Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

TPMS met la (haute) pression

TPMS met la (haute) pression
Crédit photo : TPMS
Par Julia Tortorici, le 22 décembre 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’entreprise TPMS fait figure d’OVNI dans un secteur de la construction impacté par la crise de la Covid-19. Le spécialiste du petit terrassement et de la brumisation de chantier a en effet doublé son chiffre d’affaires par rapport à 2019. 2021 s’annonce chargée : les projets s’accélèrent et le parc matériel grandit. 

« Malgré deux mois d’arrêt brutal consécutif au premier confinement, l’activité de TPMS a peu souffert. Mieux, ces deux mois de pause forcée nous ont permis de plancher calmement sur un projet d’extension de nos locaux situés à Tournan-en-Brie, en Seine-et-Marne », explique son gérant Patrizio Arillotta. La surélévation du bâtiment, prévue au premier semestre 2021, passera par la création d’une dalle de 170 m2 et la réorganisation du dépôt (qui passera à une superficie de 100 m2). Alors que la majorité des entreprises gèlent leurs investissements, TPMS fait des plans sur la comète. « Nous nous considérons chanceux, confirme le dirigeant. En pleine crise sanitaire, l’activité affiche un CA de + 50 % par rapport à 2019, et ce, avec deux mois en moins à l’exercice ». 
 


73 % de taux de rotation 

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Rien d’étonnant. Lorsque l’on sème, la récolte n’est jamais loin. L’histoire remonte à 2018 à l’occasion du salon Intermat. TPMS lance alors sur le marché une nouvelle activité de canons brumisateurs qui vient s’ajouter à ses activités de bureau d’études terrassement et de location de pelles avec chauffeurs (30 % de l’activité), et de petit terrassement (20 % de l’activité). « Tout est parti de Premys qui nous fit alors confiance en expérimentant un de nos canons brumisateurs autonome, monté sur train de chenilles, dans le cadre du chantier de rénovation de Roland-Garros. Ce projet, qui mit en lumière cette machine particulière, est encore aujourd’hui une carte de visite », indique Patrizio Arillotta. Le pari est gagné. À ce jour, l’activité brumisation, étendue sur tout le territoire, a vu son effectif de machines doubler. Un responsable commercial et une assistante dédiée à la location ont rejoint les équipes. 
 


Recrutement et maillage

On l’aura compris, TPMS aura fort à faire dans les prochains mois. Au-delà de sa prometteuse activité brumisation, la société entend accélérer les embauches au sein de son activité bureau d’études et location de pelles avec chauffeurs sur la région parisienne dont la gymnastique et la logistique bien huilées assurent, avec le concours d’un transporteur local, une réactivité sans pareille. L’activité petit terrassement, quant à elle, continuera à progresser dans l’Est de l’Ile-de-France où elle bénéficie d’une clientèle pérenne friande de projets techniques. « En parallèle, nous prévoyons de consolider notre agence de Marseille, et travaillons à la création d’une nouvelle agence à Lyon », révèle le dirigeant. 
 


Recyclage et petite démolition

Déjà à la tête d’un parc matériel composé de six mini pelles Kubota (jusqu’à 8 t), et d’une trentaine de canons brumisateurs, dont 12 sur chenilles et le reste sur roues, TPMS ne compte pas se reposer sur ses lauriers. 5 nouvelles machines au bras de 6 m de haut et à la portée de 65 m à l’horizontal viennent d’être réceptionnées. « Ces nouveaux équipements, qui seront proposés à la fois à la vente, et en location longue durée, sont particulièrement adaptés aux plateformes de recyclage en poste fixe », souligne Patrizio Arillotta. Tellement, qu’ils seront complétés dans les prochains mois par une nouvelle commande de 5 unités. À venir également, le développement d’une nouvelle gamme de mini canons brumisateurs dans une nouvelle version de 230 V, d’une hauteur de 6 à 8 m. La plus puissante du marché en monophasé. « Simples d’utilisation, ils sont destinés à la petite démolition, aux travaux de dépollution et même aux opérations de curage intérieures », détaille le responsable. 5 de ces machines ont d’ailleurs été aperçues en compagnie de robots Brokk sur un chantier Perez & Morelli à Vincennes. De forme inédite, ce produit multi-usage affiche 25 m de portée et un débit de 2 à 8 litres/min.  
 


Machines spéciales

TPMS entend par ailleurs mettre l’accent sur sa capacité à développer des machines spéciales. Dernière en date : le Scorpion, spécialement conçu pour le SDIS 13. Ce tout-terrain, alimenté par un moteur 200 cv, est équipé de chenilles passe-partout. Développé notamment pour les chantiers de travaux souterrains, il allie la technologie des canons brumisateurs avec celle des systèmes de ventilation et intègre également au besoin un système d’aspiration d’eau. 

>>> Lire aussi : [Tribune] "Les systèmes de gestion de l’eau deviennent indispensables pour les opérations d’extraction", CDE
 

Retrouvez sur LinkedIn Julia Tortorici, rédactrice en chef de BTP Construction.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Mat Environnement
Le magazine des matériels et process. Pour les professionnels confrontés aux respects des législations.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Un directeur Electromobilité et Energies Alternatives pour Volvo Trucks France
Un directeur Electromobilité et Energies Alternatives pour Volvo Trucks France
Afin d’accélérer sa transition vers les nouvelles énergies, Volvo Trucks France vient de nommer, Jérôme Flassayer directeur Electromobilité et Energies Alternatives. Il prend en charge la préparation de l’entreprise à cette transition ainsi que le développement des ventes de véhicules électriques et énergies alternatives.
Le MAN eTGM, camion de distribution 100 % électrique, s'affiche dans Paris
Le MAN eTGM, camion de distribution 100 % électrique, s'affiche dans Paris
Dévoilé en première en France sur le salon Solutrans de 2019, le MAN eTGM, camion de distribution 100 % électrique, permet de livrer les centres-villes sans émettre de CO2 ou de NOx (zéro émission). Il sera bientôt officiellement présenté lors d'une démonstration à Paris.
La mycoremédiation pour dégrader des polluants organiques
La mycoremédiation pour dégrader des polluants organiques
La mycoremédiation est une technologie novatrice qui s'appuie sur les capacités des champignons pour dégrader des polluants organiques.
Diag it, l'application de diagnostic ressources
Diag it, l'application de diagnostic ressources
Diag it est une application de diagnostic ressources simple et complète, proposée par Cycle Up, permettant l’identification des ressources et répondant au cadre légal de la transition vers une économie circulaire.
À Neuilly-sur-Seine, la collecte des déchets ménagers réalisée au 100 % électrique
À Neuilly-sur-Seine, la collecte des déchets ménagers réalisée au 100 % électrique
Confiée à Suez, la collecte des déchets ménagers à Neuilly-sur-Seine (92) s’opèrera désormais avec 10 Renault Trucks D Wide Z.E, des modèles 100 % électriques. Une volonté de la commune qui a souhaité un recours massif à l’énergie électrique.
Terres excavées : Brézillon ouvre un écocentre à Vitry-sur-Seine
Terres excavées : Brézillon ouvre un écocentre à Vitry-sur-Seine
Brézillon, filiale de Bouygues Bâtiment Ile-de-France, a ouvert le 15 mars dernier son deuxième écocentre à Vitry-sur-Seine (94).
Doublement du Fonds Friches
Doublement du Fonds Friches
Le Gouvernement a décidé de doubler le Fonds Friches, actuellement doté de 300 M€, pour doper le financement des opérations de recyclage des friches abandonnées. Le dispositif devrait profiter de 350 M€ supplémentaires.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.