Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

L’entreprise Sirea va produire son propre hydrogène vert grâce au photovoltaïque

L’entreprise Sirea va produire son propre hydrogène vert grâce au photovoltaïque
rechargement solaire chez Sirea. (Crédit DR)
Par la rédaction, le 25 mars 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Après 2 ans de développement, la PME tarnaise Sirea va désormais stocker et exploiter l’hydrogène qu’elle produira grâce au surplus d’énergie photovoltaïque de son site.

Sirea s’était déjà lancée dans l’aventure hydrogène quelques mois auparavant, avec un projet innovant H+PV, alors que la stratégie nationale d’accélération de l’hydrogène décarboné annoncée le 8 septembre 2020 prévoyait un soutien à la filière de 2 milliards d’euros d’ici 2030.
L’entreprise disposait déjà d’une ombrière photovoltaïque (21 kWc) en autoconsommation pilotée, financée partiellement par l’appel à projets “Autoconsommation électrique photovoltaïque en Occitanie” de 2019. Le PV lui permet de recharger ses véhicules électriques et d’alimenter son bâtiment. Et de par sa spécialité dans le pilotage de l’énergie, la PME a souhaité optimiser son taux d’autoconsommation en stockant le surplus d’énergie produit, en raccordant 40 kWh de batteries recyclées (Phenix Batteries). Cette technologie lui permet d’assurer un stockage de courte durée pour recharger rapidement ses VE sans surdimensionner son abonnement au réseau électrique. Cependant, Sirea veut aller plus loin dans l’exploration des possibilités qu’offre l’hydrogène pour du stockage de longue durée et intersaisonnier.
Pour Bruno Bouteille, dirigeant de Sirea, l’hydrogène s’inscrivait dans la suite logique de ce projet. L’entreprise a donc investi dans une solution de stockage hydrogène, qui intègre un électrolyseur de 430 W pour convertir le surplus d’énergie issu du photovoltaïque en hydrogène. Jusqu’à 80 kWh d’énergie électrique en hydrogène (à 10 bars) pourront être stockés. Ainsi, les jours de faible production solaire, la pile à combustible du système de stockage “brûlera” l’hydrogène libéré pour fournir l’électricité nécessaire au bâtiment et aux véhicules, et de cette transformation sera rejetée … de l’eau ! « Aujourd’hui, l’enjeu pour Sirea est de montrer qu’au-delà de la faisabilité technique, la compatibilité des énergies renouvelables avec des façons plus propres de stocker l’énergie est évidente, que ce soit au travers de batteries de seconde vie, ou encore de l’hydrogène. Il y a une complémentarité certaine entre ces différentes technologies de stockage ! », explique Bruno Bouteille
Pour interagir avec le stockage hydrogène et faire en sorte d’orienter le surplus PV vers l’électrolyseur ou solliciter la pile à combustible, Sirea utilisera son propre gestionnaire intelligent SmartEMS. Cet automate conçu pour le pilotage d’énergie équipe déjà plusieurs installations photovoltaïques en autoconsommation pilotée, mais ce sera une première quant au raccordement d’un système de stockage hydrogène. La mise en service du stockage hydrogène chez Sirea est prévue courant printemps 2021.

Toute l'information de cette rubrique est dans :
Mat Environnement
Le magazine des matériels et process. Pour les professionnels confrontés aux respects des législations.
Découvrir
Acheter un numéro
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
À lire également
Allison mise sur les alternatives
Allison mise sur les alternatives
Le constructeur de transmissions entièrement automatiques continue de développer sa présence sur les alternatives au Diesel, qu’il s’agisse de gaz naturel ou encore de solutions 100 % électriques, dont l’hydrogène.
Bulane : l’oxycoupage à base d’hydrogène
Bulane : l’oxycoupage à base d’hydrogène
La jeune pousse Bulane, sponsorisée par l’accélérateur Santé Prévention du BTP (OPPBTP, CCCA-BTP, ProBTP et la SMABTP), a imaginé produire en tous lieux un combustible propre et performant à partir de l'oxygène et de l'hydrogène naturellement présents dans l’eau. Les chalumistes ont une alternative leur permettant d’utiliser un chalumeau qui n’a pas besoin de bouteille de gaz dans leurs activités d’oxycoupage.
Le centre d'essais environnemental d'Allison Transmission est opérationnel
Le centre d'essais environnemental d'Allison Transmission est opérationnel
Le centre d'essais environnemental d'Allison Transmission situé à Indianapolis (USA) peut désormais accueillir des tests reproductibles dans des conditions réelles et extrêmes.
Bientôt une station d’avitaillement en carburant propres à Réau
Bientôt une station d’avitaillement en carburant propres à Réau
L’EPA Sénart et SIGEIF Mobilités ont signé un partenariat afin de construire une station d’avitaillement en carburant propres dans la commune de Réau (77), sur le parc d’activités de l’A5-Sénart.
Nikola, Iveco et OGE accélèrent dans le déploiement des solutions de ravitaillement en hydrogène
Nikola, Iveco et OGE accélèrent dans le déploiement des solutions de ravitaillement en hydrogène
Nikola Corporation, Iveco et OGE ont annoncé aujourd'hui la signature d’une lettre d'intention en vue d'une collaboration visant à mettre en place une structure commerciale pour le transport de l'hydrogène via un réseau de pipelines, depuis les sites de production jusqu'aux stations de ravitaillement en hydrogène au service des véhicules électriques à pile à combustible (« FCEV »).
Une offre d’avitaillement de carburants alternatifs émerge en bord de Seine
Une offre d’avitaillement de carburants alternatifs émerge en bord de Seine
Voies navigables de France (VNF), Haropa, GRTgaz et la Banque des Territoires ont officialisé une convention de partenariat de 24 mois pour pousser la mise en place d'une offre d’avitaillement de carburants alternatifs en bord de voie d’eau dans la Vallée de Seine.
Créteil sera la première ville à produire de l’hydrogène vert
Créteil sera la première ville à produire de l’hydrogène vert
Incinérer ses déchets pour produire de l’hydrogène, une première en France pour la ville de Créteil, proche de Paris. Le projet, baptisé « H2 Créteil », mené par Suez et le Sipperec, transformera l’électricité produite à partir de la combustion des déchets ménagers en hydrogène, par un procédé d’électrolyse.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.