Menu
SIFER 2021
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Trois AMI pour la valorisation des terres du Grand Paris Express

Trois AMI pour la valorisation des terres du Grand Paris Express
Ouvrage Bel Air à Chelles : bande convoyeuse entre l'ouvrage et le parc du Sempin. Crédit : Société du Grand Paris / Anne-Claude Barbier
Par la rédaction, le 9 septembre 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La Société du Grand Paris lance trois nouveaux appels à manifestation d’intérêt (AMI) pour la valorisation des terres extraites de ses chantiers. Ces AMI visent à identifier de nouveaux projets de valorisation et de nouveaux partenariats avec des acteurs publics et privés.

La SGP avait lancé trois premiers AMI pour la valorisation des déblais en 2019, Ceux-ci avaient déjà permis de trouver des filières de valorisation
pour une partie des 18 millions de tonnes de terre déjà excavées.

Les chantiers du Grand Paris Express devant générer 45 millions de tonnes de terres au total, il reste un important volume de terre à extraire. C’est pourquoi, la Société du Grand Paris cherche de nouvelles opportunités de valorisation.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le projet Ligne Terre, qui vise les projets d’aménagement portés par les collectivités publiques, est donc renouvelé. Ce projet doit permettre d’identifier de nouveaux sites (parcs, jardins...) qui pourront être réaménagés avec les terres du Grand Paris Express tel que le projet d’aménagement du parc du Sempin avec la SAFER.

Le deuxième AMI concerne les projets d’aménagement portés par les maîtres d’ouvrage privés, tels que la reconversion de friches industrielles ou remblai d’infrastructures. En 2019, il avait permis de contribuer, par exemple, au réaménagement de la raffinerie Petroplus par la société Valgo.

Enfin, le troisième AMI concerne les plateformes de valorisation. Il vise à renforcer la valorisation matière des déblais qui représente aujourd’hui 2,6% de valorisation réalisée sur l’ensemble du projet mais que la Société du Grand Paris cherche à encourager.

En 2019, cet AMI a permis de recenser 36 acteurs, représentant plus de 110 plateformes, et a donné lieu à la conclusion de 11 partenariats. La
Société du Grand Paris a ainsi identifié et fiabilisé de nouvelles filières de valorisation en matière notamment à travers la production d’écomatériaux : production de briques en terre crue, de granulats pour les travaux publics ou le bâtiment, etc.

La phase de consultation est ouverte jusqu’au 31 décembre 2024 et la Société du Grand Paris analysera les candidatures au fil de l’eau afin de mesurer l’opportunité de signer de nouveaux partenariats. Ces accords permettront d’enrichir les solutions proposées dans les dossiers d’appel
d’offres ainsi que sur les marchés déjà en exécution.

 

Retrouvez sur LinkedIn Julia Tortorici, rédactrice en chef de BTP Construction.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Mat Environnement
Le magazine des matériels et process. Pour les professionnels confrontés aux respects des législations.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Naissance d'une major de la construction bois issu de forêts françaises
Naissance d'une major de la construction bois issu de forêts françaises
AXA IM - Real Assets entre au capital du groupe REI Habitat à hauteur de 49 %. Le partenariat vise à investir durablement dans la filière forêt-bois française et à créer des emplois locaux pérennes tout en accélérant le développement de REI Habitat. 
Réemploi : un chantier pilote à Quimper
Réemploi : un chantier pilote à Quimper
Quimper Bretagne Occidentale souhaite que le chantier du PEM (Pôle d’échanges multimodal) soit exemplaire dans la réduction de ses déchets. Une opération pilote y est actuellement menée dans le cadre du projet européen Interreg FCRBE.
Curage et réemploi : les bonnes pratiques
Curage et réemploi : les bonnes pratiques
Deux entreprises de travaux partagent leurs retours d’expériences sur des chantiers où elles ont déployé des bonnes pratiques autour de la prévention et de la gestion des déchets. Un pas de plus vers la quête du réemploi et de la valorisation des produits et matériaux. 
Recyclage : GDE poursuit le développement de son activité VHU
Recyclage : GDE poursuit le développement de son activité VHU
GDE Groupe Ecore, leader en France du recyclage et de la valorisation des déchets ferreux et non-ferreux, vient d’obtenir l’agrément pour recycler les véhicules hors d’usage (VHU) sur son site de Bréhal (50).
Le « BioResourceLab » : pour la valorisation des déchets organiques
Le « BioResourceLab » : pour la valorisation des déchets organiques
Suez vient d'inaugurer à Narbonne le BioRsourceLab, nouveau centre international de recherche et d'innovation du Groupe dédié à la transformation des déchets organiques en bioressources.
GDE renforce son maillage sur le territoire français
GDE renforce son maillage sur le territoire français
Poursuivant sa stratégie de renforcement de sa présence en France, GDE Groupe Ecore, spécialiste du recyclage et de la valorisation des déchets ferreux et non-ferreux, vient d’annoncer le rachat de deux sites industriels au groupe Suez.
La CME se mobilise autour du CSF Transformation et Valorisation des Déchets
La CME se mobilise autour du CSF Transformation et Valorisation des Déchets
Le Conseil d’Administration de la CME (Confédération des Métiers de l’Environnement) et sa présidente Anne le Guennec confirment leur mobilisation aux côtés du Conseil National de I’Industrie (CNI), pour assurer le pilotage des projets du Comité Stratégique de la filière Transformation et Valorisation des Déchets.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.