Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
FR
|
EN
Menu

ENVIRONNEMENT
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

TPMS met la (haute) pression

Partager :
TPMS met la (haute) pression
Crédit photo : TPMS
Par Julia Tortorici, le 22 décembre 2020
DÉCOUVREZ NOTRE NEWSLETTER GRATUITE
Environnement
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’entreprise TPMS fait figure d’OVNI dans un secteur de la construction impacté par la crise de la Covid-19. Le spécialiste du petit terrassement et de la brumisation de chantier a en effet doublé son chiffre d’affaires par rapport à 2019. 2021 s’annonce chargée : les projets s’accélèrent et le parc matériel grandit. 

« Malgré deux mois d’arrêt brutal consécutif au premier confinement, l’activité de TPMS a peu souffert. Mieux, ces deux mois de pause forcée nous ont permis de plancher calmement sur un projet d’extension de nos locaux situés à Tournan-en-Brie, en Seine-et-Marne », explique son gérant Patrizio Arillotta. La surélévation du bâtiment, prévue au premier semestre 2021, passera par la création d’une dalle de 170 m2 et la réorganisation du dépôt (qui passera à une superficie de 100 m2). Alors que la majorité des entreprises gèlent leurs investissements, TPMS fait des plans sur la comète. « Nous nous considérons chanceux, confirme le dirigeant. En pleine crise sanitaire, l’activité affiche un CA de + 50 % par rapport à 2019, et ce, avec deux mois en moins à l’exercice ». 
 


73 % de taux de rotation 

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Rien d’étonnant. Lorsque l’on sème, la récolte n’est jamais loin. L’histoire remonte à 2018 à l’occasion du salon Intermat. TPMS lance alors sur le marché une nouvelle activité de canons brumisateurs qui vient s’ajouter à ses activités de bureau d’études terrassement et de location de pelles avec chauffeurs (30 % de l’activité), et de petit terrassement (20 % de l’activité). « Tout est parti de Premys qui nous fit alors confiance en expérimentant un de nos canons brumisateurs autonome, monté sur train de chenilles, dans le cadre du chantier de rénovation de Roland-Garros. Ce projet, qui mit en lumière cette machine particulière, est encore aujourd’hui une carte de visite », indique Patrizio Arillotta. Le pari est gagné. À ce jour, l’activité brumisation, étendue sur tout le territoire, a vu son effectif de machines doubler. Un responsable commercial et une assistante dédiée à la location ont rejoint les équipes. 
 


Recrutement et maillage

On l’aura compris, TPMS aura fort à faire dans les prochains mois. Au-delà de sa prometteuse activité brumisation, la société entend accélérer les embauches au sein de son activité bureau d’études et location de pelles avec chauffeurs sur la région parisienne dont la gymnastique et la logistique bien huilées assurent, avec le concours d’un transporteur local, une réactivité sans pareille. L’activité petit terrassement, quant à elle, continuera à progresser dans l’Est de l’Ile-de-France où elle bénéficie d’une clientèle pérenne friande de projets techniques. « En parallèle, nous prévoyons de consolider notre agence de Marseille, et travaillons à la création d’une nouvelle agence à Lyon », révèle le dirigeant. 
 


Recyclage et petite démolition

Déjà à la tête d’un parc matériel composé de six mini pelles Kubota (jusqu’à 8 t), et d’une trentaine de canons brumisateurs, dont 12 sur chenilles et le reste sur roues, TPMS ne compte pas se reposer sur ses lauriers. 5 nouvelles machines au bras de 6 m de haut et à la portée de 65 m à l’horizontal viennent d’être réceptionnées. « Ces nouveaux équipements, qui seront proposés à la fois à la vente, et en location longue durée, sont particulièrement adaptés aux plateformes de recyclage en poste fixe », souligne Patrizio Arillotta. Tellement, qu’ils seront complétés dans les prochains mois par une nouvelle commande de 5 unités. À venir également, le développement d’une nouvelle gamme de mini canons brumisateurs dans une nouvelle version de 230 V, d’une hauteur de 6 à 8 m. La plus puissante du marché en monophasé. « Simples d’utilisation, ils sont destinés à la petite démolition, aux travaux de dépollution et même aux opérations de curage intérieures », détaille le responsable. 5 de ces machines ont d’ailleurs été aperçues en compagnie de robots Brokk sur un chantier Perez & Morelli à Vincennes. De forme inédite, ce produit multi-usage affiche 25 m de portée et un débit de 2 à 8 litres/min.  
 


Machines spéciales

TPMS entend par ailleurs mettre l’accent sur sa capacité à développer des machines spéciales. Dernière en date : le Scorpion, spécialement conçu pour le SDIS 13. Ce tout-terrain, alimenté par un moteur 200 cv, est équipé de chenilles passe-partout. Développé notamment pour les chantiers de travaux souterrains, il allie la technologie des canons brumisateurs avec celle des systèmes de ventilation et intègre également au besoin un système d’aspiration d’eau. 

>>> Lire aussi : [Tribune] "Les systèmes de gestion de l’eau deviennent indispensables pour les opérations d’extraction", CDE
 

Toute l'information de cette rubrique est dans :
Mat Environnement
Matériels et process.
Pour les professionnels confrontés aux respects des législations.
Découvrir
Acheter un numéro
  BTP ça tourne va bon train !
+ de vidéos BTP ça tourne
Dernier numéro
N° 100
Sommaire
Découvrir
J'achète un numéro (28 €)
À lire également
Quand les machines Case  font le bonheur de Coltrival
Quand les machines Case font le bonheur de Coltrival
Principalement destinée aux artisans et aux professionnels du BTP, la déchetterie professionnelle Coltrival permet de décharger les déchets et gravats sur le site de Livry-Gargan (91). Pour mener à bien les missions de réception et de tri, Mr Setila a choisi de s’équiper en machines de la marque Case : trois pelles et une chargeuse sont à l'oeuvre quotidiennement.
Club Sekoya : 6 nouvelles solutions bas carbone distinguées
Club Sekoya : 6 nouvelles solutions bas carbone distinguées
Le club industriel Sekoya, lancé en juin 2019 par Eiffage et Impulse Partners, vient de désigner les six jeunes pousses lauréates du deuxième appel à solutions. Ce dernier portait sur deux thématiques : conception et construction bas carbone, usages et exploitation bas carbone. 
Climate Change 2020 : Eiffage décroche la notation A-
Climate Change 2020 : Eiffage décroche la notation A-
Eiffage a vu sa note relevée de B à A- dans le classement Climate Change 2020 du CDP (Carbon Disclosure Project). Une distinction qui salue sa gouvernance, son identification des risques liés au climat et le développement des opportunités d’affaires en faveur de la réduction des émissions de gaz à effet de serre.
Ubysol, tracer les déblais de chantier grâce à l'IoT
Ubysol, tracer les déblais de chantier grâce à l'IoT
Bouygues Travaux Publics et Hesus, spécialiste de la gestion des déblais, lancent la commercialisation d’Ubysol, une solution technique et logicielle développée et brevetée par Bouygues Travaux Publics, qui permet de suivre en temps réel les évacuations de déblais des chantiers de construction.
Recyclage plastique : rapprochement de Neste et Alterra Energy
Recyclage plastique : rapprochement de Neste et Alterra Energy
Neste a annoncé avoir acquis une participation minoritaire dans Alterra Energy, une société de technologie de recyclage chimique.
Vers une transition énergétique 100 % française ?
Vers une transition énergétique 100 % française ?
Renault Trucks et Avril annoncent la finalisation d’un accord de partenariat pour accompagner les transporteurs routiers dans leur transition énergétique, sans coûts supplémentaires d’acquisition et d’exploitation. 
« 10 % des déchets de démantèlement nucléaire sont gérés en centres de stockage spécifiques »
« 10 % des déchets de démantèlement nucléaire sont gérés en centres de stockage spécifiques »
L'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs est un acteur incontournable en fin de chaîne lors du démantèlement d’une centrale nucléaire. Ses capacités de stockage actuelles lui permettent notamment de gérer efficacement les déchets radioactifs de très faible activité, et ce, y compris en cas de chantiers simultanés. Une éventuelle sortie du nucléaire n’effraie pas l’Andra, parfaitement habituée à anticiper. Explications de Patrice Torres, directeur des opérations industrielles. 
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Événements
34eme Congrès National AMORCE
3 Février 2021
Bio360
24 Mars 2021
3e rencontres Produrable 2021
29 Mars 2021
+ d'événements
Emploi
- Dessinateur / Dessinatrice du bâtiment
- Chef de chantier
- Métreur / Métreuse du BTP
- Collaborateur / Collaboratrice d'architecte
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.