x
Menu
Abonnements
Toutes nos offres

Infrastructures TP

USA : les infrastructures réclament 3 600 Md$ au bas mot

Partager :
     
USA : les infrastructures réclament 3 600 Md$ au bas mot
Par la rédaction, le 13 février 2018
L’état préoccupant des infrastructures américaines semble avoir enfin interpellé le président Trump qui promet une enveloppe de 1 500 milliards de dollars pour remettre à flot les routes, les lignes ferroviaires, les ponts et barrages. Le chantier est inimaginable.
 
C’était pourtant un thème de campagne fort en 2016. La rénovation des infrastructures américaines est cruciale. Le 12 février dernier, le président américain Donald Trump s’est enfin emparé du dossier avec la promesse d’investir 1 500 milliards de dollars complété d’un don de 200 milliards de la part de l’Etat fédéral.
 
Si la somme donne le tournis, elle est pourtant insuffisante et tout laisse à croire que les Etats, les pouvoirs locaux et les investisseurs privés devront mettre la main au portefeuille, écrit Le Parisien. Selon l’association des ingénieurs civils américains (ASCE), il faudrait 3 600 milliards de dollars pour retaper les infrastructures. L’affaire est compliquée alors que les impôts ont baissé et que la dette publique pèse sur les investissements.
 
Premier concerné par ce programme géant de rénovation, le réseau ferroviaire. Le fret est en hausse, soit, mais le transport de voyageurs est au plus bas depuis des décennies, émaillées de catastrophes ferroviaires sérieuses, notamment à Philadelphie en 2015. Le New York Times a ainsi recensé, entre 2000 et 2016, 178 déraillements sur le réseau Amtrak dont 41% liés à l’état des équipemements de voie. Dans son rapport de 2017, l’ASCE estime à 27 milliards de dollars les besoins d’investissements dans le rail, rapporte Le Parisien.
 
La route n’est guère mieux lotie. Les principaux grands axes arborent des nids-de-poules impressionnants alors que la fréquentation ne cesse de croître. Dans le Nebraska, les autorités ont même décidé de palier les carences en enrobé en faisant appel à la terre et au gravier. Saisissant. Et que dire des ouvrages d’art ? Le constat, là aussi, est à pleurer. Selon l’American Road and Transportation Builders Association, près de 56 000 ponts présentent des "déficiences structurelles". Plus de 25% d’entre eux dateraient de plus de 50 ans et n’auraient jamais fait l’objet de rénovation. Glaçant.
 
Les aéroports n’échappent pas à la (consternante) règle. Les quelque 500 aéroports commerciaux américains auraient bien besoin de quelques ajustements alors qu’ils accueillent chaque jour 2,2 millions de passagers. 42 milliards de dollars devraient pouvoir améliorer la situation s’ils étaient investis à l’horizon 2025. Les rénovations sont jusqu’à maintenance financées par une taxe sur le kérosène, bien trop insuffisante, note Le Parisien.
 
Dans le domaine fluvial, les barrages font office de grands-pères. Agés de 52 ans en moyenne, ils atteindront l’âge respectable de 50 ans en 2020 pour 70% d’entre eux. Le problème c’est que 14 000 sont devenus dangereux et seul un investissement annuel de 24 milliards de dollars pourraient remédier au problème. Concernant les digues, il faudrait au moins 100 M$ par an pour s’assurer la restauration des 160 000 km que comptent les Etats-Unis. La situation ne peut durer trop longtemps. Rappelons-le, le passage de l’ouragan Katrina à La Nouvelle-Orléans avait dévasté les digues trop faibles et tué 1 833 personnes.
 
Le plan de sauvetage des infrastructures américaines inclut les réseaux d’eau potable et électriques, gravement affaiblis. La ville de Flint dans le Michigan a ainsi distribué de l’eau contaminée au plomb et le réseau électrique peine à tenir le coup pendant les mois d’hiver et d’été.
 
Pont de Minneapolis. Crédit photo : Tony Webster

Le 15' du BTP revient !
Entre impertinence et analyse technique, Le 15' du BTP est le point de rencontre entre ceux qui font l'actu et ceux qui se tiennent à la page.

Découvrez le second numéro
En plein coeur du parc des expositions de Villepinte, Steve Carpentier vous présente le sommaire de ce second numéro
Nous recevons Isabelle Alfano, Directrice du pôle Construction chez Comexposium, la société organisatrice du salon Intermat
Julia Tortorici revient pour vous sur les actualités marquantes du secteur
Tracktor.fr et Locamod reviennent en détail sur leur partenariat et leur vision du marché de la location de matériels BTP
Teramat nous présente la nouvelle chargeuse Hitachi ZW 370-6 en pleine action au coeur d'une carrière dans l'Ain
Grégoire Arranz, Directeur Général de Sitech France et Alexis Mühlhoff, chef produits/marketing chez Komatsu, viennent nous parler des machines intelligentes
À lire également
Virage bien négocié pour les camions
Virage bien négocié pour les camions
PARTIE I - Virage bien négocié pour les camions Deuxième année faste pour les constructeurs de camions.
Haussmann Saint Lazare : l'hypercentre impose sa loi
Haussmann Saint Lazare : l'hypercentre impose sa loi
Dans le cadre du projet du prolongement du RER E vers l’Ouest (Eole), Atlas Fondations intervient pour la réalisation du puits d’accès à l’ouvrage dit de l’entonnement à Haussmann Saint Lazare entre l’arrière gare existante Haussmann Saint Lazare (3 tunnels, 4 voies) et le futur tunnel du RER E (1 tunnel, 2 voies).
L15 Sud, lot T2A : quand le Grand Paris rentre dans le dur
L15 Sud, lot T2A : quand le Grand Paris rentre dans le dur
7,7 km de tunnel, 4 gares principales et plusieurs ouvrages annexes, le lot T2A de la ligne 15 Sud se caractérise par son envergure et sa succession de prouesses techniques.
Arcueil-Cachan : des parois moulées sous le RER B
Arcueil-Cachan : des parois moulées sous le RER B
Imperturbable, malgré l’impressionnant ripage du pont-dalle qui a ponctué les opérations le 2 novembre dernier, le groupement Cap Ligne 15 – Lot T3C, piloté par Vinci Construction (Vinci Construction Grands Projets, Vinci Construction France, Dodin Campenon Bernard et Botte Fondations) associé à Spie batignolles (Spie batignolles TPCI et Spie fondations), poursuit la construction de la future gare Arcueil-Cachan de la Ligne 15 Sud, du Grand Paris Express.
La géotechnique n’a jamais connu la crise
La géotechnique n’a jamais connu la crise
En constante progression depuis quelques années, et en croissance franche depuis 2012 avec le démarrage de la phase études du Grand Paris Express, le marché de la géotechnique est pourtant passé par une période de « moins bien » après la fin des grands projets autoroutiers (A29, A28, A89…) et des LGV (SEA, Est, Nord)….
Loïc Thévenot (Eiffage) : « Nous avons les effectifs pour le Grand Paris »
Loïc Thévenot (Eiffage) : « Nous avons les effectifs pour le Grand Paris »
Directeur de la division travaux souterrains chez Eiffage Génie Civil, Loïc Thévenot affronte une période dense d’activité qui voit s’affairer en France quelque 1 000 compagnons dont 450 sur le Grand Paris.
Champigny-sur-Marne : attention, tunneliers à l’approche !
Champigny-sur-Marne : attention, tunneliers à l’approche !
Dans le Val-de-Marne, Eiffage Fondations et l’italien Icop démarrent les fondations de 50% du lot T2B de la Ligne 15 sud, un tronçon qui reliera à terme les gares de Bry-Villiers-Champigny et de Créteil l’Échat.
Le Lean Construction ou comment réduire le gaspillage sur chantier
Le Lean Construction ou comment réduire le gaspillage sur chantier
Issue de l’industrie, la méthodologie Lean, largement pratiquée par Toyota depuis les années 40-50 pour la production des voitures, a fait son entrée sur les chantiers aux Etats-Unis dans les années 90.
Un grand pas pour Ariane 6
Un grand pas pour Ariane 6
Au centre spatial guyanais à Kourou, le chantier d’Ariane 6 se poursuit avec pour objectif de réduire de moitié le coût de lancement au kilo par rapport à Ariane 5.
Fayat se renforce dans la route
Fayat se renforce dans la route
Le rachat de Dynapac par le groupe Fayat est acté depuis le 4 octobre dernier.
Les plus lus
Eiffage : pression sur toute la ligne (16)
Eiffage : pression sur toute la ligne (16)
Il aura fallu un bon mois, mais la Société du Grand Paris a fini par officialiser l’attribution du méga lot (1,84 milliard d’euros quand même !) de la ligne 16 du Grand Paris Express au groupement constitué d’Eiffage, Razel-Bec, TSO et TSO Caténaires, assistés des sous-traitants génie civil Eiffage Fondations, Icop et Capocci et des sociétés d’ingénierie Sweco et Antea.
Vinci et Spie batignolles décrochent un lot de la ligne 14 sud
Vinci et Spie batignolles décrochent un lot de la ligne 14 sud
Le groupement constitué Dodin Campenon Bernard/Vinci Construction France/Vinci Construction Grands Projets/Botte Fondations d'une part, et de Spie batignolles génie civil et Spie batignolles fondations d'autre part, s'est vu attribuer par la RATP le lot GC02 de la future ligne 14 sud, qui reliera Olympiades à l'aéroport d'Orly.
EXCLU - Grand Paris : Léon Grosse décroche la ligne 14 Sud
Grand Avignon : vers un prolongement de la ligne de tramway ?
Kiloutou se déploie dans le modulaire avec Contains
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
EnerJmeeting
8 Mars 2018
EnerJmeeting
Aquibat 2018
14 Mars 2018
Aquibat 2018
Bois Énergie
15 Mars 2018
Bois Énergie
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Bâtiment
Environnement
Infrastructures TP
Rail
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
CGV (pub)
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.