BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
VIDÉOS
À la uneENVIRONNEMENT

Mafia des déchets : les fédérations professionnelles approuvent le jugement

Par la rédaction. Publié le 21 décembre 2021.
Mafia des déchets : les fédérations professionnelles approuvent le jugement
Crédit : Stephane Mignon/Flickr
Newsletters gratuites
Archiver cet article
Dans le cadre du procès « mafia des déchets » qui s’est tenu du 22 au 25 novembre dernier, le tribunal correctionnel de Draguignan a rendu un jugement que les Fédérations du BTP du Var et des Alpes-Maritimes et l’Unicem SUD Paca/Corse accueillent favorablement.

Ce procès fait suite à une opération d’envergure intitulée « Terres brûlées », menée le 9 juin 2020 par les Parquets de Draguignan et Nice dans une affaire de décharges illégales de déchets de chantiers sur la Côte d’Azur, qui avait mobilisé d’importants moyens par la justice.
 
Les prévenus ont été condamnés pour abandon et gestion irrégulière de déchets en bande organisée, au sens du Code de l’environnement. Ils l’ont été aussi, pour la plupart d’entre eux, au sens du Code pénal, pour escroquerie en bande organisée, menace, ou encore extorsion par violence, contrainte ou menace, blanchiment du produit et exécution d’un travail dissimulé.

Pour les principales fédération du BTP et des industries de carrières, la  "reconnaissance du fonctionnement en bande organisée est novatrice et l’éventail des condamnations est très complet. L’essentiel des réquisitions du procureur de la République a été suivi. Le jugement tient compte des dommages à l’environnement mais également des préjudices causés aux propriétaires dont les terrains ont été dévastés. Il condamne à la fois des sociétés et des personnes physiques".
 
Les personnes physiques ont été condamnées à des peines d’emprisonnement avec sursis probatoire, assorties de différentes interdictions et de l’obligation de réparer. Il leur est retiré le droit de gérer une entreprise pendant cinq ans (voire dix pour l’une d’entre elles) et de se livrer à des activités de transport de déchets.

Quant aux sociétés, elles ont l’interdiction définitive d’exercer dans ces domaines, de percevoir des aides publiques et de soumissionner à des marchés publics pendant cinq ans.

Les matériels et véhicules ayant servi à la commission des infractions ou en constituant le produit ont été confisqués, tout comme les sommes saisies au cours de l’instruction qui serviront à financer les travaux de remise en état des sites polluées. Cette mission de réhabilitation a été confiée à l’Etat aux frais des condamnés qui sont obligés de consigner la somme de 3,28 millions d’euros à cette fin.
 
Pour les trois organisations professionnelles du secteur de la construction qui s’étaient constituées parties civiles, le tribunal a pris en considération leurs demandes en leur accordant réparation au titre de préjudice moral, d’atteinte à l’image et de concurrence déloyale. Elles se félicitent d’un jugement qui met les condamnés hors d’état de nuire à l’environnement, de porter atteinte à l’image des métiers de la construction mais aussi à l’économie locale.
 
Pour Jean-Jacques Castillon, président de la Fédération du BTP du Var, « La Fédération du BTP du Var salue un jugement exemplaire. Je salue également le travail d’enquête de l’UT83-DREAL Paca et d’instruction du dossier mené avec détermination et qui aboutit à un jugement disant clairement que l’on ne peut pas faire n’importe quoi dans la gestion des déchets de chantiers sans encourir le risque de sanctions sévères. Il faut espérer que la leçon soit entendue et fasse réfléchir l’ensemble des acteurs du chantier depuis la maîtrise d’ouvrage et son obligation de traçabilité des déchets, en passant par la maîtrise d’œuvre et son obligation de conseil pour arriver aux entreprises et leur obligation de traitement des déchets dans un cadre réglementaire strict et avec des moyens financiers décents que les bénéficiaires des travaux doivent leur donner. »
 
Pour Frédéric Soulié, président de l’Unicem Paca et Corse, « Au-delà des préjudices reconnus par la justice (atteinte à l’image, concurrence déloyale…), l’aspect le plus important est de faire cesser ces activités de manière définitive ».
 
Pour Patrick Moulard, président de la Fédération du BTP 06 : « Ce jugement est à ce titre exemplaire car il donne une dimension pénale visible à des pratiques qui nuisent tout à la fois à la protection de la nature, à notre économie et à l’image de notre profession ».
 




 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Mat Environnement
Le magazine des matériels et process. Pour les professionnels confrontés aux respects des législations.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Cyrkl, la start up qui valorise les déchets industriels arrive en France
5 mai 2022
Cyrkl, la start up qui valorise les déchets industriels arrive en France Née à Prague en 2019, la start up Cyrkl entend faciliter l'économie circulaire grâce à une gestion optimisée des déchets industriels, aidant ainsi les entreprises à réduire leur impact environnemental.
Broyeurs mobiles : ils broient du vert
15 juillet 2021
Broyeurs mobiles : ils broient du vert Aussi nombreux que variés, les broyeurs mobiles à déchets ont leur public, dont les rangs ne cessent de grossir. La réglementation qui se durcit, avec l’arrivée prochaine de la REP, crée de nouveaux besoins. Les distributeurs se tiennent prêts, avec des gammes parfois complètes et disponibles pour beaucoup en motorisation hybride.
Valdelia lance des expérimentations de terrain en vue de la mise en œuvre de la REP Bâtiment.
24 mars 2022
Valdelia lance des expérimentations de terrain en vue de la mise en œuvre de la REP Bâtiment. Valdelia lance 4 thématiques d’expérimentations pour préparer la mise en œuvre de la REP Bâtiment. L’éco-organisme compte ainsi mobiliser les parties prenantes pour valider des schémas de collecte et traitement des déchets du bâtiment envisagés.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola