Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

ENVIRONNEMENT
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Eqiom valorise les déblais à Sully-sur-Loire et à Presles-et-Boves

Partager :
Eqiom valorise les déblais à Sully-sur-Loire et à Presles-et-Boves
Par la rédaction, le 7 octobre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Environnement
Eqiom Granulats vient de lancer l’activité "valorisation des déblais" sur deux carrières situées à Sully-sur-Loire (45) et à Presles-et-Boves (02).
 
En partenariat avec les entreprises locales de terrassement, travaux publics, voirie et réseaux, déconstruction, béton, préfabrication, Eqiom permettra à des villes comme Soissons, Laon, Reims ou encore Gien et Briare, de valoriser près de 75 000 tonnes de déblais inertes par an à horizon 2026.
 
Selon leur nature et leur qualité, ces matériaux (gravats, terres, déchets d’enrobés etc) seront valorisés en remblaiement / réaménagement de carrière, ou bien en granulats recyclés pour entrer dans la fabrication d’ouvrages. Ces matériaux font l’objet d’un tri en amont, puis sont concassés et criblés selon les sites.
 
Sully-sur-Loire
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Mat Environnement.
Mat Environnement, l'actualité de la filière environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  BTP ça tourne met les petits plats dans les grands
Dans quelques jours, nous célébrerons la journée internationale des droits des femmes. Elles sont de plus en plus nombreuses dans le BTP mais, restent une minorité. Rencontre avec l’une d’entre elles. Enfin, vous découvrirez également dans ce nouveau numéro, le tout dernier smartphone de Crosscall.
+ de vidéos BTP ça tourne
À lire également
Eole : des déblais aériens
Eole : des déblais aériens
Entre Courbevoie et Saint-Lazare, le creusement de 6 km de prolongement du RER E (projet Éole) va générer 1 300 000 tonnes de déblais (hors puits). Le traitement des boues du tunnelier, qui entre en service cet été, est assuré par un ouvrage provisoire à Courbevoie, la Base Seine, alimenté par une conduite de marinage aérienne. Après avoir creusé une centaine de mètres depuis son démarrage fin février 2019, le tunnelier Virginie a fait halte dans le sous-sol de Courbevoie (92). Il passera à la vitesse supérieure cet été afin de respecter le délai de 24 mois imposé pour creuser les quelque 6,1 km de tunnel entre la gare St-Lazare et La Défense. Ce tunnelier à pression de boue de 11,1 m de diamètre progressera alors à un rythme de 10 à 15 m par jour (entre 7 h et 22 h). « La fonction fondamentale de la boue de forage est d'apporter au terrain, au contact de l'excavation, les qualités permettant d'obtenir un confinement des parois de celle-ci. Cela nécessite l'imperméabilisation des parois de la galerie, un gradient de pression de confinement suffisamment élevé qui est ici de 5 bars, mais aussi un écoulement du marinage », explique Marin Du Couëdic, conducteur de travaux chez Bouygues TP et responsable des boues sur la Base Seine du projet Éole. Car les boues endossent un rôle essentiel dans la bonne conduite du projet. « Elles lubrifient les conduites, les outils de coupe et les pompes du tunnelier, et sont garanties neutres vis-à-vis de la station de traitement des boues et de l'environnement », ajoute le responsable. La tenue des délais ne fait aucun doute pour la maîtrise d’ouvrage, qui optimisera encore le planning grâce à la construction d’un hangar acoustique de 16 m de haut et de 70 ml qui recouvrera le puits Gambetta Est. Ainsi, le travail et l’approvisionnement des voussoirs et des matériaux pourront se faire jour et nuit.
7 000 tonnes de béton concassé évacuées par le canal de l'Ourcq
7 000 tonnes de béton concassé évacuées par le canal de l'Ourcq
Dans le cadre des travaux de déconstruction de l'ancienne cité administrative de Bobigny (93), plus de 7 000 tonnes de granulats recyclés ont été évacués par le canal de l'Ourcq tout proche.
Des véhicules Volvo FH GNL déblaient la ligne 16 du Grand Paris
Des véhicules Volvo FH GNL déblaient la ligne 16 du Grand Paris
Eiffage a fait l'acquisition de 15 véhicules Volvo FH GNL (Gaz Naturel Liquéfié). Ces derniers assureront l’évacuation des déblais du lot 1 de la ligne 16 pendant la durée du chantier du Grand Paris Express.
Un GIPO livré à Macadam Crocodile par Groupe Garonne
Un GIPO livré à Macadam Crocodile par Groupe Garonne
Pour valoriser les matériaux de déconstruction issus du BTP directement sur site, la nouvelle activité du groupe Rougeot, Macadam Crocodile a opté pour un concasseur à percussion de la marque GIPO, commandé auprès du Groupe Garonne.
Gabriela Prunier, directrice générale adjointe internationale et stratégie d'Hesus
Gabriela Prunier, directrice générale adjointe internationale et stratégie d'Hesus
Au poste de directrice générale adjointe internationale et stratégie, elle aura pour mission de développer les activités d'Hesus en Europe.
Grand Paris : déblais et double impact
Grand Paris : déblais et double impact
Trouver un débouché pour les 45 millions de tonnes de terres excavées par les tunneliers et autres machines de chantier, dans le cadre de la construction des futures lignes de métro du Grand Paris Express, est un sacré challenge, d’autant plus que la règlementation impose la valorisation d’au moins 70 % de ces déblais dès 2020. Si la traçabilité est la grande préoccupation du maître d’ouvrage, la Société du Grand Paris, pour d’autres, à l’instar de l’entreprise Hesus, l’enjeu se situe au niveau de l’impact carbone. Explications. On compte trois types de travaux d’excavation sur les chantiers du Grand Paris Express : classique par pelle, par tunnelier, ou par réalisation de parois moulées. En fonction du type choisi, s’ouvrent différentes possibilités de valorisation des matériaux, très dépendantes de la lithologie. Dans le sous-sol parisien, on en dénombre une vingtaine au total. « Sur le lot 3 de la ligne 18, nous retrouvons par exemple des sables de Fontainebleau, une lithologie qui peut être assez facilement valorisée. En fonction du type de terre, nous pouvons travailler dans deux directions : la valorisation matière ou la valorisation volume dans le cadre du projet Ligne Terre. Avec la valorisation matière, nous cherchons à développer, directement avec les entreprises, des filières d’éco-matériaux et d’éco-construction pour transformer les matériaux. Il y a donc tout un travail de caractérisation des déblais, de normalisation et d’identification des filières », explique Christophe Maillet, responsable de la valorisation des déblais du Grand Paris Express au sein de la Société du Grand Paris. Aujourd’hui, Néo Éco, une entreprise spécialisée dans le recyclage de déchets, accompagne le maître d’ouvrage sur le réemploi des matériaux, dans une logique d’économie circulaire. « Avec le projet Ligne Terre, l’idée consiste à valoriser les matériaux dans le cadre des projets d’aménagement portés par les collectivités locales situées à proximité des sites d’excavation, comme la création de parcs paysagers, le réaménagement de carrières souterraines, ou même, des projets routiers nécessitant des matériaux pour le compactage du sol », liste le responsable.
« Le principal enjeu consiste à assurer une traçabilité des déblais »
« Le principal enjeu consiste à assurer une traçabilité des déblais »
Christophe Maillet est responsable de la valorisation des déblais du Grand Paris Express au sein de la Société du Grand Paris. A ce titre, sa mission consiste à trouver un débouché pour les 45 millions de tonnes de terres excavées pour la construction des futures lignes de métro. Un rôle crucial alors qu'au moins 70 % de ces déblais doivent être valorisés.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Confs'Amiante Navire
10 Mars 2020
Confs'Amiante Navire
Rendez-vous de la Matière
17 Mars 2020
Rendez-vous de la Matière
SITL, la Semaine de l'Innovation Transport et Logistique
17 Mars 2020
SITL, la Semaine de l'Innovation Transport et Logistique
+ d'événements
Emploi
- Manoeuvre travaux publics
- Manoeuvre de chantier
- Conducteur / Conductrice de travaux
- Chef de chantier
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.