BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
VIDÉOS
À la uneENVIRONNEMENT

Hydrogène vert : John Cockerill revendique 33 % des parts du marché mondial des électrolyseurs

Par Bruno Mortgat. Publié le 21 février 2022.
Hydrogène vert : John Cockerill revendique 33 % des parts du marché mondial des électrolyseurs
©John Cockerill
Newsletters gratuites
Archiver cet article
Avec 215 MW  d’électrolyseurs livrés en 2021 et une multiplication par 3 de ses revenus dans l’hydrogène, le groupe belge John Cockerill revendique un tiers des parts du marché mondial dans ce domaine. Il s’apprête à construire sa première gigafactory en Europe en France.
 
Le groupe belge John Cockerill s’est particulièrement distingué en Chine en 2021, avec la livraison des projets "Baofeng" : la plus grande centrale photovoltaïque-hydrogène du monde dans le nord-ouest de la Chine, avec 110 MW d’électrolyseurs fournis par John Cockerill (22 stacks de 5 MW), ainsi qu’un électrolyseur de 6 MW fourni pour alimenter des bus à hydrogène pour les jeux olympiques de Pékin. L’entreprise a par ailleurs finalisé l’achat en Chine de 100 % de "Cockerill Jingli Hydrogen" (précédemment détenu à 56 %). Le groupe consolide ainsi sa position dans ce pays dont le marché connait une forte accélération et atteint l’équilibre financier. Il est également idéalement positionné pour les exportations vers l’Asie du Sud-Est et l’Australie.

En Inde, John Cockerill a signé un accord de partenariat exclusif avec le leader indien des énergies renouvelables, Greenko, prévoyant la création d’une joint-venture pour accélérer le déploiement de l’écosystème de l’hydrogène vert dans ce pays et construire une usine de fabrication d’électrolyseurs pour servir le marché local. Des discussions sont en cours pour l’établissement de partenariats similaires dans d’autres régions du monde.

Une gigafactory franco-belge
 
En Europe, le développement d’une ligne de production 100 % européenne d’électrolyseurs et d’équipements hydrogène progresse comme prévu et sera opérationnelle en 2023 sur deux sites : la fabrication des composants des électrolyseurs se fera à Aspach-Michelbach (Alsace, France) et l’assemblage des stacks à Seraing (Wallonie, Belgique, siège du groupe).
Des premières commandes importantes ont par ailleurs été signées pour la vente de 30 MW d’électrolyseurs en Europe : le consortium HyOffWind (Colruyt Group et Fluxys) a signé un accord avec Besix, partenaire de John Cockerill, pour concevoir et livrer clé en main une unité de production d’hydrogène vert de 25 MW à Zeebrugge en Belgique. Un autre projet a été signé avec un acteur majeur du pétrole et du gaz en Europe du Sud.

Le groupe développe également des systèmes de ravitaillement en hydrogène et mettra en service un premier projet pilote à Seraing dans le courant de l’année. Plusieurs projets ont été sécurisés, dont le projet HaYrport avec Liege Airport (Belgique), qui vise à déployer une infrastructure de production et de distribution d’hydrogène vert au sein de l’aéroport pour alimenter des véhicules à hydrogène (bus, camions et véhicules légers). En outre, un partenariat a été annoncé avec l’Eurométropole de Metz et UEM (la société locale de distribution de gaz et d’électricité) pour convertir une flotte de bus à l’hydrogène. Par ailleurs, John Cockerill a été sélectionné pour plusieurs autres projets de mobilité hydrogène en France et en Belgique.

Partenariats en R&D

Enfin, des partenariats ont été noués avec des acteurs de premier plan dans différentes régions du monde. Avec Engie et Carmeuse, le Groupe développe le projet Columbus qui vise à capter les émissions de CO2 et à les transformer en e-méthane grâce à l’hydrogène vert. Avec ses partenaires Imec, Vito, Bekaert, Colruyt Group et Deme, le groupe est également impliqué dans le programme de recherche "Hyve", qui développe la prochaine génération de technologie d’électrolyse.
 

Sur 2021, le groupe a ainsi totalisé 215 MW de vente d’électrolyseurs, multipliant par 3 ses revenus de l’hydrogène par rapport à 2020. Ses équipes dans l’hydrogène comptent désormais plus de 260 employés dans le monde, dont 70 embauchés en 2021 en Belgique et en France. En 2020, les 5 000 collaborateurs du Groupe lui ont permis de réaliser un chiffre d’affaires de 1,01 milliard d’euros dans 22 pays sur les 5 continents. « Nous sommes ravis de ces excellents résultats, se félicité Raphaël Tilot, responsable des activités Hydrogène et Renouvelables de John Cockerill. […] Afin d’accompagner la transition énergétique d’encore plus d’entreprises, nous augmentons rapidement nos capacités de production à travers le monde et nouons des partenariats stratégiques avec les leaders de l’industrie ».
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Mat Environnement
Le magazine des matériels et process. Pour les professionnels confrontés aux respects des législations.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Retrofit : GCK fournira des dameuses et bus hydrogène à l'Alpe d'Huez
25 janvier 2022
Retrofit : GCK fournira des dameuses et bus hydrogène à l'Alpe d'Huez L’Alpe d’Huez, Sata Group (Société d’Aménagement Touristique de l’Alpe d’Huez, des Deux-Alpes et des Grandes Rousses) et Resalp ont annoncé les commandes de 5 dameuses et 3 bus à hydrogène zéro émission au groupe GCK. La station iséroise bénéficie pour ces opérations du soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.
Alp’Hyne Mont Blanc prome(u)t l'hydrogène
6 juillet 2021
Alp’Hyne Mont Blanc prome(u)t l'hydrogène Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc, Akuo et Bouygues Energies & Services créent lp’Hyne Mont Blanc, une co-entreprise ayant pour ambition de concevoir, construire, maintenir et exploiter un réseau de distribution d’Hydrogène renouvelable produit par électrolyse de l’eau à partir d’électricité verte locale produite en Haute-Savoie et dans l’Ain.
Mobilité hydrogène : McPhy livrera un électrolyseur et une station de recharge sur un site belfortain
18 janvier 2022
Mobilité hydrogène : McPhy livrera un électrolyseur et une station de recharge sur un site belfortain McPhy équipera un site belfortain d’un électrolyseur 1 MW et d’une station de recharge pouvant distribuer jusqu’à 800 kg/jour, pour avitailler une flotte de bus à hydrogène.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola