Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

Infrastructures TP

Colas : «Vers une optimisation de la valorisation de nos actifs»

Partager :
     
Colas : «Vers une optimisation de la valorisation de nos actifs»
Par F.P., le 23 juillet 2018
La conduite du changement, opérée depuis 2 ans par les directions des Equipements et des Achats du groupe Colas, propose une autre vision de la gestion du matériel de production. Elle repose sur une approche globale entre spécifications techniques et massification des investissements d’une part, et efficience opérationnelle d’autre part, qualifiée par le coût d’usage et le retour sur investissement.
 

La direction des Achats de Colas, créée il y a 4 ans et placée sous la responsabilité de Daniel Righetti, a mis en place, en collaboration avec la direction des Equipements une organisation transversale. « Nos organisations décentralisées nous conduisaient fatalement à agir comme une entreprise multirégionale, alors que nous sommes un groupe mondial. Le fait de globaliser nos achats à très grande échelle, avec des appels d’offres réalisés par des binômes de professionnels des équipements et des achats par grandes familles de produits, nous positionne aux yeux des fournisseurs comme un acteur important sur le marché et rend la démarche crédible et efficace », explique Fabian Bacarisse, directeur Achats Equipements du groupe Colas. Une organisation qui s’est concrétisée depuis 2 ans, par le lancement d’appels d’offres par famille de produits dans les secteurs du terrassement, des carrières et des industries…
 
L’objectif affiché par les directions Equipements et Achats est clair et ambitieux : une approche en TCO et une consolidation des besoins. Parallèlement à cette approche « coûts » les apports de la télématique permettent de déterminer de plus en plus précisément la valeur ajoutée des machines et donc leur pertinence et leur bonne utilisation. On peut alors parler de TVO (Total Value of Ownership). « C’est l’optimisation de ces deux approches complémentaires, TCO et TVO, qui fera la différence et renforcera la compétitivité du Groupe », explique Daniel Ducroix, directeur Equipements de Colas.
 
Reconstruire la relation fournisseur 

« Le secteur des TP est un monde à part, où l’urgence sur le terrain et la complexité pour anticiper ne se prêtent pas forcément aux changements », témoignent de concert les directions Achats et Equipements pour expliquer que changer la façon de travailler nécessite l’adhésion de l’ensemble des collaborateurs. Cette nouvelle approche passe donc par une communication interne efficace pour que chacun comprenne le bénéfice global, la valeur ajoutée pour l’entreprise. Et cela vaut également pour les relations avec les prestataires extérieurs comme les fournisseurs de matériels.
 
Cette évolution a permis d’établir de nouveaux rapports, selon un niveau décisionnel beaucoup plus élevé. « Une approche globale nécessite une réponse globale. Nous attendons des responsables grands comptes ayant un pouvoir décisionnel mondial. Certains fournisseurs l’ont très bien compris, et d’autres, moins bien. Il y a eu pour effet, un changement immédiat dans les relations entre certains grands constructeurs et Colas, suivant nos besoins et usages clairement spécifiés », ajoute Fabian Bacarisse. En interne, un processus pour spécifier les besoins a été mis en place en collaboration avec la direction Equipements sous forme de fiches DIM (demande d’investissement en matériels), où l’on retrouve aussi bien la nature exacte du produit au travers de plusieurs critères que la préférence d’une marque selon 3 choix possibles. « Au final, le taux de changement des marques a été de 20 %. Après, c’est tout un travail collaboratif entre les Equipements et les Achats et qui est mis en place pour faire adhérer nos équipes à la démarche », reprennent Daniel Ducroix et Fabian Bacarisse.

Cela vaut également pour la partie maintenance des matériels avec une globalisation des achats pour les filtres, soit en OEM soit alternatifs, les pièces d’usure de finisseurs, les pneus, les lubrifiants, les outils d’attaque au sol… Concernant le Capex (Capital Expenditures ou dépenses d’investissement de capital), avec les fournisseurs, l’approche est globale avec un objectif clairement affiché : raisonner usage et mettre en compétition toutes les solutions permettant de répondre aux besoins.
 
La valeur d’usage

 
L’objectif est de passer d’un achat de matériel à un achat d’usage chaque fois que c’est pertinent et compétitif. « Nous créons sur le marché une petite révolution et nos fournisseurs doivent alors se remettre en question et s’adapter à un cahier des charges inédit. Nos appels d’offres sont, ou seront, basés sur des ratios de performances fixés à l’avance. Par exemple, un ratio euros/tonne chargée pour les chargeuses sur pneus en carrières, des euros/kilomètres parcourus pour les pneus de génie civil et routiers mais aussi pour les camions », détaille Fabian Bacarisse. « Ce changement culturel implique un partage des risques de la part du fournisseur qui s’inscrit dans une véritable démarche de partenariat. La perspective de construire une relation plus étroite est un argument convaincant pour qui veut s’engager dans notre projet, et ouvre la porte à d’autres marques. Nous contribuons à créer un nouveau marché, un nouveau business et nous l’ouvrons à plus d’acteurs ».

Aussi, si certains constructeurs ont su rapidement s’adapter pour répondre à la fois sur les spécifications techniques, la couverture sur les territoires demandés, assurer un service en sélectionnant leurs distributeurs et proposer des offres disruptives sur l’usage, d’autes sont encore perplexes. L’opportunité pour des challengers de faire leur entrée chez Colas.
En photo : Fabian Bacarisse est en charge des achats du Groupe Colas et a mis une nouvelle organisation par binôme en place entre Achats et Equipements ©BTP MAG
Ce numéro ne fait pas partie de votre abonnement.
Article issu de BTP Matériels + BTP Construction n° 315.
Prolongez votre lecture !
JE M'ABONNE
TOUTES NOS OFFRES
ACHETER LE NUMÉRO 315
S'identifier S'inscrire
À la UneGroupe Cayola
Machine Inside, le test 100% vérité ! 00 - 7 septembre 2018

Présenté par Franck Prades , c'est le nouveau magazine d'essai matériels de chantier.
Embarquez pour une expérience unique de machines mises à l’épreuve du terrain et testées par des professionnels pour des professionnels.

→ machineinside.fr
Reportage digital00 - 7 septembre 2018

Mobilisés sur le terrain, avec leur regard d’expert, nos rédacteurs saisissent les meilleures séquences des reportages et des évènements exceptionnels qu’ils ont choisis de partager.

→ machineinside.fr
Le talk-show de la construction 08 l'Intégrale - 22 août 2018

Dans cette nouvelle édition, Steve Carpentier part à la rencontre de l'architecte Jean-Paul Viguier. Julia Tortorici se rend sur un chantier de déconstruction et désamiantage, et Charlotte Divet créée la surprise à Villepinte pour Eurosatory.

→ le15dubtp.tv
À la UneGroupe Cayola Machine Inside, le test 100% vérité ! 00 - 7 septembre 2018

Présenté par Franck Prades , c'est le nouveau magazine d'essai matériels de chantier.
Embarquez pour une expérience unique de machines mises à l’épreuve du terrain et testées par des professionnels pour des professionnels.

→ machineinside.fr Reportage digital00 - 7 septembre 2018

Mobilisés sur le terrain, avec leur regard d’expert, nos rédacteurs saisissent les meilleures séquences des reportages et des évènements exceptionnels qu’ils ont choisis de partager.

→ machineinside.fr Le talk-show de la construction 08 l'Intégrale - 22 août 2018

Dans cette nouvelle édition, Steve Carpentier part à la rencontre de l'architecte Jean-Paul Viguier. Julia Tortorici se rend sur un chantier de déconstruction et désamiantage, et Charlotte Divet créée la surprise à Villepinte pour Eurosatory.

→ le15dubtp.tv
À lire également
Infrastructures routières: France année zéro
Infrastructures routières: France année zéro
Effet immédiat de l'écroulement le 14 août dernier du pont de Gênes, en Italie, l'État vient d'annoncer le 22 août, vouloir dégager une enveloppe de 850 millions par an à partir de 2020 pour l'entretien de son réseau routier.
Un barrage sauvé des eaux
Un barrage sauvé des eaux
Ouvrage majeur pour l’alimentation en eau du réseau de la Société du Canal de Provence, le barrage de Bimont, sur pied depuis 1957, doit s’adapter aux besoins croissants en eau et en électricité de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Comment prévenir les douleurs au travail ?
Comment prévenir les douleurs au travail ?
Les accidents du travail et les maladies professionnelles dans le BTP coûtent chaque année 400 milliards d’euros à l’Europe, soit 3,3 % du PIB.
La Réunion, une île à bâtir
La Réunion, une île à bâtir
Aux confins de l'océan indien, l'île de la Réunion est aussi petite par la taille que grande par le nombre de chantiers qui s'y déroulent actuellement.
Quand les sapins servent d’ancrage
Quand les sapins servent d’ancrage
NGE Fondations poursuit son travail de recherche et développement dans une démarche écologique à l’aide d’un système pare-blocs respectueux de l’environnement forestier : le projet collaboratif PRIDYN (Protection contre les RIsques naturels DYNamiques).
La nouvelle route du littoral, axe majeur
La nouvelle route du littoral, axe majeur
La construction de la nouvelle route du littoral, NRL, en lieu et place de l'ancienne voie routière qui longe la côte au nord ouest de l'île est LE chantier du siècle à la Réunion.
L’A7 mise en joue
L’A7 mise en joue
Dans le 15e arrondissement de Marseille, la société CAN a été chargée par la Résidence du Montléric, de sécuriser la falaise qui surplombe respectivement un chemin faisant l’objet d’un arrêté de mise en péril par la municipalité, ainsi que l’autoroute A7.
Le pont de la rivière des galets : un pour le prix de deux
Le pont de la rivière des galets : un pour le prix de deux
Si le littoral nord-ouest de l’île de la Réunion est en plein chambardement constructif avec le chantier de la nouvelle route du littoral, un peu plus au sud de Saint Denis, légèrement à l'est à l'intérieur des terres, un autre chantier retient l'attention : la construction du pont de la rivière des galets.
Les drones dans l’air du temps
Les drones dans l’air du temps
Les drones, ces « véhicules aériens sans humain à bord », ont fait approximativement leur apparition en 2012, déchaînant envie et curiosité.
Événements
Artibat
24 Septembre 2018
Artibat
Cycl'eau
3 Octobre 2018
Cycl'eau
Journée anniversaire du CFMS
4 Octobre 2018
Journée anniversaire du CFMS
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Bâtiment
Environnement
Infrastructures TP
Rail
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.