Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

ENVIRONNEMENT
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Bergerat Monnoyeur : dix arbres plantés pour une machine vendue ou louée

Partager :
Bergerat Monnoyeur : dix arbres plantés pour une machine vendue ou louée
Par la rédaction, le 2 décembre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Environnement
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Fort d’un partenariat avec les pépinières Naudet, Bergerat Monnoyeur plantera, dès 2020, dix arbres en France pour chaque machine vendue ou louée.

Conscient de la nécessité de réduire son empreinte carbone, Bergerat Monnoyeur se projette dans la construction du monde de demain en favorisant la reforestation. Le concessionnaire distribue déjà des machines Caterpillar à transmissions électriques, a développé une solution de réduction de consommation de carburant, et forme son personnel aux éco-gestes, à l’éco-conduite, et au tri.

En s’appuyant sur un partenariat avec les pépinières Naudet, Bergerat Monnoyeur s’engage à planter, à partir de 2020, dix arbres en France pour chaque machine vendue ou louée. L’objectif est d’en planter des centaines de milliers d’ici 2025. En outre, clients et partenaires se verront proposer via leur contrat de contribuer à la plantation d’arbres supplémentaires.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
 

  Ripage express en gare de Villejuif : Partie I
Qu'est-ce qu'un ripage ? En quoi consiste cette opération ? A travers l'exemple du creusement du tunnel de la ligne 15 Sud, entre Villejuif-Institut Gustave Roussy et Villejuif Louis Aragon, nous vous proposons de découvrir, en deux vidéos, comment le tunnelier Amandine, qui a percé la paroi de la gare le 22 juin dernier, a pu être ripé jusqu'au tympan de rédémarrage où il vient de reprendre aujourd'hui son creusement. 
+ de vidéos BTP ça tourne
Le flash info du BTP
Nos magazines
Accéder au kiosque
À lire également
Enchères : Tout le monde veut sa part du gâteau
Enchères : Tout le monde veut sa part du gâteau
Les enchérisseurs montrent un intérêt certain pour le secteur du matériel. Nombreux sont en effet les spécialistes à dévoiler leurs velléités et leurs ambitions avec un business-model défini. A leurs façons et plus subrepticement, ces acteurs participent aussi à la professionnalisation du marché de l’occasion. Pour beaucoup d’observateurs, le marché de l’occasion du matériel en France pèserait près d’un milliard d’euros, une goutte d’eau au sein du marché mondial lequel est estimé à 50 milliards de dollars aujourd’hui, mais suffisamment important pour constituer une manne voire « un centre de profit » comme le confiait ce spécialiste du secteur chez Bergerat Monnoyeur. Les enchérisseurs ont, de leur côté, compris qu’il était important d’y évoluer également. En 2018, d’après le Conseil des Ventes Volontaires (CVV) le marché des enchères pour l’activité « matériel industriel » représentait en France 64 millions d’euros pour un peu plus de 11 000 machines écoulées. Pour les entreprises de TP, se procurer un matériel par le biais des enchères n’est plus « un mal nécessaire » mais une solution pour reconstituer sa flotte ou la renforcer. Les enchérisseurs ont de leurs côtés professionnaliser leurs équipes, développer leurs experts et proposent un large choix de matériel, toutes gammes confondues attirant au passage un grand nombre d’acheteurs potentiels et garantissant des prix attractifs. Parallèlement, c’est aussi une concurrence qui se développe entre ces pros qui choisissent, soit la vente traditionnelle physique, soit la voie digitale avec son offre de prestations annexes, soit, encore, une solution à mi-chemin, dite « phygitale ». C’est notamment cette dernière voie qu’a choisi Richie Bros, le poids lourd du secteur. « Les professionnels n’ont jamais eu autant besoin de matériels et c’est normal au regard de l’ampleur des chantiers existant en France aujourd’hui et à commencer par le Grand Paris », introduit Loïc Lefort, directeur commercial France chez Richie Bros. Ritchie Bros préparait le 25 juin dernier à Saint-Aubin-sur-Gaillon, une vente aux enchères au cours de laquelle près de 3 000 lots étaient mis à disposition des utilisateurs finaux et marchands. Et ce n’est pas tout, quelques jours plus tard, c’est IronPlanet, filiale digitale de Richie Bros, qui organisait à son tour son « Online Summer Auction » proposant une grande sélection d’équipements de construction et agricoles récents, représentant des dizaines de marques. Plus de 600 articles étaient mis aux enchères dont des pelles, chargeuses sur pneus, compacteurs, tracteurs, camions, chargeuses-pelleteuses, groupes électrogènes, plates-formes hydrauliques, etc.
[Enquête] Recyclage des métaux ferreux et non ferreux : Des défis à relever, mais des outils sur lesquels compter
[Enquête] Recyclage des métaux ferreux et non ferreux : Des défis à relever, mais des outils sur lesquels compter
Le secteur du recyclage des métaux tire un bilan récent relativement contrasté. L’industrialisation massive de ses filières n’en reste pas moins un atout majeur face aux défis et reste portée par un matériel en constante évolution.
Florient Myrope (Bergerat Monnoyeur)
Florient Myrope (Bergerat Monnoyeur)
Crise sanitaire oblige, ConstructionCayola.com a souhaité en savoir plus sur le quotidien des professionnels du secteur pendant cette période de confinement. Journée type ? Nouvelles habitudes ? Florient Myrope, responsable marketing chez Bergerat Monnoyeur, s’est prêté au jeu de notre questionnaire de Proust revisité !
Bergerat Monnoyeur certifié par l’Apave
Bergerat Monnoyeur certifié par l’Apave
Pour son plan de retour à l’activité (PRA), Bergerat Monnoyeur a confié à l’Apave un audit de terrain pour s’assurer que les dispositions du Protocole National de Déconfinement élaboré par le Ministère du Travail étaient respectées. Au final, le groupe de distribution a reçu le label « Safe and Clean ».  
Remorques ferroviaires : qui peut le plus peut le moins ?
Remorques ferroviaires : qui peut le plus peut le moins ?
Toujours plus haut, plus loin et plus lourd. Après l’arrivée sur le marché de pelles RR toujours plus puissantes, ce sont aujourd’hui les remorques ferroviaires qui leur emboitent le pas en affichant des capacités de charges utiles de 23 voire 25 t. Alors argument marketing et course à l’échalote ? Ou suite logique de la montée en gamme et plus-value sur les chantiers. L’avenir nous le dira.
L'actualité vue par...Jean-Marie Basset (Bergerat Monnoyeur)
L'actualité vue par...Jean-Marie Basset (Bergerat Monnoyeur)
C'est avec une approche très pragmatique mais aussi très professionnelle que Jean-Marie Basset, directeur général de Bergerat Monnoyeur s'est plié à l'exercice de décryptage de l'actualité. En outre, le dirigeant évoque également la crise qui nous a secoué pour en tirer une note positive. Et même enthousiasmante...
Promove : « Miser sur la longévité des produits »
Promove : « Miser sur la longévité des produits »
En 2019, l’année de ses 30 ans, Promove aura réalisé une belle année au moins aussi belle que celle qui l’attend en 2020 en France, « le premier marché de référence européen » où le constructeur est présent depuis 15 ans, conforté par un partenariat durable, qui dure depuis plus de 10 ans avec Bergerat Monnoyeur.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Événements
e-EUBCE
6 Juillet 2020
e-EUBCE
Salon de l’Association des Maires d’Ile-de-France
8 Juillet 2020
Salon de l’Association des Maires d’Ile-de-France
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
Solar PV World Expo 2020
+ d'événements
Emploi
- Conducteur / Conductrice de travaux Voirie, Réseaux Divers -VRD-
- Manoeuvre bâtiment
- Chef de chantier bâtiment
- Conducteur / Conductrice de poids lourd
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.