Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

INFRASTRUCTURES TP
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Grand Paris : les trois gares du lot T3A à un stade avancé

Partager :
Grand Paris : les trois gares du lot T3A à un stade avancé
Par Julia Tortorici, le 11 octobre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Infrastructures TP
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le lot T3A, confié par la Société du Grand Paris au groupement Horizon, est l’un des premiers lots attribués sur la ligne 15 sud. Ses trois chantiers - Pont de Sèvres, Issy RER, et Fort d’Issy-Vanves-Clamart – sont bien avancés, bien qu’à des stades différents.

La gare de Pont de Sèvres, imaginée par l’architecte Duthilleul, est l’une des gares du Grand Paris Express qui présentent une implantation des plus délicates. Elle doit être construite à 28 m de profondeur en bord de Seine, et s’insère pour partie sous le quai Georges-Gorse. Une proximité avec l’eau qui représente une forte contrainte. En outre, avant le démarrage effectif des travaux en janvier 2018, la RD1 a du être fermée pendant 18 mois pour permettre la déviation d’une quantité impressionnante de réseaux concessionnaires. De mai à août 2019, les équipes d’Horizon ont procédé à l’arrachage des pieux de l’ancien pont de Sèvres provisoire afin de libérer la trajectoire du tunnelier. « Ces 14 pieux mixtes métal/béton/bois ancrés entre 10 et 15 m de profondeur ont été ôtés en cinq mois après la mise en place d’un batardeau constitué de palplanches. Il est actuellement en démontage », nous fait savoir Vincente Fluteaux, chef de projet T3A à la Société du Grand Paris.

Le projet de gare en lui-même porte sur la réalisation de deux grandes boîtes, d’un couloir de correspondance et de deux entrées. « La première phase de la dalle de couverture et des murs périphériques en berlinoise du couloir de correspondance est en cours, poursuit la responsable. Il sera réalisé en sept phases. Nous affinons à ce jour le premier plot et avons attaqué le deuxième ». Avant la construction à proprement parler de la boîte gare, les équipes procèderont dès la mi-octobre à des travaux de renforcement du terrain par la méthode de « soil-mixing ». « La plus grande foreuse d’Europe est attendue ces jours-ci sur le chantier. Equipée d’une tarière creuse, elle sera chargée de forer à 40-50 m de profondeur sur toute la hauteur en injectant du béton à partir de 28 m de profondeur afin d’assurer la stabilité de la boîte. Ces colonnes jointives réparties sur toute la gare représentent entre 4 et 6 mois de travaux. Nous amorcerons ensuite les parois moulées », conclut Vincente Fluteaux.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Dans un mouchoir de poche

En gare d’Issy RER, à l’ouest du centre-ville d’Issy-les-Moulineaux, dans le quartier Léon Blum, l’ouvrage conçu par Brunet Saunier Architectes s’esquisse tout juste. Il s’articule en trois parties : la partie dite « Emergence » sur laquelle on construit un projet connexe Icade, la boîte gare et le couloir de correspondance. Sa particularité : la boîte principale est creusée au pied d’un immeuble en R+10. « C’est-à-dire que les parois moulées de 1,20 m de large, forées à 40 m de profondeur, sont réalisées à 1,50 m du bâtiment », reprend Vincente Fluteaux. Le génie civil, démarré en janvier 2018, est bien avancé. Les parois moulées, exécutées sur une période de neuf mois, sont achevées. Quant à la dalle de couverture, elle est terminée depuis août 2019, et a laissé place au creusement en taupe de la gare. L’excavation du premier niveau se poursuit, jusqu’à la fermeture de la dalle N-1 pour permettre le passage du tunnelier fin 2021. « Une fois qu’il sera passé, nous reprendrons les terrassements des trois autres niveaux jusqu’au radier situé à 22 m de profondeur », précise la responsable. Depuis août, notons que des travaux de renforcement du terrain sont menés parallèlement avenue Victor Cresson. Ils s’achèveront en septembre 2020 en vue, là aussi, du passage du tunnelier.

28 000 m3 de béton

La gare Fort d’Issy-Vanves-Clamart est sans conteste la gare la plus aboutie du projet Grand Paris Express. Implantée à l’intersection de quatre communes, elle arbore des quais à 26 m de profondeur et affiche plus de 6 000 m² de superficie. Signée de l’architecte Philippe Gazeau, elle présente deux grandes spécificités : elle a été créée sous les voies SNCF du TER et accueillera deux tunneliers respectivement en provenance de l’Ile de Monsieur et de Bagneux. Avec des dimensions de 140 m de long et 26 m de large, et un radier réalisé à 30 m de profondeur, elle est répartie sur trois niveaux dont le -1 constitue le niveau de correspondance avec la ligne N. « Sur ce chantier, entre 85 et 90 % du génie civil est achevé, souligne Gualtiero Zamuner, chef de projet FIVC à la Société du Grand Paris. Ce projet initié en juin 2016 a vu passer des opérations phares comme le ripage de la dalle en août 2017 ». Le creusement en taupe, les planchers, le radier et le couloir de correspondance sont quant à eux terminés depuis juin dernier. « Deux puits sont maintenus ouverts afin d’accueillir l’arrivée des tunneliers Est et Ouest, à l’été 2020 puis à horizon 2021. Pour l’heure, nous sécurisons les sols dans cette optique. La partie Est est terminée. Nous avançons sur la partie Ouest », poursuit-il. La finalisation des planchers est programmée pour 2021 avant le lancement des travaux d’aménagement.

 
Le saviez-vous ?

Il y a un ouvrage de services / gare tous les 800 m pour des raisons de sécurité. Il y a donc un chantier tous les 800 m de lignes. On compte sur la ligne 15 sud une cinquantaine de chantiers en génie civil.

 
 

Une pelle caméléon Liebherr en phase de terrassement sur le chantier de la gare Issy RER. Crédit photo : BTP Magazine
  Le zapping de la rentrée
+ de vidéos BTP ça tourne
Le flash info du BTP
À lire également
La Gare du Nord, un Notre-Dame-des-Landes au cœur de Paris ?
La Gare du Nord, un Notre-Dame-des-Landes au cœur de Paris ?
Hier, Michel Cadot, préfet de la région Ile-de-France a donné son feu vert au volet commercial du projet controversé de rénovation et de transformation de la Gare du Nord de Paris. Pour la ville de Paris, « le gouvernement vient de s'inventer un Notre-Dame-des-Landes en plein Paris ».
De la performance sur toute la ligne 16
De la performance sur toute la ligne 16
Avec plus d’1 million de m³ de béton nécessaire et un marché génie civil de 1,84 Md€, le lot 1 de la ligne 16 du Grand Paris qui court sur 19 km d’Aulnay-sous-Bois (93) à la gare de St Denis Pleyel, est non seulement un chantier colossal mais il présente également la particularité de faire appel à des bétons formulés selon l’approche performantielle.
Ligne 15 Ouest : la consultation pour le 1er marché de conception-réalisation est lancée
Ligne 15 Ouest : la consultation pour le 1er marché de conception-réalisation est lancée
La Société du Grand Paris vient de lancer la consultation pour le 1er marché de conception-réalisation du tronçon Ouest de la ligne 15 allant de l’ouvrage de service Île de Monsieur, situé à Sèvres, qui fera la jonction avec le tronçon Sud de la ligne 15, à l’ouvrage de service Parc des Bruyères, situé à Courbevoie, au nord du quartier de La Défense.
Chassé-croisé de tunneliers
Chassé-croisé de tunneliers
C’est un lot exceptionnellement « calme » que ce T3C, sur la ligne 15 sud du Grand Paris Express, qui avance sûrement dans son planning de réalisation. Malgré deux puits de départ fortement insérés dans des zones hyper-urbaines difficiles d’accès, et laissant peu de place à l’improvisation pour ce qui concerne l’acheminement et la livraison des matériels et des matériaux, les travaux de génie civil se déroulent sereinement et les tunneliers font le « job ».
« Au niveau de la sécurité des hommes dans les tunnels, la robotisation a du sens »
« Au niveau de la sécurité des hommes dans les tunnels, la robotisation a du sens »
Responsable de l'Unité Infrastructures et Méthodes Constructives à la Société du Grand Paris, Thierry Huyghues-Beaufond a toujours évolué dans les méandres des souterrains. Cet ingénieur de formation pilote les reconnaissances géotechniques, les études topographiques et les enquêtes des bâtis implantés au abords du tracé du futur métro, tout en assurant des missions de conseils et d’expertises technique pour le compte des directions de projets de lignes, mais aussi des projets immobiliers autour des gares. Proactif en R&D depuis 2 ans avec le monde académique, il garde un œil attentif sur les matériels qui participent à construire le métro du Paris de demain.
Lyon-Turin : Vinci Construction remporte un contrat de 220 millions d’euros
Lyon-Turin : Vinci Construction remporte un contrat de 220 millions d’euros
Dans le cadre du projet du Lyon-Turin, Vinci Construction vient de se voir confier la réalisation des travaux préparatoires des quatre puits d’Avrieux. Un contrat de 220 millions d’euros.
Trois lauréats pour transformer la Seine-Saint-Denis d'ici à 2030
Trois lauréats pour transformer la Seine-Saint-Denis d'ici à 2030
Début novembre 2019, le département de Seine-Saint-Denis a lancé une consultation internationale sur les évolutions de son territoire à l’horizon 2030. Quelques mois après, trois équipes lauréates viennent d’être désignées.
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Tous nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
L'Université d'été du THD
20 Octobre 2020
FEDEREC, L’industrie du recyclage : quel plan de relance ?
29 Octobre 2020
Intersol 2020
3 Novembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Conducteur / Conductrice de travaux
- Manoeuvre de chantier
- Ingénieur / Ingénieure d'études BTP
- Conducteur / Conductrice de poids lourd
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.