Menu
Abonnements
Toutes nos offres

Infrastructures TP

Dans le tunnel de la ligne 12, Vinci parle d’une année 2017 « magique »

Partager :
     
Dans le tunnel de la ligne 12, Vinci parle d’une année 2017 « magique »
Par Julia Tortorici, le 16 janvier 2018
L’innovation chez Vinci se traduit jusque dans sa façon d’annoncer ses bons vœux 2018 à la presse. Prévenus quelques jours avant l’évènement, dont le lieu était tenu secret, nous avons retrouvé les cadres du bureau exécutif de Vinci dans les entrailles du prolongement de la ligne 12 du métro parisien. Au programme, une visite peu orthodoxe mais riche en bonnes nouvelles.

Avant de s’introduire dans le puits d’entrée du tunnelier réalisé à l’occasion de la phase 1 du projet, un point sur les travaux du prolongement de la ligne 12. Menée pour le compte de la RATP, la phase 1, mise en service en décembre 2012, comprenait le creusement d’un tunnel de 3 640 m, ainsi que la réalisation de la station Front Populaire et de cinq puits d’accès et de secours. Depuis, c’est la phase 2 qui a cours avec le groupement emmené par Chantiers Modernes, et constitué de Dodin Campenon Bernard, Botte Fondations et Sogea TPI (toutes filiales de Vinci). La mission consiste ici à construire et aménager pour un montant de 82,4 M€ les deux stations Aimé Césaire et Mairie d’Aubervilliers. C’est en parcourant le tunnel qui relie les deux stations que les cadres dirigeants de Vinci ont fait le point sur l’activité 2017 et tracé les grandes lignes de la stratégie 2018.

Retour de la croissance dans la branche « Contracting »

« La reprise se note aussi bien au niveau des chiffres d’affaires de Vinci Construction, Vinci Energies et Eurovia - les trois entités de la branche Contracting - qu’au niveau des prises de commandes. 2017 restera également dans les anales de la promotion immobilière », soulignera le PDG de Vinci, Xavier Huillard. L’international, pourtant chahuté par des cours de matières premières en dents de scie, ne déçoit pas. « Nous avons pas mal souffert en Afrique mais le marché tend néanmoins à se stabiliser à un niveau bas. En réaction, nous avons choisi de nous diversifier dans les énergies électriques renouvelables. D’ailleurs, le président Macron a récemment inauguré une centrale solaire au Burkina Faso réalisée par Vinci Energie », ajoute le dirigeant. Il faut le croire, l’Afrique fait office de terre promise pour cette filiale spécialisée dans le transport et la distribution électrique. De façon générale, l’avenir s’annonce riant pour l’entreprise qui se veut stratégique pour le groupe Vinci, idéalement positionnée sur les « bonnes vagues » que sont la révolution numérique et la transition énergétique. Du côté d’Eurovia, les acquisitions se succèdent, surtout en Allemagne où le marché se porte très bien, mais également en Australie où le groupe vient de racheter la société Seymour Whyte. « C’est un pays à la croissance intéressante où les besoins sont très importants en infrastructures », note Xavier Huillard.

L’aéroportuaire ça coûte cher mais ça rapporte !

Les autoroutes françaises ont la forme, avec un trafic poids-lourds revenu au niveau d’avant-crise. Signe de bonne santé, 549 opérations sont actuellement en cours sur le réseau, boostées par le plan de relance autoroutier engagé désormais à 40%. « Chez Vinci, nous y croyons : l’autoroute a de l’avenir », assure Xavier Huillard. Le groupe joint le geste à la parole puisqu’il achève tout juste le contournement Nîmes-Montpellier (CNM) et mise, en partenariat avec PSA, sur le développement d’un véhicule autonome pour la collecte aux péages. À l’étranger, c’est un 4e PPP (440 M€) en Basse-Saxe (Allemagne) qui vient s’ajouter dans l’escarcelle de Vinci qui devient de fait le 1er opérateur privé du pays avec 210 km exploités. Mais rien ne saura concurrencer les bons résultats de Vinci Airports. Le trafic est en croissance, un peu partout, à Nantes comme au Cambodge. Tandis que les acquisitions de 2016 confortent le groupe à la place de 4e opérateur mondial. Et ce n’est pas le juteux contrat de reprise de la concession de l’aéroport de Belgrade qui viendra démentir l’ambition de Vinci dans ce domaine. « On nous demande souvent pourquoi s’investir dans l’aéroportuaire, un domaine qui coûte très cher. C’est sûrement parce que cela rapporte trois fois plus », s’amuse Xavier Huillard. « En outre, on sait de source sûre que le trafic aérien devrait doubler dans les prochaines années ».

L’innovation à tous les niveaux

Après une année 2017 « magique » et une année 2018 qui s’annonce « exceptionnelle », la trajectoire est bonne « mais il serait dangereux de ne pas se réinventer », rappelle le PDG. L’arme indispensable : l’innovation. Sur le Grand Paris, le groupe a déjà fort à faire en la matière grâce aux clauses introduites par la Société du Grand Paris stipulant la nécessaire application d’innovations en amont, pendant et autour des chantiers. On dénombre ainsi une foule de nouveaux systèmes et process spécialement développés pour le mégaprojet : Carasol, un système de spectrométrie qui détermine le niveau de pollution d’un sol ; Cap3D, un BIM automatique reliant les 300 paramètres d’un tunnelier pour permettre à la machine de constituer le modèle 3D du tunnel ou encore Wise, qui géolocalise les opérateurs d’un chantier souterrain. « En parallèle, nous planchons sur un « Google Maps » du sous-sol. Un outil qui facilite la compréhension des différentes strates du terrain », complète Xavier Huillard. À l’échelle de la ville, c’est le concours « Réinventer Paris » qui stimule la matière grise. « Puisque la densification de la ville se fait par le haut et par-dessous, nous avons souhaité répondre à l’appel d’offres qui propose d’identifier et de requalifier les espaces souterrains à fort potentiel d’exploitation », explique Jérôme Stubler, président de Vinci.

La mobilité des voyageurs, mais les marchandises ?

Et parce qu’on ne parle dorénavant plus de construction sans mentionner l’exploitation, la branche Concessions compte bien se mettre à l’unisson. « Nous concentrerons nos efforts dans la fluidification de trafic en faisant la promotion notamment des BHNS, des pôles intermodaux ou encore des véhicules autonomes », promet Xavier Huillard. « Dans un autre registre, celui du transport de marchandises, aujourd’hui principalement assuré par la route et source de bien des préoccupations environnementales, nous sommes favorables à un modèle de délégation de service public dédié, comme ce qui se fait déjà pour le transport de voyageurs ». L’idée fera peut-être son chemin. Ou pas.
 
 
Xavier Huillard, PDG de Vinci, présente ses voeux 2018 à la presse dans le tunnel du prolongement de la ligne 12 du métro. Crédit photo : BTP Magazine
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier S'inscrire
  • Le 15' du BTP spécial Intermat - 07 - Version intégrale - 28 avril
    Intermat 2018 : Steve Carpentier et Julia Tortorici vous font vivre l'actualité du cinquième jour du salon. Julia rencontre Imer Group, Hidromek, et Waterking et "Bonjour Isabelle", vous présente le programme du vendredi. Puis Steve reçoit Jean- Claude Fayat, Président du Groupe Fayat, et profite de cette interview pour vous faire découvrir l'une des figures de la construction. Giuliano Parodi, CEO de Yanmar Construction Equipment et Andreas Hactergal Sales and Marketing Director, font un saut sur le plateau pour l'interview sans filet.
  • Le 15' du BTP - Spécial Intermat - Version intégrale du 27 avril
    Dans cette édition quotidienne spéciale Intermat 2018, Steve Carpentier et Julia Tortorici vous font vivre l'actualité du quatrième jour du salon. Julia part à la rencontre de Liebherr, CAP, Bomag, TERAMAT et Bell France. Avec "Bonjour Isabelle", Isabelle Alfano vous présente le programme du vendredi et vous livre ses meilleurs conseils pour profiter pleinement de l'évènement. Découvrez l'actualité Kohler Engines et Goldhofer Transport dans la rubrique "Quels Chantiers". Enfin, Steve reçoit en plateau Martin Schickel, President chez Liebherr Mietpartner pour conduire l'interview sans filet.
  • Le 15' du BTP - Spécial Intermat - Version intégrale du 26 avril
    Dans cette édition quotidienne spéciale Intermat 2018, Steve Carpentier et Julia Tortorici vous font vivre l'actualité du troisieme jour du salon. Dans sa chronique, Julia part à la rencontre de Bobcat, Doosan et ACB. Dans la rubrique "Bonjour Isabelle", Isabelle Alfano vous présente le programme du jeudi et vous livre ses meilleurs conseils pour profiter pleinement de votre visite. Découvrez l'actualité de MBW Europe, Kinshofer et Copac dans la rubrique "Quels Chantiers". Enfin, Steve reçoit en plateau Alexandre Marchetta, Directeur General de Mecalac pour conduire l'interview sans filet.
  • Le 15' du BTP - Spécial Intermat - Version intégrale du 25 avril
    Dans cette édition quotidienne spéciale Intermat 2018, Steve Carpentier et Julia Tortorici vous font vivre l'actualité du deuxième jour du salon. Dans la case actu, Julia part à la rencontre de Liebherr, Mecalac, Komatsu et MB Crusher. Dans la rubrique "Bonjour Isabelle", Isabelle Alfano vous présente le programme du mercredi et vous livre ses meilleurs conseils pour profiter pleinement de votre visite. Découvrez l'actualité de Brokk et Witeck dans la rubrique "Quels Chantiers". Enfin, Steve reçoit en plateau Michel Denis, Président & CEO de Manitou Group pour conduire l'interview sans filet.
  • Le 15' du BTP - Spécial Intermat - Version intégrale du 24 avril
    Dans cette édition quotidienne spéciale Intermat 2018, Steve Carpentier et Julia Tortorici vous font vivre l'actualité du premier jour du salon. Dans la chronique "On n'a pas loupé !" Julia part à la rencontre de Takeuchi, LEM Equipment, Komatsu Franceet Manitou. Puis vient la rubrique "Bonjour Isabelle", avec notre guest star Isabelle Alfano, qui nous présente le programme de la journée et vous avise de ses précieux conseils pour vous faire profiter de l'évènement dans les meilleures. Avec Michelin, Leica Geostystems et Steelwrist dans la rubrique "Quels Chantiers", nous vous ouvrons les portes de quelques-uns acteurs les plus influents du marché.
TOUS LES NUMÉROS EN REPLAY ›
À lire également
Comment stopper la propagation du bruit ?
Comment stopper la propagation du bruit ?
Il y a de quoi trouver à redire aux solutions de protection acoustique existantes dont l’esthétisme est rarement au rendez-vous.
L’A7 mise en joue
L’A7 mise en joue
Dans le 15e arrondissement de Marseille, la société CAN a été chargée par la Résidence du Montléric, de sécuriser la falaise qui surplombe respectivement un chemin faisant l’objet d’un arrêté de mise en péril par la municipalité, ainsi que l’autoroute A7.
Usine Vögele AG : une référence incontestée !
Usine Vögele AG : une référence incontestée !
La visite d’un site industriel allemand ne laisse jamais indifférent, tant elle donne une impression de maîtrise et de rigueur.
Les drones dans l’air du temps
Les drones dans l’air du temps
Les drones, ces « véhicules aériens sans humain à bord », ont fait approximativement leur apparition en 2012, déchaînant envie et curiosité.
Demi-boîtes à Champigny
Demi-boîtes à Champigny
Sur le lot T2B de la ligne 15 Sud, du Grand Paris Express, le groupement Eiffage et Razel-Bec s’appuie sur l’expertise de Sefi-Intrafor pour réaliser les fondations de la gare Champigny Centre.
Atlas Fondations : réussir dans la durée
Atlas Fondations : réussir dans la durée
Atlas Fondations a su, en quelques années, apposer sa signature sur plusieurs ouvrages du Grand Paris, qui ont depuis été livrés conformément aux exigences du marché.
Monaco : fondations à tous les étages
Monaco : fondations à tous les étages
C’est un complexe immobilier assez incroyable qui en train de s’édifier sur le dernier grand terrain constructible de la Principauté de Monaco : Testimonio 2.
Quand les sapins servent d’ancrage
Quand les sapins servent d’ancrage
NGE Fondations poursuit son travail de recherche et développement dans une démarche écologique à l’aide d’un système pare-blocs respectueux de l’environnement forestier : le projet collaboratif PRIDYN (Protection contre les RIsques naturels DYNamiques).
Comment réduire le bruit des véhicules en circulation ?
Comment réduire le bruit des véhicules en circulation ?
Les nuisances sonores à proximité des voies rapides et autres nationales, les riverains s’en plaignent assez.
Quand le Pandito s’en va-t-en guerre…
Quand le Pandito s’en va-t-en guerre…
La mission des Sapeurs de l'Air du 25e Régiment du Génie de l’Air (25e RGA) est de créer les conditions suffisantes aux opérations aériennes des Armées, en France, et partout dans le monde où une intervention militaire est planifiée.
Événements
Salon Amiante
12 Septembre 2018
Salon Amiante
Artibat
24 Septembre 2018
Artibat
Cycl'eau
3 Octobre 2018
Cycl'eau
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Bâtiment
Environnement
Infrastructures TP
Rail
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.