Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

ENVIRONNEMENT
★ PAGES SPÉCIALES
TLM 2022
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Carrefour de l'Eau 2021 : le programme

Carrefour de l'Eau 2021 : le programme
Par la rédaction, le 3 mai 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Plus de 100 conférences et 20 parcours thématiques seront proposés au Carrefour de l’Eau qui débute dans 2 jours. 100 % digitale, l’édition 2021 proposera des sujets faisant écho à l’étude d’idealCO sur les priorités des collectivités en matière de gestion de l’eau : limiter l’impact environnemental du patrimoine de l’eau ; accentuer les projets de renaturation ; et renforcer les liens avec l’usager. 
 
 
Les infrastructures de l’eau face au changement climatique
 
Les tensions autour de la ressource en eau se font sentir. C’est pourquoi le sujet des économies d’eau s’est accéléré avec pour objectifs d’éviter les fuites d’eau, sensibiliser les acteurs et les usagers à diminuer leur consommation, mieux partager la ressource en cas de tension. D’autre part, la qualité des eaux traitées est un enjeu majeur pour atteindre le bon état des masses d’eau : autour du volet auto-surveillance des systèmes d’assainissement et de l’objectif de diagnostic permanent concernant la performance des systèmes d’épuration.
 
Le 5 mai à 14h : le Ministère de la transition écologique organise avec la FNCCR une conférence « Objectif : économie d’eau. Accompagner la réduction des consommations d’eau tout en maintenant l’équilibre économique du service : leviers et bonnes pratiques. » Bérangère Abba, Secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique chargée de la Biodiversité, introduira cette session ponctuée par la remise des trophées du Club des bonnes pratiques d’économies d’eau.
 
Le 5 mai à 16h30 : Eau du Bassin Rennais, Eau de Paris, Rennes Métropole présenteront des actions de recherche publique dans un atelier intitulé « Eau potable et Assainissement, les collectivités s’adaptent au changement climatique et aux pollutions émergentes par la Recherche ». Eau du Bassin Rennais présentera les premiers résultats des travaux relatifs à la Chaire « Eaux et Territoires », créée en 2019 avec la fondation de l’Université Rennes 1. Focalisés sur l’évolution des ressources en eau dans la perspective du changement climatique et de l’augmentation des pressions provoquées par l’action de l’homme, ces travaux s’intéressent notamment aux bassins Versants du Meu et de Chèze-Canut fournissant près de 30% de l’eau potable de la Métropole (photo ci-dessous : barrage de la Chèze).
 
Le 5 mai à 14h : 3DEAU (spécialisé dans la mesure et la modélisation hydraulique) proposera un atelier sur le sujet de la connaissance intitulé « Mesure de la pollution des déversements et diagnostic permanent. » Le critère « flux » est retenu par de nombreuses collectivités comme critère de conformité collecte par temps de pluie. Cet atelier traite de la mesure de la pollution des déversements (autosurveillance) et du lien avec le diagnostic permanent.
 
Des projets de renaturation qui se développent
 
Avec le changement climatique qui impacte la qualité de l’eau, de l’air, de la santé… les collectivités françaises accélèrent la transition écologique et les projets de renaturation s’inscrivent dans une nouvelle dynamique d’aménagement territorial. Objectif : prendre en compte et s’inspirer de la nature pour construire les territoires de demain, en restaurant le grand cycle de l’eau. Avec deux tendances majeures : la réouverture des rivières et l’infiltration des eaux de pluie.
 
Le 6 mai à 11h30 : le Département du Morbihan reviendra lors d’un atelier intitulé « Plans d’eau : vers une gestion intégrée des enjeux de continuité écologique et d’eutrophisation » sur son projet de renaturation de l’étang de Kergoff (5 ha), à Caudan dans le Morbihan. Construit en 1977 sur le cours principal du Plessis pour des activités de loisir, l’étang s’est dégradé au fil du temps (envasement progressif, forte dégradation de la qualité de l’eau…), ce qui a entraîné des nuisances (effluves pestilentiels, moustiques, cyanobactéries…) imposant une mise en conformité réglementaire. Les intervenants reviendront sur les étapes de ce projet : de la suppression de l’étang jusqu’aux travaux d’aménagements paysagers.

Le 6 mai à 9h30 : le Prix National du Génie écologique a récompensé fin 2020 des projets concernant la restauration de milieux aquatiques et humides. Un retour sera fait sur deux lauréats, exemplaires quant à leur gestion de l’eau et la biodiversité, par l’A-IGEco : « Restauration hydromorphologique de l’Armance, du Landion et de leurs zones humides d’accompagnement », avec le Syndicat Mixte du Bassin Versant de l’Armançon ; « Restauration hydrique et agroenvironnementale de 60 ha de milieux humides ouverts dans le marais de Chautagne (73) », avec le Conservatoire des Espaces Naturels de Savoie et Egis Eau.
 
Le 5 mai à 14h : TenCate AquaVia présentera son innovation pour une gestion alternative des eaux de pluie. Lors de leur infiltration, les eaux pluviales sont dépolluées grâce à un aquatextile oléo-dépolluant actif qui fixe les hydrocarbures dont les HAP et stimule systématiquement leur biodégradation. Lors de cet atelier intitulé « Dépolluer les eaux pluviales lors de leur infiltration », l’entreprise reviendra entre autres sur un projet concret à Bruay-sur-l’Escaut (Nord) où la place de la mairie (photo ci-dessous) a été désimperméabilisée et sous laquelle l’aquatextile a été posé. Un projet porté par le Syndicat intercommunal d’assainissement de Valenciennes.
 
 Les relations à l’usager et l’accès à l’eau

Avec la loi NOTRe de 2015, la compétence eau est passée pour partie sous le giron des intercommunalités. Cette phase de restructuration de la maîtrise d’ouvrage de l’eau en France a une conséquence : l’éloignement du politique et de l’usager. Avec un sujet clé : celui du prix de l’eau qui, du fait de cette réorganisation territoriale, peut différer selon la commune. Cette phase de transition, qui ne se terminera qu’en 2026, implique une homogénéisation de la politique tarifaire, l’intégration de l’usager aux décisions, et une réflexion indispensable sur l’accès à l’eau pour tous. Avec un système économique basé sur « l’eau paye l’eau », quid de l’impact de la réduction de la consommation sur les recettes ?
 
Le 5 mai à 16h30 : idealCO animera l’atelier « Penser le parcours de vie de l’usager pour un meilleur service de l’eau, des déchets, est-ce l’avenir ? »Installation, information, réclamation, facturation, comment bien répondre aux grandes étapes de vie de l’usager ? Quelle organisation pour réinventer un service technique tourné vers l’usager ?
 
Le 6 mai à 11h30 : Citexia soulèvera la question du prix de l’eau lors d’un atelier intitulé « Pourquoi la baisse de la consommation d’eau aura un impact social ? et comment le limiter ? » Dans un contexte où la baisse des consommations est un enjeu majeur pour la préservation de la ressource et où les besoins en renouvellement des réseaux sont importants, la recette par m3 va-t-elle devoir augmenter pour assurer l’équilibre budgétaire des services ? Quid de l’impact social de la politique tarifaire ? Quels sont les dispositifs sociaux envisageables ?
 
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Mat Environnement
Le magazine des matériels et process. Pour les professionnels confrontés aux respects des législations.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  [Vidéo] Suite rapide caténaires : le train-travaux à grande vitesse
Contenu de marque
  [Vidéo] Copac déploie son offre combinée
Dernier numéro
Mat Environnement
Le magazine des matériels et process. Pour les professionnels confrontés aux respects des législations.
N° 108
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
À lire également
L'AIO d'Arden Equipment sur Forexpo
L'AIO d'Arden Equipment sur Forexpo
Arden Equipment présentait son attache rapide tout-hydraulique AIO, aperçue il y a 3 ans, à l’état de prototype, sur Bauma.
Béton cellulaire : Xella investit pour réduire son empreinte carbone
Béton cellulaire : Xella investit pour réduire son empreinte carbone
Le groupe Xella, producteur de béton cellulaire et de pierre silico-calcaire a lancé un plan de modernisation de 1,1 million d’euros dans son usine de Saint-Savin (Isère) dans une optique de décarbonation.
Des boues d'épuration vertes à Sausheim
Des boues d'épuration vertes à Sausheim
Une unité de méthanisation située au cœur de l’écopôle de Sausheim (68) permettra de valoriser 100% des boues issues de la station de traitement des eaux usées pour alimenter en gaz vert l’équivalent de 125 bus de l’agglomération.
Un osmoseur pour décarboner la production de Brasserie Licorne
Un osmoseur pour décarboner la production de Brasserie Licorne
Le brasseur alsacien Brasserie Licorne s’est équipé d’un osmoseur BWT en entrée de chaudière vapeur, lui permettant d’économiser 15 m³ d’eau par jour tout en réduisant sa consommation annuelle de gaz de 500 MWh, soit l’équivalent de 10 tonnes de CO2 non émises chaque année.
Intersol lance son appel à  communications
Intersol lance son appel à communications
Dans l’optique de la tenue de la 21e édition d’Intersol du 21 au 23 juin 2022 à Lyon, un appel à communications est lancé jusqu’au 28 février à la communauté des acteurs concernés par la thématique de la gestion des sols.
Chamonix : EDF anticipe pour le maintien de la production d’hydroélectricité sur la centrale des Bois
Chamonix : EDF anticipe pour le maintien de la production d’hydroélectricité sur la centrale des Bois
L’aménagement des Bois à Chamonix, qui récupère l’eau de la fonte du glacier de la Mer de Glace pour produire de l’hydroélectricité, doit être adapté pour tenir compte des impacts du changement climatique.
Les SDAGE à l'épreuve du changement climatique
Les SDAGE à l'épreuve du changement climatique
Le SDAGE, schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux, définit la politique à mener pour stopper la détérioration et atteindre le bon état de toutes les eaux, cours d’eau, plans d’eau, nappes souterraines et eaux littorales. Pilotés par les Agences de l’eau, les nouveaux schémas rentreront en vigueur en mars 2022.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Événements
IAF 2022
28 Mai 2022
IFAT
30 Mai 2022
Assises Européennes de la Transition Energétique
31 Mai 2022
+ d'événements
Emploi
- Technicien / Technicienne d'études BTP
- Conducteur / Conductrice de travaux en électricité
- Manoeuvre bâtiment
- Chef de chantier
+ d’offres
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.