière en mode plus collaboratif".
 
Jean-Claude Fayat : "En France, on a la chance d’avoir une filière d’excellence que l’on ne retrouve pas dans les autres pays. L’incertitude face aux évolutions réglementaires nécessite de raisonner en termes de filières et plus seulement en termes de fabricants de matériels face à des clients. La décarbonation ne se réduit pas à la motorisation, il faut aussi apporter des solutions de recyclage, y compris des matériels. INTERMAT doit être le salon d’une filière unie et pro active qui propose des solutions techniques. Le salon doit aussi offrir des perspectives aux jeunes pour montrer que ce sont des métiers formidables et dans l’air du temps".
 
Pascal Guillemain : "Pour continuer à travailler en maîtrisant les coûts, pour boucler l’équation environnementale, technique et financière, le rôle des technologies numériques est crucial.Il nous faut montrer ce qui existe mais surtout apporter des pistes de réflexions, des solutions pour amener plus facilement l’énergie décarbonéesur les chantiers.Ladigitalisation des chantiers, les machines connectées…ont un rôle clé à jouer pour apporterune meilleure coordination et productivité d’ensemble. L’objectif est de se projeter après-demain en 2050 etd’avoir un impact politique important".           
 
Laurent Noël : "Parce que les enjeux du secteur sont colossaux, nous avons fait évoluer INTERMAT vers un modèle plus collaboratif, moins transactionnel pour apporter  uneréponse collective. L’offre et la demande vont se rencontrer pour la première fois avec le soutien de la filière de la construction dans son ensemble, pour échanger, débattre, répondre aux défis à venir. C’est l’ambition que s’est donnée INTERMAT 2024, qui se veut être le porte-parole de l’ensemble de la filière. On va aborder tous les grands enjeux du secteur mais aussi organiser le dialogue avec les pouvoirs publics et offrir ainsi toute sa place à la société civile et, notamment, à la dimension RSE. De nombreux leaders du secteur se sont déjà inscrits : Alphi, Bobcat, Cummins, Imer, Komatsu, Groupe Monnoyeur, Putzmeister, Sany, Sateco, Schwing Stetter, Sunward, Takeuchi, Topcon, Wacker Neuson et de nombreux autres acteurs sont en train de nous rejoindre. Portons donc collectivement notre salon vers la réussite !"
 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
17 janvier 2024
Une garantie pour les pneus PL Tout au long de l’exercice 2024, la gamme de pneus PL Samson bénéficiera de la garantie PROTEC. La marque de pneus chinoise est distribuée par Copadex.
Une garantie pour les pneus PL
7 décembre 2023
NGE Fondations : « Les travaux d’accès difficile, notre valeur ajoutée » Après 10 ans chez Soletanche Bachy, et 5 ans chez Keller France, Laurent Georget fut le dynamique dirigeant de la société Dacquin, rachetée par NGE en 2017. Ses connaissances complètes des métiers des fondations spéciales en font un atout de taille à la tête de la filiale NGE Fondations, dont le directeur général, Laurent Noll, vient de prendre la présidence du Soffons pour un mandat de 3 ans.
NGE Fondations : « Les travaux d’accès difficile, notre valeur ajoutée »
21 novembre 2023
À Washington DC, Bouygues Construction fore le Potomac River Tunnel Bouygues Construction vient d'être retenu en groupement pour la conception-construction du Potomac River Tunnel, un projet d'assainissement majeur à Washington DC (États-Unis). 
À Washington DC, Bouygues Construction fore le Potomac River Tunnel
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola