Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu

ENVIRONNEMENT
TDM 2021
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

L’entreprise Sirea va produire son propre hydrogène vert grâce au photovoltaïque

L’entreprise Sirea va produire son propre hydrogène vert grâce au photovoltaïque
rechargement solaire chez Sirea. (Crédit DR)
Par la rédaction, le 25 mars 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Après 2 ans de développement, la PME tarnaise Sirea va désormais stocker et exploiter l’hydrogène qu’elle produira grâce au surplus d’énergie photovoltaïque de son site.
 
Sirea s’était déjà lancée dans l’aventure hydrogène quelques mois auparavant, avec un projet innovant H+PV, alors que la stratégie nationale d’accélération de l’hydrogène décarboné annoncée le 8 septembre 2020 prévoyait un soutien à la filière de 2 milliards d’euros d’ici 2030.
L’entreprise disposait déjà d’une ombrière photovoltaïque (21 kWc) en autoconsommation pilotée, financée partiellement par l’appel à projets “Autoconsommation électrique photovoltaïque en Occitanie” de 2019. Le PV lui permet de recharger ses véhicules électriques et d’alimenter son bâtiment. Et de par sa spécialité dans le pilotage de l’énergie, la PME a souhaité optimiser son taux d’autoconsommation en stockant le surplus d’énergie produit, en raccordant 40 kWh de batteries recyclées (Phenix Batteries). Cette technologie lui permet d’assurer un stockage de courte durée pour recharger rapidement ses VE sans surdimensionner son abonnement au réseau électrique. Cependant, Sirea veut aller plus loin dans l’exploration des possibilités qu’offre l’hydrogène pour du stockage de longue durée et intersaisonnier.
Pour Bruno Bouteille, dirigeant de Sirea, l’hydrogène s’inscrivait dans la suite logique de ce projet. L’entreprise a donc investi dans une solution de stockage hydrogène, qui intègre un électrolyseur de 430 W pour convertir le surplus d’énergie issu du photovoltaïque en hydrogène. Jusqu’à 80 kWh d’énergie électrique en hydrogène (à 10 bars) pourront être stockés. Ainsi, les jours de faible production solaire, la pile à combustible du système de stockage “brûlera” l’hydrogène libéré pour fournir l’électricité nécessaire au bâtiment et aux véhicules, et de cette transformation sera rejetée … de l’eau ! « Aujourd’hui, l’enjeu pour Sirea est de montrer qu’au-delà de la faisabilité technique, la compatibilité des énergies renouvelables avec des façons plus propres de stocker l’énergie est évidente, que ce soit au travers de batteries de seconde vie, ou encore de l’hydrogène. Il y a une complémentarité certaine entre ces différentes technologies de stockage ! », explique Bruno Bouteille
Pour interagir avec le stockage hydrogène et faire en sorte d’orienter le surplus PV vers l’électrolyseur ou solliciter la pile à combustible, Sirea utilisera son propre gestionnaire intelligent SmartEMS. Cet automate conçu pour le pilotage d’énergie équipe déjà plusieurs installations photovoltaïques en autoconsommation pilotée, mais ce sera une première quant au raccordement d’un système de stockage hydrogène. La mise en service du stockage hydrogène chez Sirea est prévue courant printemps 2021.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Mat Environnement
Le magazine des matériels et process. Pour les professionnels confrontés aux respects des législations.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  [Web Serie - Episode 10] : Découvrez les femmes et les hommes qui font le réseau Volvo CE France
[Vidéo] Un parapluie pour l'opéra Garnier
Dernier numéro
N° 105
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
À lire également
Premier congrès sur les enjeux de la décarbonation de l'industrie
Premier congrès sur les enjeux de la décarbonation de l'industrie
Les 21 et 22 septembre prochains, l’alliance Allice (Alliance industrielle pour la compétitivité et l’éfficacité énergétique) organisera, avec le soutien de l’Ademe, son premier congrès biennal « Ensemble vers l’industrie bas carbone » à Paris. L'occasions d'aborder les enjeux et perspectives de la décarbonation en France et à l’international et de présenter les innovations techniques
Un projet unique d'hydrogène vert se déploie à Orléans
Un projet unique d'hydrogène vert se déploie à Orléans
Bouygues Energies & Services et FM Logistic annoncent la signature d’un partenariat exclusif visant à développer un écosystème territorial d’hydrogène renouvelable autour de la Métropole d’Orléans. 
Produire de l’écohydrogène à partir de déchets bois
Produire de l’écohydrogène à partir de déchets bois
La transition énergétique passera nécessairement par le recours à un mix énergétique dans lequel le gaz a toute sa place. Avec Hymoov, son président et fondateur associé John Bilheur prouve que la décarbonation ne rime pas seulement avec électrification. La toute jeune société a en effet développé un concept permettant de produire du gaz de synthèse à partir de déchets bois de classe B.
Alp’Hyne Mont Blanc prome(u)t l'hydrogène
Alp’Hyne Mont Blanc prome(u)t l'hydrogène
Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc, Akuo et Bouygues Energies & Services créent lp’Hyne Mont Blanc, une co-entreprise ayant pour ambition de concevoir, construire, maintenir et exploiter un réseau de distribution d’Hydrogène renouvelable produit par électrolyse de l’eau à partir d’électricité verte locale produite en Haute-Savoie et dans l’Ain.
Création et entretien du paysage : place au matériel vert
Création et entretien du paysage : place au matériel vert
À l’image de la transformation de leurs pratiques, les paysagistes voient leur matériel évoluer. Moins bruyant et moins polluant, notamment grâce à l’électrique à batterie, l’équipement dédié à la création et à l’entretien du paysage verdit.
Créteil sera la première ville à produire de l’hydrogène vert
Créteil sera la première ville à produire de l’hydrogène vert
Incinérer ses déchets pour produire de l’hydrogène, une première en France pour la ville de Créteil, proche de Paris. Le projet, baptisé « H2 Créteil », mené par Suez et le Sipperec, transformera l’électricité produite à partir de la combustion des déchets ménagers en hydrogène, par un procédé d’électrolyse.
140 000 visiteurs pour Viva Technology 2021
140 000 visiteurs pour Viva Technology 2021
Viva Technology a accueilli du 16 au 19 juin 140 000 visiteurs, dont 26 000 en physique et 114 000 en digital sur sa plateforme payante. Les visiteurs ont pu découvrir plus de 500 innovations, 1400 exposants dont 60 % en physique ainsi que 400 speakers du monde entier.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Événements
Energaia
8 Décembre 2021
ZERO CARBONE
10 Décembre 2021
Bepositive, le salon de la transition énergétique
14 Décembre 2021
+ d'événements
Emploi
- Conducteur(trice) principal(e) des travaux publics
- Manoeuvre de chantier
- Manoeuvre de chantier
- Ingénieur / Ingénieure bâtiment
+ d’offres
Applications
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.