★ PAGES SPÉCIALES
TDM 2023
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
À la uneINFRASTRUCTURES TP

Un catalyseur pour centrales d’enrobage candidat aux Bauma Innovation Awards

Par la rédaction. Publié le 9 septembre 2022.
Un catalyseur pour centrales d’enrobage candidat aux Bauma Innovation Awards
Crédit : Wirtgen Group
NEWSLETTERS
Archiver cet article
Le catalyseur pour centrales d’enrobage de Benninghoven est nominé pour le prix de l’innovation de Bauma 2022. 

Le système REVOC est une technologie destinée à réduire les émissions de gaz à effet de serre dans les centrales d’enrobage. Outre la réduction du CO₂, il peut également réduire jusqu’à 50% des émissions de carbone organique total. Le procédé de recyclage innovant permet de respecter les réglementations de plus en plus strictes relatives aux valeurs limites d’émission dans la production d’asphalte, voire même d’aller en-deçà. Le système REVOC est nominé dans la catégorie « Protection de l’environnement.

Le recyclage des enrobés contribue à l’économie circulaire

De plus en plus de rues sont rénovées et reconstruites comme neuves. L’utilisation d’un taux de matériau recyclé le plus élevé possible est de plus en plus demandée et pas seulement au sens de l’action durable. Le pari est également gagnant sur le plan de la rentabilité car l’enrobé de récupération est nettement moins cher que d’autres agrégats.

Des taux de recyclage élevés allant jusqu’à 60 %

Jusqu’ici, l’enrobé de récupération peut déjà être ajouté en toute sécurité dans le processus de production grâce aux technologies de recyclage à chaud ou à froid. Cela s’accompagne néanmoins d’une hausse des émissions de carbone organique total (COT ou VOC en anglais pour Volatile Organic Compounds). Lors du réchauffement de l’enrobé de récupération, une partie des concentrations de COT s’évapore ainsi du bitume contenu dans le matériau recyclé. Le COT produit potentiellement plus de gaz d’échappement que le CO₂ et est dangereux pour la santé à concentrations élevées. Plus le taux d’adjonction RC est élevé, moins il faut de bitume frais et plus l’empreinte carbone est faible. L’augmentation de 40 % à 60 % de matériau recyclé permet à elle seule d’économiser env. 440 t de CO₂ par an*. *(production annuelle 100.000 t, combustible – poudre de charbon).

Par le passé, il fallait impérativement trancher entre respecter des taux de recyclage élevés d’enrobé de récupération, soit agir de manière respectueuse de l’environnement. Grâce au système REVOC performant, ce dilemme est désormais réglé : jusqu’à 50 % de réduction des émissions de COT et jusqu’à 60 % d’augmentation des taux de recyclage.

Surfaçage thermique efficace 

Le système REVOC permet d’aspirer dans un premier temps les gaz d’échappement à l’endroit même où ils sont générés, c’est-à-dire essentiellement en provenance du malaxeur de la centrale d’enrobage où se retrouvent les minéraux chauffés, le matériau recyclé et le bitume et où ils sont mélangés pour former de l’asphalte frais. Les vapeurs en résultant présentent des concentrations de COT plus élevées et sont guidées dans le système REVOC pour un surfaçage thermique.

Le procédé garantit une efficacité énergétique élevée car il utilise l’énergie générée pour sécher et chauffer la matière blanche (fonction primaire) pour le surfaçage thermique du carbone organique total (fonction secondaire). Cette utilisation permet non seulement de réduire de manière significative la consommation d’énergie, mais aussi surtout de diviser par deux les émissions de COT. Les données valides obtenues par plusieurs systèmes REVOC montrent que la technologie écologique fait déjà ses preuves dans la pratique.

Sécurisation des centrales d’enrobage

Le système REVOC est une solution permettant également aux centrales d’enrobage existantes de répondre aux exigences des autorités gouvernementales. Les « instructions techniques sur le contrôle de la qualité de l’air », applicables en Allemagne et abrégées en TA Luft, en font également partie. Grâce au système REVOC, les exploitants peuvent respecter de manière fiable les valeurs limites y étant définies de < 50 mg/m3. Le système peut être mis à niveau simplement dans n’importe quelle centrale d’enrobage. Les installations existantes sont ainsi modernisées à la pointe de la technique. C’est un facteur très important pour les exploitants également par rapport à la sécurité du site car le cycle de vie des centrales d’enrobage est de 20 à 30 ans.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
26 décembre 2022
Compacteurs de terrassement : le confort est partout Si chaque marché a sa spécificité, il n’en est pas moins vrai que les constructeurs et spécialistes de compacteurs de terrassement ont pris l’habitude d’homogénéiser leurs produits. Cela se traduit par des évolutions technologiques de haut vol pour des machines qui se mettent, plus que jamais, au service de l’opérateur. 
Compacteurs de terrassement : le confort est partout
22 juin 2022
iDig 3D Connect : un outil en faveur de la productivité Avec son système 3D Connect à énergie solaire, présenté à l'occasion de Bauma, iDig propose une avancée majeure dans le domaine du guidage. 
iDig 3D Connect : un outil en faveur de la productivité
30 novembre 2021
Ça roule pour les compacteurs En dépit du « creux » provoqué par la crise sanitaire en 2020, les achats dans le domaine des compacteurs routiers restent « anormalement » dynamiques. Le marché se caractérise pourtant par des délais de livraison et d’approvisionnement rallongés, et par conséquent, des coûts de transport multipliés par 5. La hausse généralisée des coûts des matières premières n’entrave pas non plus cette belle lancée qui devrait se poursuivre en 2022.
Ça roule pour les compacteurs
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola