Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

INFRASTRUCTURES TP
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Freyssinet se pose en expert de la réparation des ouvrages d’art

Partager :
Freyssinet se pose en expert de la réparation des ouvrages d’art
Par Julia Tortorici, le 2 mars 2017
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Infrastructures TP
Entreprise la plus high-tech du groupe Vinci, Freyssinet bénéficie de 70 ans d’expérience dans la construction de grands projets d’infrastructures en France. Dans les années 90, la société prend un virage avec l’invention du système à haubans mais voit dans le même temps le marché des infrastructures s’amenuiser en France. Depuis, elle a changé de modèle en se lançant pleinement dans une activité de réparation des ouvrages d’art consolidée par le rachat de plusieurs sociétés spécialisées à l’international.

« Freyssinet c’est 800 M€ de chiffre d’affaires – dont 120 M€ en France – et 6 000 projets par an », débute Jean-Philippe Ricard, directeur général adjoint de Freyssinet. « Outre notre activité historique de construction d’ouvrages neufs en préfabriqué et à haubans comme les désormais très connus Viaduc de Millau et Pont de Normandie, nous sommes désormais les mieux placés sur le segment du traitement des sinistres et de la réparation d’ouvrages ». A ce jour, la société réalise 40% de son CA en réparations, et en France, ses marchés représentent 90% de réparations soit 1900 commandes à l’année couvrant toute granulométrie.  « C’est devenu un vrai pilier de développement de Freyssinet dans le monde », insiste Jean-Philippe Ricard. « Notre objectif est de devenir le numéro 1 mondial en réparations d’ouvrages et leader dans l’Hexagone ». La société s’appuiera sur 4 atouts majeurs : sa proximité avec le client grâce à son réseau régional bien implanté en France, sa réactivité soutenue par un bureau d’études fort et une main d’œuvre qualifiée, son intégration de l’ensemble de la chaîne des valeurs (du diagnostic à l’intervention en passant par la conception) et par ses capacités techniques inégalées sur n’importe quelle structure et son budget important réservé à la R&D.

Réparation clé en main

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Pour une part importante, le savoir-faire de Freyssinet consiste à faire de la réparation béton (réagréage, béton projeté et hydrodémolition). Une compétence complétée par des capacités dans le renforcement béton (précontrainte additionnelle, ajout de composites), la réparation d’acier, le traitement de la maçonnerie ou la reprise en sous-œuvre (tirants d’ancrage, transfert de charges, vérinage, micropieux, injections). « Pour se différencier de ses concurrents, Freyssinet mise sur deux types de solutions tendance : le contrôle de la corrosion des bétons (dû à 80% à la corrosion des armatures) est assuré par des traitements de surface, des cures électrochimiques ou par l’extraction des chlorures; la réparation et le renforcement parasismique à la suite d’une demande de mise aux normes, de prévention ou de curatif, est basée sur une combinaison de facteurs tels que l’accroissement de la résistance, l’isolation, la dissipation ou l’augmentation de la ductilité », énumère Fabien Tesson, directeur d’activité Réparation à l’international. Ces deux solutions sont inclues dans un modèle stratégique clé en main baptisé Foreva, qui, outre l’intégration des compétences de l’ensemble de la chaîne des  valeurs et la labélisation des solutions techniques, offre des innovations spécialement développées par Freyssinet. « En matière de technologie de rupture, on proposera le Foreva Ultrasound. En produit, l’appui sismique Double Pendulum. Et en procédé, le Ductal projeté », dévoile Fabien Tesson. Ces innovations sont mises en œuvre dans le cadre de chantiers connectés faisant appel à des outils numériques pour la collecte de données ou la modélisation 3D des données.

Réparations d’ampleur

Le savoir-faire de Freyssinet a été mis à rude épreuve à plusieurs reprises avec succès. En Inde, à Kota, une ville du Rjasthan, le pont Chambal a vu en 2009 ses travées arrière et une partie de la travée principale de 350 m s’effondrer. « Après enquête, il s’est avéré que l’une des travées arrière s’était rompue ce qui a déséquilibré l’ouvrage en cours de construction. Ont été détectées de graves malfaçons dues au mauvais bétonnage, à un joint froid entre les deux phases de coulage et à des défauts dans le ferraillage », se rappelle Fabien Tesson. Les travées du côté intact ont été sécurisées et la qualité du béton investiguée via une inspection visuelle, des carottages, une sclérométrie et un impact écho. « A l’issue du diagnostic, nous avons réalisé un hydrodécapage des faces intérieures avant la reconstitution du joint par béton projeté (2 200 m² au total). Cela a permis la reprise de la construction qui s’achèvera en mai 2017 ». Dans le domaine industriel, Freyssinet a aussi ses entrées. C’est ainsi que Lafarge a fait appel à ses services pour la réparation et le renforcement sismique d’une tour de préchauffage d’une de ses cimenteries (Iligan) basée sur l’île Davao aux Philippines. « La structure en béton armé de 50 m de haut et supportée par 11 poteaux affichait des signes de vieillissement inquiétants au niveau du béton et des armatures. Situé en zone sismique et marine, cet ouvrage de 50 ans a été réparé à grands renforts de béton projeté par voie sèche et de composites avant de faire l’objet d’une encapsulation acier », indique Fabien Tesson. En France, l’exemple le plus récent concerne le parking Edouard VII (9ème arr) à Paris, dévasté par un incendie en 2014. « Les températures avoisinant les 1 000°C ont endommagé sur 10 cm la dalle supérieure en béton de 30 cm d’épaisseur. Sur ce chantier à 3 M€, Freyssinet a d’abord assuré un étaiement complet avant de procéder à l’hydrodémolition et au ferraillage des bétons abîmés. Une phase de béton projeté a permis de reconstituer de nouvelles dalles sur l’ensemble du parking de 500 places », conclut François Lanchantin, directeur d’activité Réparation France.
 

En photo : Jean-Philippe Ricard, directeur général adjoint de Freyssinet. Crédit photo : BTP Magazine
Retrouvez toute l'information "infrastructures TP" dans BTP Magazine.
BTP Magazine, découvrez la nouvelle formule de BTP matériels avec + de professionnels et + de terrains
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Sébastien teste les lunettes connectées d'Expert Téléportation

Dans ce nouveau numéro de BTP ça tourne, Sébastien teste des lunettes uniques en France.
+ de vidéos BTP ça tourne
Vidéo
Rencontre avec le président de Hiab
Grue hybride, chariot Moffet électrique, Stage V, connectivité... l’édition 2019 du salon Solutrans a été l’occasion pour Hiab France, de faire étalage de plusieurs nouveautés, mais aussi, de faire connaissance avec son nouveau président, Vincent Duteriez.
À lire également
Concreative, la filiale impression 3D béton de Vinci
Concreative, la filiale impression 3D béton de Vinci
Vinci Construction, via sa filiale Freyssinet, lance Concreative, une entreprise exclusivement dédiée à l'impression 3D de béton de haute performance. Elle propose un service intégré, de la conception à la mise en oeuvre sur les chantiers.
[video] Un pylône télécoms en impression 3D béton, 100% français
[video] Un pylône télécoms en impression 3D béton, 100% français
Ce matin, je suis allé découvrir une innovation 100 % française issue du savoir-faire de ART&FACT Innovation, de XtreeE, The large-scale 3D, de Freyssinet et de lamoureux & ricciotti ingénierie : un mât #Telecom de 12 m de haut en #impression 3D #béton avec précontrainte dans des éléments en BFUP !
2 200 participants au dernier Solscope
2 200 participants au dernier Solscope
La 13e édition du salon Solscope, qui a fermé ses portes le 27 juin dernier après deux jours pleins, aura réuni plus de 2 200 participants.
Travaux de réparation en cours sur le pont de Givors (69)
Travaux de réparation en cours sur le pont de Givors (69)
Du 30 mai au 30 septembre prochain, des travaux comprenant la réfection complète de la chaussée et de l’étanchéité ainsi que le changement des dispositifs de retenue, des garde-corps et des joints de chaussée, sont prévus sur le pont de Givors.
Les câbles du pont de l’île de Ré contrôlés fil par fil
Les câbles du pont de l’île de Ré contrôlés fil par fil
La rupture, en septembre dernier, d’un câble de précontrainte sur le pont de l’île de Ré aura levé le voile sur une erreur commise lors de la construction de l’ouvrage mis en service en 1988. Après un contrôle de l’ensemble du pont, il s’avère que d’autres câbles seront également remplacés. Sur les 218 câbles de précontrainte répartis dans les six viaducs composant le pont de l’île de Ré, trois se sont avérés fragilisés. Un premier dans le viaduc n° 2 s’est d’ailleurs rompu en septembre 2018. « Vraisemblablement, de la mousse de polyuréthane avait été mise en œuvre pour assurer l’étanchéité de la gaine lors de la construction du pont, explique Pierre-Marie Audoin-Dubreuil, directeur général des services du département de Charente-Maritime (17). La mousse a pénétré dans le câble en lieu et place du coulis de ciment. Cette situation a alors entraîné une lente et inexorable corrosion des torons d’acier qui composent les câbles de précontrainte. » Long de 220 m, de diamètre 20 cm pour un poids de 35 kg au mètre linéaire, chaque câble d’origine du pont est composé de 19 torons de 7 fils, soit 133 fils par câble. « La mousse de polyuréthane n’aurait pas dû être employée à l’époque. Dès que nous avons constaté sa présence, nous ne pouvions alors pas être certains qu’il n’y en ait pas dans les autres câbles », ajoute Pierre-Marie Audoin-Dubreuil.
Orly s'offre le chantier de l'été
Orly s'offre le chantier de l'été
Construite en 1947, la piste n° 3 de l'aéroport de Paris-Orly ne pouvait plus se contenter d'une simple rénovation, mais plutôt, être démolie pour être reconstruite en respectant les nouvelles normes aéronautiques européennes en vigueur. Préparée minutieusement et réglée comme du papier à musique, cette opération hors norme s'accompagne de plusieurs autres travaux annexes, incluant le renforcement et la réfection d'étanchéité du pont au-dessus de la RN7, ainsi que la fermeture de la piste n° 2 qu'elle croise. Au total, 4 600 vols ont donc été annulés pour l'occasion, et le chantier de l'été doit impérativement respecter les délais fixés par le Groupe ADP, pour une réouverture programmée le 2 décembre. Depuis le 29 juillet, l'aéroport de Paris-Orly accueille l'un des plus importants chantiers de France ! Orchestré par le Groupe ADP et réalisé par un groupement emmené par Colas Ile-de-France Normandie pour le lot principal qui consiste à reconstruire entièrement - sur les 2/3 de sa surface - la piste n° 3, qui avait été construite sur des dalles en béton en 1947 puis rallongée en 1959, « lesquelles n'étaient plus stabilisées », selon Régis Lacote, directeur de l'aéroport. Réaliser des travaux de rénovation, comme entre 1989 et 1993, n'était plus possible sachant qu'une remise à niveau répondant aux nouvelles normes aéronautiques était nécessaire. « Depuis 2016, poursuit-il, nous savions qu'il fallait réaliser de gros travaux et il nous a fallu 2 ans de préparation pour ce chantier. »
Vinci met en service le contournement autoroutier de Regina (Canada)
Vinci met en service le contournement autoroutier de Regina (Canada)
La capitale de la province de la Saskatchewan (Canada), Regina a inauguré, hier, le nouveau contournement autoroutier réalisé par Vinci.
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Colloque : Etat des lieux de la reconversion des sites pollués et perspectives
23 Janvier 2020
Colloque : Etat des lieux de la reconversion des sites pollués et perspectives
Conférence ADN Environnemental
23 Janvier 2020
Conférence ADN Environnemental
Assises Européenne de la Transition Énergétique
28 Janvier 2020
Assises Européenne de la Transition Énergétique
+ d'événements
Emploi
- Chargé / Chargée d'affaires BTP
- Projeteur / Projeteuse béton armé
- Chef de chantier
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.