BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
VIDÉOS
À la uneINFRASTRUCTURES TP

À Toulon, une passerelle provisoire enjambe l’A57

Par la rédaction. Publié le 25 août 2021.
À Toulon, une passerelle provisoire enjambe l’A57
Crédit DR
Newsletters gratuites
Archiver cet article
Sur le chantier d’élargissement de l’autoroute A57 aux abords de Toulon, les travaux ont démarré cet été avec l’un des points névralgiques, la construction d’un pont provisoire au-dessus de la voie ferrée, dans le secteur de Sainte-Musse. Un défi à plusieurs équations pour ces travaux menés de jour comme de nuit, entre efficacité et sécurité, maintien du trafic et optimisation des délais, le tout en milieu hyperurbain sur un secteur fortement circulé.
 
Le chantier, sous maîtrise d’ouvrage du réseau Escota, a démarré il y a quelques semaines, et cela pour une durée de 4 ans. Le réaménagement du giratoire des Armans et le « déménagement » provisoire des 200 palmiers et oliviers ont ponctué les travaux tout au long du mois de juillet. Ces premiers travaux ont également concerné un autre secteur de l’autoroute, celui de Sainte-Musse, où la réalisation d’un pont provisoire a bénéficié d’une attention particulière, selon un phasage des différentes étapes qui a dû être mis en place, « une opération véritablement unique », pour Michel Castet, directeur des opérations A57
 
Côté nord, en parallèle de l’A57, le pont enjambera à terme la voie ferrée et deux rues. En interaction avec les circulations des trains, des créneaux horaires spécifiques ont dû être programmés afin d’interrompre leur circulation pendant les interventions des équipes sur la voie SNCF. Des travaux réalisés aussi bien de jour comme de nuit pour des raisons de technicité et de sécurité, et également impactés par le déroulement de travaux d’aménagement de voirie sous l’autoroute et en parallèle de la voie ferrée.

     Une étape clé
Réalisée dans la nuit du 28 au 29 juillet dernier, de 21 h 30 à 4 h, « la pose de la charpente métallique du pont provisoire a constitué une étape phare du chantier, indispensable à la poursuite des opérations », explique Michel Castet.
À près avoir fermé à la circulation l’A57 dans les deux sens, les équipes de la direction d’opérations A57 de Vinci Autoroutes, le groupement NGE et le maître d’œuvre Setec, au total une cinquantaine de personnes dont 2 grutiers ont été mobilisés pour cette étape phare. « Nous étions très contraints, il a fallu être innovant dans la manière de faire. Tout d’abord, nous ne disposions que de très peu d’espace dans le secteur. Ainsi, nous avons stocké la charpente à proximité du lieu de pose. Nous avons dû ensuite composer avec les contraintes SNCF. En effet, ce créneau de coupure de la circulation ferroviaire de minuit à 4 h du matin a été réservé il y a de cela 4 ans ! Tout est planifié au ¼ d’heure près », souligne le responsable.
 
     Une opération fortement contrainte
Arrivé par convoi exceptionnel, c’est un tracteur à 10 essieux qui a transporté l’élément métallique aux dimensions impressionnantes : 46 m de long, 12 m de large pour un poids de 180 tonnes. Il faudra 1 h 15 pour parcourir 200 m. « Cette charpente, réalisée sur mesure, en France en moins de 3 mois, permettra de réaliser un pont provisoire qui sera opérationnel durant 2 ans », a précisé le responsable.
La circulation des trains est alors interrompue, ainsi que l’électricité des câbles électriques, afin de permettre de positionner la charpente au-dessus des voies ferrées, sur les culées, hissée peu à peu par les 2 grues de 750 tonnes chacune. L’opération est un succès. Une fois toutes les vérifications faites sur le positionnement de la charpente, la pose des dalles béton commence. D’un poids de 13 tonnes chacune, ces dalles sont mises en place dans la structure, constituant ainsi l’assise du tablier. L’ouverture de l’A57 a alors pu être réalisée à 6 h du matin. «Concrètement, si pour une raison ou une autre, nous n’étions pas dans les temps, nous aurions dû stopper l’opération et la reporter, souligne Michel Castet. Il n’était pas envisageable d’empiéter sur l’heure limite de repli pour rouvrir l’A57. »
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Joanna Buttler à la tête du groupe Global Autonomous Technology de Daimler
22 novembre 2022
Joanna Buttler à la tête du groupe Global Autonomous Technology de Daimler Daimler Truck AG a annoncé aujourd'hui la nomination de Joanna Buttler à la tête de son Global Autonomous Technology Group, avec effet immédiat. Dans ses nouvelles fonctions, elle dirige la stratégie mondiale de l'entreprise en matière de technologie autonome. 
Dynapac en mode conquête
17 octobre 2022
Dynapac en mode conquête La filiale française de Dynapac fait feu de tout bois en cette année 2022, considérée tel un virage pour la conquête de nouveaux horizons : électrification de la gamme, nouvelle direction et communication ciblée sont les atouts du constructeur.
Cameroun : le fleuve La Sanaga dérivé pour favoriser l'hydroélectricité
29 septembre 2022
Cameroun : le fleuve La Sanaga dérivé pour favoriser l'hydroélectricité Au Cameroun, le fleuve La Sanaga a été dérivé afin de permettre l'aménagement hydroélectrique de Nachtigal, un projet majeur. 
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola