Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

Infrastructures TP

Eiffage Génie Civil a trouvé un soutien hydraulique chez Groundforce

Partager :
     
Eiffage Génie Civil a trouvé un soutien hydraulique chez Groundforce
Par Charlotte Divet, le 10 juillet 2018
Dans le cadre des travaux de suppression du passage à niveau PN20 de Molsheim (67) et la réalisation par Eiffage génie civil d’un passage inférieur en tranchée couverte, des butons hydrauliques Groundforce supportent temporairement la structure du tunnel.

Le PN20 de Molsheim est considéré comme l’un des cinquante passages à niveaux prioritaires à aménager. Près de 16 000 véhicules l’empruntent chaque jour dont 500 poids lourds et environ 128 trains, ce qui implique près de 3 heures de fermeture de barrières sur une journée. Dans l’optique de fluidifier le trafic, SNCF Réseau, en charge de la maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre avec le conseil départemental du Bas-Rhin, a opté pour la création d’un pont-rail.

Trois tabliers à riper

Après une préparation du site, les travaux de suppression du passage à niveau ont commencé en juin 2017. Toujours en cours, ils concernent la réalisation d’une trémie constituée de 340 mètres linéaires de parois moulées sur une profondeur de 14 m et de 200 ml de radiers d’une épaisseur allant jusqu’à 1 m.  Confiée à l’entreprise Pro-fond, la réalisation des parois moulées s’est achevée fin novembre. « Les conditions météorologiques de cet hiver (ndlr, notamment la tempête Eleanor) ont entraîné un retard sur le chantier. Nous avons également réalisé sous les radiers un cuvelage sur lequel a été mis en œuvre un béton de propreté. Ces travaux d’étanchéité commencés fin novembre se sont ainsi terminés courant mars», raconte le conducteur de travaux Nicolas Farges.

Autre challenge, pour permettre la reprise des circulations ferroviaires, les équipes d’Eiffage Génie Civil ont posé en août dernier trois tabliers provisoires, avant de riper les définitifs, préfabriqués préalablement à l’extérieur des voies en mars dernier. « Les coupures sont programmées deux à trois ans à l’avance. Nous avons ainsi eu deux weekends de 79h pour poser dans un premier temps les tabliers définitifs des voies A et B tandis que les trains circulaient sur la C et inversement », explique Nicolas Farges. Une grue routière Mediaco de 400 t a été utilisée pour cette étape du chantier. Au total, 865 tonnes de tabliers ont été mis en place.

Une quarantaine de butons

Après la pose des tabliers ferroviaires définitifs, ont suivi d’autres travaux de terrassement en taupe pour atteindre le niveau de la future voie routière qui passera sous les voies ferrées. Des liernes hydrauliques modulaires Mega et Super Mega, d’une résistance de calcul comprise entre 714 et 2150 kN, ainsi que des butons hydrauliques Groundforce MP50, MP150 et MP250, d’une résistance de calcul de 688 à 3380 kN, ont été installés sur tout le linéaire de la trémie et sous le tablier, pour empêcher la déformation des parois moulées et assurer la sécurité lors de la phase de creusement.

Albert Marini, ingénieur grands projets chez Groundforce explique : « A la différence de butons classiques, ceux retenus pour le chantier présentent deux connexions pivots en extrémité, ce qui réduit la longueur utile calculée ainsi que les moments transmis au buton tout en simplifiant l’installation dans les parties courbes de la tranchée.». La mise en œuvre d’un buton dure en moyenne 30 minutes. Une pelle sur chenilles Liebherr de 20 tonnes a permis la pose des premiers. En raison de la présence de radiers, une autre de 70 tonnes a ensuite été utilisée. Au total 43 butons ont été fournis pour soutenir provisoirement la trémie.

La phase de creusement s’avère particulièrement délicate puisque le site se situe au-dessus de l’une des plus grande nappe phréatique d’Europe. « En raison d’une importante pression, nous sommes limités pour terrasser », raconte Nicolas Farges. Les travaux de génie civil et de terrassement représentent 6,2 millions d’euros des 25,3 millions d’euros de coût global du projet. La livraison du chantier est prévue en septembre. Le conseil départemental du Bas-Rhin prendra ensuite la main pour effectuer les aménagements paysagers.


 
Le chantier en bref :
Maitrise d’ouvrage et Maitre d’œuvre : conseil départemental du Bas-Rhin
(route et coordination), SNCF Réseau (ferroviaire et génie civil)
Entreprises : Groupement Eiffage Génie Civil (mandataire) / Eiffage Route (Terrassement) / Pro-fond (Parois moulées)
Sous-traitant : Ferro-tech (travaux de voies)
Date du chantier : Juin 2017 à septembre 2019
Fourniture des butons hydrauliques : Groundforce
Modèles des butons : MP50 à MP250
Quantité : 43 butons hydrauliques
Date de l’intervention de Groundforce : Janvier 2018 à septembre 2018
Montant des travaux : 25,3 millions d’euros
Financement : État et SNCF Réseau (50%) ; le conseil départemental du
Bas-Rhin (20%) ; la Région Grand Est (20%) et la ville de Molsheim (10%)
 

 
Crédit: BTP Magazine
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier S'inscrire
À la UneGroupe Cayola
Machine Inside, le test 100% vérité ! 00 - 7 septembre 2018

Présenté par Franck Prades , c'est le nouveau magazine d'essai matériels de chantier.
Embarquez pour une expérience unique de machines mises à l’épreuve du terrain et testées par des professionnels pour des professionnels.

→ machineinside.fr
Reportage digital00 - 7 septembre 2018

Mobilisés sur le terrain, avec leur regard d’expert, nos rédacteurs saisissent les meilleures séquences des reportages et des évènements exceptionnels qu’ils ont choisis de partager.

→ machineinside.fr
Le talk-show de la construction 08 l'Intégrale - 22 août 2018

Dans cette nouvelle édition, Steve Carpentier part à la rencontre de l'architecte Jean-Paul Viguier. Julia Tortorici se rend sur un chantier de déconstruction et désamiantage, et Charlotte Divet créée la surprise à Villepinte pour Eurosatory.

→ le15dubtp.tv
À la UneGroupe Cayola Machine Inside, le test 100% vérité ! 00 - 7 septembre 2018

Présenté par Franck Prades , c'est le nouveau magazine d'essai matériels de chantier.
Embarquez pour une expérience unique de machines mises à l’épreuve du terrain et testées par des professionnels pour des professionnels.

→ machineinside.fr Reportage digital00 - 7 septembre 2018

Mobilisés sur le terrain, avec leur regard d’expert, nos rédacteurs saisissent les meilleures séquences des reportages et des évènements exceptionnels qu’ils ont choisis de partager.

→ machineinside.fr Le talk-show de la construction 08 l'Intégrale - 22 août 2018

Dans cette nouvelle édition, Steve Carpentier part à la rencontre de l'architecte Jean-Paul Viguier. Julia Tortorici se rend sur un chantier de déconstruction et désamiantage, et Charlotte Divet créée la surprise à Villepinte pour Eurosatory.

→ le15dubtp.tv
À lire également
Les drones dans l’air du temps
Les drones dans l’air du temps
Les drones, ces « véhicules aériens sans humain à bord », ont fait approximativement leur apparition en 2012, déchaînant envie et curiosité.
La Réunion, une île à bâtir
La Réunion, une île à bâtir
Aux confins de l'océan indien, l'île de la Réunion est aussi petite par la taille que grande par le nombre de chantiers qui s'y déroulent actuellement.
Infrastructures routières: France année zéro
Infrastructures routières: France année zéro
Effet immédiat de l'écroulement le 14 août dernier du pont de Gênes, en Italie, l'État vient d'annoncer le 22 août, vouloir dégager une enveloppe de 850 millions par an à partir de 2020 pour l'entretien de son réseau routier.
Un barrage sauvé des eaux
Un barrage sauvé des eaux
Ouvrage majeur pour l’alimentation en eau du réseau de la Société du Canal de Provence, le barrage de Bimont, sur pied depuis 1957, doit s’adapter aux besoins croissants en eau et en électricité de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Quand les sapins servent d’ancrage
Quand les sapins servent d’ancrage
NGE Fondations poursuit son travail de recherche et développement dans une démarche écologique à l’aide d’un système pare-blocs respectueux de l’environnement forestier : le projet collaboratif PRIDYN (Protection contre les RIsques naturels DYNamiques).
La nouvelle route du littoral, axe majeur
La nouvelle route du littoral, axe majeur
La construction de la nouvelle route du littoral, NRL, en lieu et place de l'ancienne voie routière qui longe la côte au nord ouest de l'île est LE chantier du siècle à la Réunion.
Le pont de la rivière des galets : un pour le prix de deux
Le pont de la rivière des galets : un pour le prix de deux
Si le littoral nord-ouest de l’île de la Réunion est en plein chambardement constructif avec le chantier de la nouvelle route du littoral, un peu plus au sud de Saint Denis, légèrement à l'est à l'intérieur des terres, un autre chantier retient l'attention : la construction du pont de la rivière des galets.
L’A7 mise en joue
L’A7 mise en joue
Dans le 15e arrondissement de Marseille, la société CAN a été chargée par la Résidence du Montléric, de sécuriser la falaise qui surplombe respectivement un chemin faisant l’objet d’un arrêté de mise en péril par la municipalité, ainsi que l’autoroute A7.
Comment prévenir les douleurs au travail ?
Comment prévenir les douleurs au travail ?
Les accidents du travail et les maladies professionnelles dans le BTP coûtent chaque année 400 milliards d’euros à l’Europe, soit 3,3 % du PIB.
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Artibat
24 Septembre 2018
Artibat
Cycl'eau
3 Octobre 2018
Cycl'eau
Journée anniversaire du CFMS
4 Octobre 2018
Journée anniversaire du CFMS
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Bâtiment
Environnement
Infrastructures TP
Rail
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.