★ PAGES SPÉCIALES
TDM 2023
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
À la uneINFRASTRUCTURES TP

[Tribune] Comment les majors européens du BTP ont-ils traversé la crise de la COVID-19 en 2020 ?

Par La rédaction. Publié le 9 juillet 2021.
NEWSLETTERS
Archiver cet article
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Mazars, groupe international spécialisé dans l’audit, la fiscalité et le conseil, s’intéresse, dans le cadre d’une nouvelle étude, à la manière dont les majors européens du BTP ont traversé la crise de la Covid-19. Afin d’analyser la performance du secteur dans ce contexte particulier, l’étude compare les résultats annuels 2020 des majors européens du BTP, et détaille les résultats par secteur d’activité, permettant de mettre en évidence l’impact hétérogène de la crise selon les secteurs, mais également les zones géographiques.
 
Des performances 2020 impactées par la Covid-19 
 
Après plusieurs années de croissance de leur activité et de leur rentabilité opérationnelle, les majors européens subissent les effets de crise de la Covid-19 en 2020, enregistrant une baisse de leur chiffre d’affaires de 7 % et de leur taux de marge opérationnelle de 1,9 point. Les effets de la crise diffèrent toutefois entre les groupes, en lien avec leurs secteurs d’activité ou leurs zones géographiques d’activité, en raison de mesures sanitaires plus ou moins strictes selon les pays. Si la grande majorité des groupes européens ont subi une perte d’activité due au confinement, les acteurs du BTP ont été tout particulièrement touchés en France.
 
Après un recul très marqué au premier semestre 2020, avec une diminution de - 8,5% de l’activité (étude Mazars « Les acteurs français du BTP face à la crise de la Covid-19 », novembre 2020), les acteurs du BTP ont connu un fort rattrapage de leur activité sur le second semestre de l’année dernière, notamment pour les majors français, permettant de limiter l’impact négatif de la crise sur l’exercice 2020, et de maintenir une marge opérationnelle positive pour la majorité des groupes.
 
Une crise globale, des impacts inégaux
 
La crise de la Covid-19 étant une crise mondiale, la corrélation reste faible entre la diversification géographique et l’impact de la crise sur l’activité des majors. Aussi, l’évolution de l’activité des groupes est à rapprocher en grande partie des secteurs d’activités dans lesquels ils opèrent. Le second semestre 2020 est cependant marqué par une reprise économique globale, qui a permis de rattraper une partie du retard pris au premier semestre par les majors français, qui enregistraient près de 6 points de retard de croissance à la mi-2020 par rapport au panel de l’ensemble des majors européens.
 
En 2020, les majors français observent des résultats plus dégradés que leurs concurrents européens, avec une diminution de l’activité globale de - 8,6%, supérieure de 1,6 point à la moyenne du panel. Cette dégradation s’observe à la fois sur le secteur des concessions (- 21,9% en moyenne pour le duo Vinci et Eiffage) et sur le secteur de la construction (- 10,6%). Ce constat s’explique par la mise en place de mesures très restrictives en France, notamment des arrêts de chantiers sur des durées plus longues en France que dans la plupart des autres pays, avec des majors français encore orientés majoritairement sur leur marché domestique ; mais également en raison d’une présence de certains majors dans les activités de concessions, bien que ces activités représentent une part relative de leur activité globale.
 
Concernant l’impact de la crise entre les secteurs, l’activité de concessions reste la plus fortement impactée (activité en baisse de - 20,% et - 13,3 points de taux de marge opérationnelle) par rapport à d’autres secteurs qui résistent mieux, comme le secteur des énergies ou de la construction. Concernant le taux de marge opérationnelle, bien que le taux moyen enregistre une diminution par rapport à 2019 (-1,9 pt), il reste positif pour l’ensemble des majors, montrant leur forte résilience
 
Des perspectives financières encourageantes en dépit d’un contexte incertain
 
Malgré la crise, les majors enregistrent une nouvelle fois une augmentation de leur carnet de commandes liée aux métiers de la construction à hauteur de + 4,9%. Cette tendance, pouvant être surprenante dans ce contexte incertain, témoigne d’une réelle continuité des investissements qui se sont maintenus à un niveau élevé en 2020. La poursuite en 2020 de la croissance du carnet de commandes, observée depuis plusieurs années déjà (+ 3,7% en 2019, + 2,6% en 2018), est toutefois à rapprocher également de la moindre activité réalisée sur la période.
 
La quasi-totalité des sociétés du panel affichent par ailleurs une hausse de leur trésorerie et disponibilités sur l’exercice 2020 (+ 14,2 milliards d’euros sur l’ensemble du panel). Cette hausse s’accompagne également d’une réduction de l’endettement net aussi bien pour les groupes ayant des activités de concessions (- 3,6%) que pour les autres majors (- 14,2%). Ces diminutions s’expliquent notamment par des stratégies de ralentissement des investissements, voire de cessions. La baisse de l’endettement net de - 3,6% pour les groupes ayant une activité de concessions marque un arrêt dans les tendances d’investissements de ces dernières années.
 
Olivier Thireau, associé responsable du secteur immobilier et BTP pour Mazars en France, commente : « Même si l’année 2021 pourrait être marquée par les effets de la crise de la Covid-19 d’une autre manière, avec l’apparition de nouveaux enjeux tels que la hausse des coûts de matières premières ou l’apparition de difficultés d’approvisionnement, les majors du BTP confirment leur confiance en l’avenir. Cette confiance portée par la résilience du secteur passe également par le maintien des stratégies de développement d’activités clés et de croissances externes mais aussi sur la responsabilité sociale des entreprises. »
 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
20 septembre 2022
Charier récompensé par Vinci Autoroutes Charier s'est vu remettre pour la seconde fois le Trophée Maîtrise d’Ouvrage Zéro Accident de Vinci Autoroutes. 
Charier récompensé par Vinci Autoroutes
9 septembre 2022
NGE soigne ses étudiants de l'ESTP en Provence Parrain de la promotion 2024 de l’ESTP, NGE a proposé à 5 étudiants de 2e année de découvrir le secteur du BTP d’une façon inédite.
NGE soigne ses étudiants de l'ESTP en Provence
7 février 2023
Wirtgen contribue à une construction routière durable à Conexpo Sur Conexpo, Wirtgen présentera, sur le stand commun de John Deere et de Wirtgen Group, un échantillon de ses meilleurs produits pour le fraisage à froid, le recyclage, la stabilisation des sols et la pose du béton. Outre neuf machines exposées issues de trois gammes de produits, l'accent sera également mis sur les systèmes numériques et les systèmes d'assistance.
Wirtgen contribue à une construction routière durable à Conexpo
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola