Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Environnement > Trithon, solution de dépollution des eaux de ruissellement, à l'épreuve d'une expérimentation in situ
ENVIRONNEMENT

Trithon, solution de dépollution des eaux de ruissellement, à l'épreuve d'une expérimentation in situ

PUBLIÉ LE 14 NOVEMBRE 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Trithon, solution de dépollution des eaux de ruissellement, à l'épreuve d'une expérimentation in situ
Un suivi de l’ouvrage sera mis en place pendant 18 mois sur l’aire de compostage de Villeneuve sur Lot.
Trithon a fait l’objet d’une Appréciation Technique d’Expérimentation favorable le 06/10/23 (ATEx cas b n° 3243_V1 délivrée par le CSTB) pour le traitement de la pollution particulaire d’eaux de ruissellement sur l’aire de compostage de Villeneuve sur Lot.

Pour développer son nouveau produit, la société Simop est partie d’un constat : celui que les eaux de nos rivières, nos mers et nos océans sont saturées de polluants : plastiques, déchets liés à l’activité humaine ou à l’érosion, pesticides, hydrocarbures... Le phénomène, loin de s’améliorer, s’aggrave d’années en années faisant apparaître à plusieurs endroits de nos océans d’immenses zones de déchets flottants.

Pour tenter d’apporter sa pierre à l’édifice, Simop a conçu un appareil capable de récupérer le maximum de polluants avant que ceux-ci se retrouvent dans nos rivières puis nos océans : Trithon.

Grâce à la technologie de l’hydrocyclone, Trithon parvient à dépolluer les eaux en piégeant les polluants présents dans les eaux
de ruissellement. Cela concerne les flottants (mégots de cigarettes, emballages plastiques, bouteilles, bouchons...), les microplastiques
et même des particules aussi fines que de la farine.

Trithon est une cuve cylindrique. L’eau polluée entre d’un côté et tourne à l’intérieur de la cuve en passant par deux compartiments. Sous l’effet de la force centrifuge, les particules contenues dans l’eau passent à travers des grilles. Elles sont ainsi séparées de l’eau. Les polluants tombent au fond de la cuve ou sont piégés en surface sans possibilité de sortir. En sortie, l’eau est dépolluée et peut-être infiltrée dans le sol ou utilisée pour l’arrosage par exemple.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Kyocera augmente le délai de garantie de son nouvel équipement environnemental Fridurit à 24 mois
Kyocera augmente le délai de garantie de son nouvel équipement environnemental Fridurit à 24 mois
Loches Sud Touraine lutte contre les colmatages et réduit sa consommation d’énergie grâce aux technologies Xylem
Loches Sud Touraine lutte contre les colmatages et réduit sa consommation d’énergie grâce aux technologies Xylem
Roxim : lancement des travaux d'Evanesens
Roxim : lancement des travaux d'Evanesens
Le Conseil d’État confirme l’utilité publique du projet Cigéo
Tous les articles Environnement
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS